VTT : comment choisir son cintre

Ah, on parle rangement de vêtements aujourd’hui sur Glisse Alpine ?

Euh non, pas vraiment ! Le cintre, c’est tout simplement ce qu’on appelle communément le “guidon”, c’est à dire le tube plus ou moins droit en alu (voir en carbone) que vous prenez entre vos mains pour diriger le vélo. Il est fixé à ce dernier via la potence, que nous avons étudié dans cet article.

 

C’est si compliqué à choisir ? C’est qu’un tube d’alu en fait, non ?

Oui et non ! Outre le matériau, un cintre a plusieurs propriétés qui font qu’il sera plus ou moins ergonomique, vous placera dans une position différente, et vous donnera un ressenti qui peut énormément varier.

  • Matériau : il peut être en alu (différents aliages sont disponibles) ou en carbone
  • Longueur (ou largeur) : nous allons le voir, pour un cintre, la taille compte beaucoup 😉
  • Diamètre : c’est le diamètre au centre du cintre, il doit correspondre à celui de votre potence
  • Rise : plus il est important, plus la partie du cintre sur laquelle se fixent les grips est élevée par rapport à son centre, où se fixe la potence
  • Upsweep et backsweep : l’angle vers le haut et vers l’arrière que forme le cintre

 

Matériau : encore du carbone ?

Et oui, on trouve le carbone à toutes les sauces maintenant, de la potence aux manivelles !

Outre gagner une centaine de grammes, un cintre carbone se veut un peu meilleur au niveau de l’amortissement des vibrations.

Bien qu’ils soient maintenant plutôt abordables (à partir d’une centaine d’euros, tandis que les cintres aluminium démarrent aux alentours de 25-30€), pas mal de pratiquants préfèrent rester sur un cintre alu. Cela est dû à la réputation du carbone de casser net, sans prévenir, après qu’il ait été fragilisé par une chute, ou une dégradation du fait d’un serrage au mauvais couple. Le cintre étant un composant dont la rupture peut s’avérer très dangereuse, et exposé  (serrage de la potence, des freins et shifters), on lui préfère encore souvent l’alu, à moins de vraiment chasser le moindre gramme.

 

Longueur ou largeur

Alors qu’on a vu la taille des potences se réduire ces dernières années, celle des cintres augmente. En fait les deux vont de pair sur plusieurs plans. Une potence plus courte demande un cintre plus long pour conserver une position similaire sur le vélo, et vice versa.

Ensuite, l’accent mis sur la maniabilité et l’agilité des VTT récents fait la part belle aux potences courtes qui réduisent le risque d’OTB et permettent un pilotage plus direct. Un cintre long, quant à lui, donne une meilleur stabilité, plus de contrôle, et une position plus portée vers l’avant pour le pilote. Et comme on l’a vu dans l’article sur les potences, ou celui plus récent sur les techniques indispensables pour descendre comme un pro, charger en mettant son poids sur l’avant, c’est le bien ! Une roue avant avec beaucoup de poids c’est une roue collée au sol, qui bénéficie de beaucoup de grip, et donc d’un très bon freinage et de très bonnes perfs en virage.

Actuellement, la taille moyenne d’un cintre pour une pratique AM/Enduro tourne entre 760 et 800mm. Au-delà, à moins d’être particulièrement grand, on se retrouve dans une position très aggressive qui n’est plus polyvalente. Certains marques comme Race Face commercialisent néanmoins des modèles qui atteignent les 820mm.

Si vous ne trouvez pas la longueur exacte dont vous avez besoin, pas de panique ! Il est tout à fait possible de couper un cintre un peu grand à la longueur désirée. Beaucoup de modèles possèdent d’ailleurs des repères pour éviter d’avoir à mesurer.

 

cintre vtt long vs court zesty tues
800 vs 710mm : la différence en position comme en ressenti est énorme !

 

Diamètre

Le diamètre c’est surtout une question de standards. Dans le monde du VTT, il en existe deux pour un cintre :

  • 31.8mm : c’est le standard le plus courant
  • 35mm : assez nouveau, censé améliorer la rigidité, il s’installe petit à petit

Il faut donc accorder celui-ci avec celui de votre potence, sinon petit problème au serrage en perspective !

 

Rise, upsweep, backsweep

Le rise est la dimension mesurée entre le centre et les extrémités du cintre. On peut donc dire qu’il correspond à la hauteur des grips par rapport à l’axe de la potence. On parle de cintre plat quand le rise est à 0mm et de cintre relevé quand il est important. Dans ce dernier cas, il est en général compris entre 10 et 40mm.

L’upsweep correspond quant à lui à l’angle vertical formé par le cintre, alors que le backsweep est l’angle vers l’arrière. Les meilleurs valeurs dépendant de chacun, qui jugera au feeling. Elles ont tendance à augmenter avec la longueur du cintre, car les bras étant plus écartés, des angles plus importants permettent de les maintenir dans une position que beaucoup jugent plus naturelle.

 

vtt cintre dimensions choix
Les principales dimensions d’un cintre : une image vaut mille mots !

 

Réglages

Installer un cintre est relativement simple et peu d’ajustements sont possibles. On peut cependant régler l’angle qu’il forme au moment du serrage de la potence, afin de trouver une position plus confortable. Par défaut, on règle en général un cintre pour qu’il soit dans le prolongement de la fourche, et donc qu’il suive l’angle de chasse.

 

Le mot de la fin

Un cintre plus ou moins long couplé à une potence dont la longueur est adaptée à votre pratique peut faire une belle différence dans les sensations de pilotage. Vous vous en êtes peut-être déjà rendu compte si vous avez fait un trip en station de quelques jours en ridant un gros vélo avec un cintre de 800mm avant de repasser sur un XC à moins de 700mm : la différence est radicale ! On se sent à l’étroit, la direction fait “jouet”, dur de revenir en arrière !

Et vous quelle longueur de cintre utilisez-vous ? Cet article vous a été utile ou au contraire il n’a pas répondu à votre problématique ?  N’hésitez pas à en parler dans les commentaires ! 😉

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Vous aimerez aussi :

Pneus VTT : tout savoir sur les modèles Michelin
184
Après un passage à vide, la marque au Bibendum relance depuis plusieurs années sa ligne de pneus VTT en concentrant des efforts importants sur la partie enduro, ce qui lui permet de rencontrer un succ...
Fourches RockShox : quelles différences entre Select, Select+ et Ultimate ?
328
Révolue est l'époque où Rockshox proposait une unique cartouche Charger sur sa Pike. Cette année, avec sa gamme 2020 lancée au printemps, les rouge et noir se sont alignés sur la segmentation proposée...
Test : grips Fabric Silicone
180
Fabric est une marque finalement peu connue quand on la compare aux références du secteur comme ODI, Ergon, Lizard Skins, ESI ou encore Race Face, pour ne citer qu'eux. Peut-être davantage mise en ava...
Dérailleurs SRAM : remplacement de la butée de vis B | EZ Tech
174
Aujourd'hui, je vous propose un tuto EZ Tech directement tiré de mes dorénavant innombrables mésaventures avec la marque américaine que j'adore détester.Petite devinette. Vous upgradez un par un l...

4 commentaires sur “VTT : comment choisir son cintre

  • 22 septembre 2018 à 22 h 37 min
    Permalink

    Salut et merci pour tous tes bons conseils 😉

    Sensible des poignets, j’ai essayé plein de cintres differents et cela m’a fait observer l’importance du backsweep, qui au delà du feeling subjectif, détermine il me semble, le type de pratique auquel le cintre est adapté.
    Je resumerai cela comme suit :

    Angle faible (3° à 5°):
    + meilleur contrôle dans les virages
    + stabilité en position d’attaque en favorisant la position coudes vers l’extérieur
    – moins stable à basse vitesse (montée) pour la même raison
    – traumatisant pour les tendons, les poignets étant croqués vers l’interieur

    Angle fermé (8° à 10°)
    … tout pareil, mais à l’inverse 🙂

    Autrement dit, il me semble qu’un cintre avec un backsweep faible est plus adapté aux descentes techniques en favorisant la position “debout sur les pédales, tête dans le guidon et coudes sortis”, tandis qu’un backsweep plus prononcé sera plus confortable pour faire de la distance, la position des poignets étant plus ergonomique lorsque l’on est assis sur la selle.

    D’autres avis?

    Répondre
    • 25 septembre 2018 à 12 h 37 min
      Permalink

      Salut Will,

      Merci pour ton retour d’expérience !

      En ce qui me concerne je n’ai jamais eu cette sensibilité des poignets donc ces différences ne m’ont jamais paru flagrantes, en revanche tout ce que tu décris semble en effet logique.et pourra sans doute aider d’autres rideurs qui rencontrent des douleurs à ce niveau 😉 .

      Répondre
  • 10 janvier 2019 à 12 h 49 min
    Permalink

    Bonjour, je possède un Mondraker Dune taille S 2018 avec un Cintre de 780mm, je suis un petit gabarit
    mon problème est que je n’arrive pas à faire de manual avec, je me pose la question si la longueur du Cintre ne serait pas la cause ?
    Avant j ‘avais un Viper Nitro avec un Cintre de 680mm potence de 50mm et j’ y arrivais plus ou moins

    Répondre
    • 10 janvier 2019 à 20 h 16 min
      Permalink

      Salut David,

      Je pense que ton problème vient surtout du fait que tu passes sur un vélo complètement différent en termes de géométrie.

      Je connais pas le Viper Nitro mais de ce que je vois c’est un XC 26″ old school des années ~2010/2012. Le Dune c’est le modèle enduro d’une marque qui est à l’origine de la forward géométrie avec des FC et empattements de camion. C’est une plateforme immensément plus stable que le Viper : entre les bases plus longues, le boitier de pédalier plus bas et une position du corps plus avancée il ne faut pas avoir peur de vraiment envoyer les hanches vers l’arrière pour amorcer le manual alors que sur ton ancienne machine le moindre déplacement de poids devait suffire à lever l’avant du vélo.

      Si tu recoupes ton cintre ton centre de gravité va très légèrement se décaler vers l’arrière mais l’effet sera vraiment marginal, ça n’en vaut vraiment pas le coup. Vu ta taille 780mm est peut-être un peu grand, mais le raccourcir juste parce que les manuals sont moins faciles qu’avant serait une erreur à mon sens et ne t’avancerait pas à grand chose.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.