Test : genouillères Ion K-Pact

Le genouillères K-Pact sont au catalogue Ion depuis maintenant plusieurs années, la dernière mise à jour ayant été effectuée il y a trois ans, époque à laquelle la marque a également lancé une déclinaison zippée, les K-Pact Zip, qui se différencient de la version classique par une fermeture éclair permettant un enfilage sans retirer ses chaussures.

Ces deux modèles se positionnent dans la gamme Ion comme des genouillères offrant un bon niveau de protection, encadrés d’un côté par les K-Traze plus légères, et de l’autre par les K-Pact Select qui intègrent une protection du tibia.

Je vous propose donc aujourd’hui un test complet des K-Pact avec lesquelles je roule depuis le début de l’année et que les températures actuelles ont enfin pu mettre à l’épreuve des fortes chaleurs.

 

Fiche technique


Genouillères Ion K-Pact

Pour assurer un maximum de protection, les K-Pact ont recours à une coque en mousse viscoélastique sourcée chez la marque allemande SAS-TEC. Ce type de matériau (dont le D3O est probablement l’exemple le plus connu) a le vent en poupe depuis maintenant plusieurs années puisqu’il permet de créer des protections qui se durcissent à l’impact tout en restant relativement souples le reste du temps. Cette propriété retient le meilleur des deux mondes : protection importante et confort, ainsi qu’un bon potentiel d’adaptabilité morphologique qui vient renforcer les deux critères précédents.

Dans les faits on constate rapidement cet avantage. Si cette coque SAS-TEC est peut-être un peu plus rigide que d’autres protections reposant sur le même principe, elle reste suffisamment souple pour la tordre à son bon vouloir, ou même l’écraser entre ses doigts en quelques secondes. En revanche, en appliquant une force importante sur un temps court, en tapant dessus par exemple, la mousse ne se déforme quasiment pas.

Cette coque principale est aidée dans sa tâche par ce qui représente à mon sens un incontournable trop souvent oublié sur les protections plus légères : des inserts en mousse latéraux qui protègent les flancs du genou. Pas de matériau exotique ici, mais de quoi éviter les petits bobos lors d’une glissade ou les chocs réguliers avec le cadre en couchant le vélo.

Genouillères Ion K-Pact

Le serrage est assuré par deux larges bandes en velcro qui semblent très qualitatives et ne souffrent au premier abord d’aucune faiblesse, mais la star côté ergonomie est davantage à chercher du côté du manchon en néoprène perforé qui colle comme un gant à la peau, et sur lequel je reviendrai bien sûr en long et en large dans la partie pratique de ce test. Deux fines bandes de silicone en haut et en bas de ce dernier complètent le tableau pour assurer un bon maintien des genouillères.

Le manchon perforé est recouvert d’une sorte de filet protecteur à l’extérieur, et se voit secondé d’une doublure plus fine à l’intérieur, tandis que la découpe à l’arrière du genou est également couverte d’un tissu élastique aux grosses mailles sous forme de filet.

Les coutures respirent la qualité avec des renforts un peu partout, et une découpe à l’intérieur de chaque genouillère permet de retirer la coque avant chaque lavage.

 

Sur le terrain


Genouillères Ion K-PactCommençons par l’éternelle question du choix de la bonne taille pour ce modèle. Les K-Pact ont la réputation de tailler petit, et comme pour beaucoup d’articles qui entrent dans la catégorie du vestimentaire, il est toujours difficile de se faire une idée de la taille exacte d’un produit sans l’avoir entre les mains.

Même en considérant que le manchon en néoprène est conçu pour être au plus près de la peau et user de son élasticité pour fournir une marge d’adaptation, j’aurais également tendance à penser qu’une taille L est un peu plus étroite que ce que l’on peut généralement constater. Je me suis au moment de faire mon choix référé au guide des tailles assez complet de la marque et j’ai alors pensé que cette taille L serait peut-être un peu large, ce qui au final n’est pas du tout le cas. La plus grande taille étant le XL, je ne serais toutefois pas étonné que cela représente un blocage pour certains.

Pour ma part, les bandes élastiques à l’attache velcro restent ainsi réglées au minimum, mais grâce au manchon en néoprène extensible qui reste ferme, le maintien est excellent. Pas une seule fois je n’ai eu la sensation qu’elles glissaient, et les K-Pact me semblent particulièrement réticentes à tourner lors d’un impact.

La pression est répartie sur une large zone, ce qui signifie que le confort est également de la partie. Aucune couture mal placée ne vient semer le trouble, le pédalage n’est pas entravé, et bien que l’on sente définitivement la présence de ces genouillères comparativement à des modèles très légers, on se sent également bien plus en sécurité.

Côté respiration en températures élevées, les K-Pact ne sont logiquement pas leaders dans le domaine quand on les met face, à nouveau, aux modèles les plus légers, mais eu égard à la protection qu’elles offrent, elles tirent brillamment leur épingle du jeu pour cette catégorie de produits. Chacun semble avoir sa propre sensibilité dans ce domaine, et il n’y a de toutes manières pas vraiment sur le marché de produit miracle. Ceux qui ont constamment les genoux en feu n’ont d’autre solution que passer sur un niveau de protection moindre, ou opter pour le retrait des genouillères à la montée sur les longues sorties, stratégie pour laquelle la version zip des K-Pact semble toute indiquée.

Enfin, côté tenue dans le temps, je n’ai pour l’instant rien à signaler après une palanquée de sorties (ne me remerciez pas pour cet adjectif quantitatif rigoureusement scientifique), si ce n’est un début d’abrasion légère au-dessus du velcro inférieur.

 

Verdict


Genouillères Ion K-Pact

Les K-Pact réalisent à mon sens une excellente prestation en offrant un maintien tout aussi excellent, un confort qui les fait presque oublier au pédalage et une protection de tout premier ordre.

Etant personnellement indifférent aux problématiques de sudation et assez peu enclin à opter pour certaines paires dont le potentiel de protection semble parfois dérisoire, les K-Pact remplissent en ce qui me concerne entièrement le contrat et mettent en confiance pour engager droit dans le pentu, tout en reléguant à un recoin de ma mémoire les catastrophes passées causées par des modèles dont le maintien laissait à désirer et tournaient ou glissaient à l’impact.

Bref, comme vous l’aurez compris, je recommande bien volontiers ce modèle à celles et ceux à la recherche de genouillères sur lesquelles il est possible de compter en cas de chute plutôt que de collants affublés d’un bout de mousse pour faire joli.

 

Vous avez aimé ce test ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine !

Envie d’être tenu au courant de la publication des prochains ? Inscrivez-vous à la newsletter.

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ?

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400

 

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

 

A la une en ce moment

Sébastien

Papa de Glisse Alpine et homme à tout faire depuis 2016. Rideur. Editeur. Photographe. Développeur. SysAdmin. Web Perf. SEO. Marketing. Café.

icone facebook icone twitter icone rss icone youtube

3 commentaires sur “Test : genouillères Ion K-Pact

  • 2 juillet 2021 à 21 h 31 min
    Permalink

    Salut,
    ayant utilisé ses genouillères pendant 2 ans, je tenais à partager aussi mon expérience pour compléter et appuyer aussi ce test. Pour ne pas faire attendre, je dois dire que j*en suis très satisfait et je les recommande vivement. Je les utilise encore mais seulement pour les sorties bikepark. Je vais expliquer plus loin pourquoi.
    Pour mon choix, j’ai essayer plusieurs modèles/marques et je me suis senti tout de suite à l’aise dans ces K-Pact, en choisissant aussi la taille grâce aux recommandations de ION. Je n’ai pas pris la version zip, car cela semblait pour moi quelque chose qui pouvait ne pas tenir dans le temps, à cause de ce côté serré et fit qui pourrait usé rapidement la fermeture éclair, et je n’ai jamais regrétté.
    J’ai donc utilisé ces protections pendant 2 ans et elles ont été mes uniques genouillères, aussi bien pour les sorties à la pédale cool ou engagée( jusqu’à 30/35km – 1200m D+) que d’occasionnelles sorties en bikepark, sous la pluie l’hiver et en pleine chaleur d’été. Je n’ai jamais regretté le choix de ses “grosses” genouillères car elles ne m’ont jamais génées pour pédaler (pourtant ce n’est pas mon point fort) et j’ai toujours eu ce sentiment de protection, comme avoir des genous qui ne craignent rien. Elles entourent bien les genous, sans géner les mouvements et ne bougent pas en cas de chutes, que ce soit en cas de choc frontal ou de frottement. Je pense même que dans mon cas, les bandes velcros n’apportent rien à la tenue, le fit lui-même et les bandes silicones suffisent. D’ailleurs, ces bandes velcros ont tendance à se recourber avec les temps et s’accrochent un peu dans le short au pédalage, probablement à cause des lavages en machine.
    Cette année cela fait la troisième année que je les ai et elles sont en excellent état, même après quelques chutes et plusieurs tours dans la machine à laver ( sans les insert bien sûr, qui au passage ne sont pas très faciles à enlever et à remettre, mais on s’y fait), mais pour cette année, mes sorties à la pédale se font avec d’autres genouillères, voilà pourquoi: l’année dernière j’ai participé au Grand Rallye Transverdon avec ces seules genouillères comme protection de genoux. Ce rallye c’est 5 jours avec 35/45km et 1000/1300 m D+ journalier par temps chaud donc cela test pas mal le matériel et le bonhomme et ces protections ont fait le job… hormis sur 1 point: une couture interne a créé un frottement au dessus des deux genou, un peu à l’intérieur des jambes, qui au bout de plusieurs km et jours créé une zone rouge irritée sur la peau et qui devient génante en pédalant. Le problème c’est que je ne sais pas pourquoi cela est arrivé seulement à partir de cette sortie, après 18 mois d’utilisation régulière , car à l’intérieur , le tissu ne souffre d’aucune usure apparente. On peut en effet voir qu’à cet endroit il y a un point de couture, mais il a toujours été là et n’a jamais irrité ma peau avant.
    Les sorties qui ont suivies en fin d’année dernière ont confirmé ce point d’irritation ce qui m’a obligé à acheter de nouvelles protections pour mes sorties hors bikepark, car comme je l’ai dit mes K-Pact sont encore en très bonne état et sont encore parfaite pour faire de la station.
    Étant satisfait par ION, j’ai envisagé de prendre les K-Traze, mais la construction est la même, cela veut dire même point de couture au même endroit dans le manchon. Finalement, je me suis tourné vers les 7iDP Sam Hill ( avec lesquels j’avais déjà hésité avant de choisir les K-Pact la première fois) et j’en suis aussi très satisfait, elle offre une bonne protection et ne gène pas, mais après 6 mois d’utilisation je vois bien que le tissu arrière, beaucoup plus fin, prend vite quelques accros, à voir si elles tiennent aussi bien que les ION. À noter aussi, que ces 7iDP peuvent tourner un peau en cas de chute, car le manchon est plus élastique.

    Répondre
    • 4 juillet 2021 à 20 h 57 min
      Permalink

      Salut Guillaume,

      Super, merci d’avoir pris le temps pour nous donner ton avis détaillé après plusieurs années d’utilisation 🙂 .

      Répondre
  • 19 juillet 2021 à 22 h 04 min
    Permalink

    Salut, j’utilise aussi ces genouillères depuis un an. Franchement top. J’arrive même à les mettre sous mon pantalon de pluie. Il y a un traitement anti-bactérien dans le tissu. Ainsi on peut les utiliser plusieurs sorties avant que l’odeur de transpiration devienne insupportable. Je les recommande vivement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.