Installer une étoile de direction sans outil spécifique

VTT – Installer une étoile de direction sans outil spécifique | EZ Tech

Dans cet article qui touche à un sujet finalement peu commun, je vous explique comment fabriquer vous-même un outil tout simple qui va vous permettre d’installer une étoile de direction sans brutalité et de manière parfaitement droite, le tout pour moins d’un euro.

 

Préambule : pourquoi tant de violence ?


Nous sommes bien en 2018 : une époque où nos vélos font la part belle à l’alu et à la fibre de carbone, où moult marques gratifient l’achat d’une nouvelle machine en offrant une clé dynamométrique pour appliquer le couple exact à chaque vis de sa monture et où les manomètres de nos pompes se font de plus en plus précis pour se régler au psi près.

Et pourtant, malgré toute cette technologie mise en avant à grands renforts de nouveaux standards qui pullulent comme le moustique tigre sous les latitudes tropicales, quelques horreurs subsistent, bien cachées au fond de nos VTT, là où il faut bien chercher pour les trouver.

“Las de tant de violence, décidé à vous faire quitter un instant ce monde de brute pour un peu de douceur, je vous présente aujourd’hui une méthode qui met davantage à profit vos neurones que vos muscles tout en préservant la bonne humeur de votre porte-monnaie.”

On s’en rend compte en montant une nouvelle fourche. Alors que la partie située en-dessous du té regorge de frêles tiges et écrous en alu, ou autre joints savamment positionnés et lubrifiés pour assurer un fonctionnement optimal, quand on regarde au-dessus dudit té, on est davantage dans le domaine de la mécanique de papa, où avoir de gros bras et savoir taper fort sur un marteau est plus utile qu’avoir des doigts de fée.

L’installation d’une étoile de direction en est un bon exemple. Les voies du seigneur étant impénétrables, je ne peux m’expliquer si ce n’est par sa rapidité d’execution (sic) la diabolique méthode courante qui consiste à enfoncer ladite étoile dans le pivot à coup de marteau.

Comme pour quasiment toute opération de bricolage sur sa bicyclette, pardon, de maintenance de haut vol sur son foudre de guerre, il y a la version bricolage du dimanche, et la version un peu plus professionnelle, où l’on fait les choses dans les règles de l’art. Généralement, la première permet d’économiser quelques euros tant qu’on n’est pas trop gauche, la seconde d’économiser les tracas engendrés par la première.

L’installation d’une étoile de direction suit le même principe. Pour la version ghetto, on va taper sur la vis en espérant ne pas exploser le pas au passage et en luttant pour qu’elle ne finisse pas de travers ou en morceaux. En suivant les règles de l’art, on aura recours à un outil dédié, qui permet de plus ou moins la guider dans l’axe. Mais quoi qu’il arrive, vous aurez toujours besoin de votre marteau et de gros biscotos.

Las de tant de violence, décidé à vous faire quitter un instant ce monde de brute pour un peu de douceur, je vous présente aujourd’hui une méthode qui met davantage à profit vos neurones que vos muscles tout en préservant la bonne humeur de votre porte-monnaie.

 

Fabriquer un extracteur pour moins d’un euro


Plutôt que pousser l’étoile dans le pivot, on va faire l’inverse et la tirer par le bas en fabriquant une sorte d’extracteur ou de presse inversée.

Le matériel requis est très succint :

  • une tige filetée M6 qui correspond au pas de l’étoile et un peu plus grande que votre pivot coupé (environ 70 centimes en magasin de bricolage pour une tige d’1m)
  • un écrou pour aller au bout
  • quelques rondelles pour créer une liaison entre le pivot et l’écrou
  • une clé de 10 pour actionner le mécanisme via l’écrou

 

Installation d'une étoile de direction - outil DIY

Dispositif en place, prêt à être actionné.

 

Prenez un bout de la tige filetée et insérez vos rondelles, en commençant par celle au diamètre le plus élevé. Ici j’en utilise trois : la plus grande est au diamètre du pivot pour prendre appui contre lui, la plus petite au diamètre de l’écrou, et celle du milieu fait la liaison entre les deux. Vissez ensuite l’écrou sur quelques tours puis insérez la tige dans le pivot par le bas (si votre tige est très longue, vous pouvez commencer par l’étoile que vous insérerez par le bas de la tige avant de la faire remonter).

Insérez ensuite l’étoile par le haut et vissez-la jusqu’à ce qu’elle soit centrée en appui sur le pivot. Pendant cette étape, vérifiez que vos rondelles soient à peu près alignées et centrez la tige avec son écrou. Ce n’est pas indispensable mais je vous recommande d’appliquer une goutte d’huile sur la tige au niveau de l’étoile et de l’écrou histoire que le tout glisse de manière optimale.

Il ne vous reste plus qu’à faire tourner l’écrou dans le sens du serrage. L’étoile va s’enfoncer dans le pivot petit à petit, et la tige alignée par le bas va la guider pendant sa descente pour qu’elle reste droite.

Il est cependant possible qu’au début elle parte légèrement en travers. Si c’est le cas, pas d’inquiétude : une fois que la deuxième série d’ailettes sera dans le pivot, elle se réalignera correctement. Elle opposera d’ailleurs un peu plus de résistance à ce moment, d’où l’utilisé de lubrifier la tige au préalable. La tension de l’ensemble devrait maintenir la tige centrée, mais vérifiez de temps en temps qu’elle l’est toujours.

 

Installation d'une étoile de direction - succès

Success !

 

Une fois que vous avez fait descendre l’étoile à la profondeur souhaitée, en général autour de 15mm, vous pouvez dévisser l’écrou, faire sortir les rondelles, puis dévisser la tige pour la faire sortir de l’étoile.

Il ne vous reste plus qu’à vous asseoir conortablement dans un fauteuil une bière à la main avec le sens du devoir accompli. Ou terminer votre montage une bonne fois pour toutes, c’est au choix.

 

Le mot de la fin


Vous savez maintenant comment installer une étoile de direction en économisant trente euros, quelques coups de marteau et une confrontation avec vos voisins un dimanche matin à 6h45 alors que vous installez à l’arrache votre matos reçu la veille qu’il vous faut absolument tester lors de la sacrosainte sortie dominicale.

 

Si vous avez aimé faire travailler vos neurones et préserver la fragile santé de votre matériel tout juste déballé, n’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine !

Besoin de plus d’informations ? Vous pouvez poser vos questions juste en dessous dans les commentaires !

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Entretien, VTT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.