Pneus VTT : tout savoir sur la gamme Vittoria

Plus connue pour sa gamme de pneus destinés à la route, Vittoria a ces dernières années considérablement achalandé son offre VTT et développé de manière générale son activité, annonçant en février une extension de son QG à Brembate en Italie.

Plusieurs modèles ont ainsi été lancés l’année dernière, complétant de manière assez exhaustive une gamme couvrant maintenant tous les besoins ou presque.

Je vous laisse comme à l’accoutumée un petit index des différents volets de cette série, afin que vous puissiez facilement naviguer entre chaque article dédié à une marque de pneus spécifique :

Je vous propose également une courte introduction sur les carcasses et gommes que la firme italienne utilise sur ses modèles en conjonction avec les différents dessins développés plus bas.

 

Carcasses


Carcasses Vittoria

Vittoria utilise quatre types de carcasses distincts sur ses pneus, en laissant souvent pour un modèle de pneu donné le choix entre deux d’entre elles, soit une version plus légère et une version davantage renforcée.

 

XC-Race / TLR

La carcasse TLR est employée sur les pneux cross-country les plus légers et fournit une protection minimale avec un unique pli en nylon 120TPI.

 

XC-Trail / TNT

TNT est un terme employé pour désigner tant les carcasses XC-Trail que Trail. Elle est utilisée dans sa première mouture sur les pneus cross-country de la marque et ajoute un renfort en Nylon 120TPI sur les flancs du pneu par rapport à une carcasse TLR.

 

Trail / TNT

Dans sa mouture Trail, qui équipe les modèles de pneus qui couvrent le segment trail (malin le lynx !) à enduro de la marque, un insert en caoutchouc (APF ou Anti Pinch Flat) est ajouté à la carcasse TNT de base pour réduire le risque de crevaison par pincement.

 

Enduro / 2PLY

La carcasse Enduro est la plus résistante dans la gamme Vittoria, avec comme sa dénomination 2PLY l’indique deux plis de 120TPI, en plus des inserts en caoutchouc anti-pincement également utilisés sur cette mouture.

 

Gommes


Gomme Vittoria 4C

La marque italienne emploie sur toute sa gamme un mélange de quatre gommes qu’elle nomme 4C. Le choix est donc vite fait, puisqu’il n’y en a pas.

L’obscurité règne sur les duretés de gommes employées et leur évolution entre la gamme cross-country et enduro de Vittoria. On sait uniquement que la firme met en avant l’utilisation du graphène pour boucher les trous entre chaque molécule du caoutchouc.

Après quelques recherches sur ce qui semblait être un point marketing un peu pompeux, il s’avère que le graphène est bien utilisé dans l’industrie du pneu de manière grandissante pour réduire leur résistance au roulement tout en augmentant leur résistance générale, leur grip, ainsi que leur durée de vie. On en trouve aussi dans les gants et les préservatifs, pour augmenter leur résistance et leur élasticité. Voilà, vous savez tout.

On peut toutefois ajouter que la répartition de ces quatre gommes est communiquée. Elle est relativement classique par rapport à un mélange à trois gommes assez courant, avec une couche de base, une couche pour la rangée centrale de crampons, et une dernière pour la rangée latérale. La différence est ici qu’une quatrième couche se substitue à la première sous la rangée centrale, pour selon la marque augmenter la résistance face aux crevaisons.

 

DH / Enduro / All-Mountain / Trail


Mazza

Vittoria MazzaLancé en 2020, le Mazza est le pneu Enduro/DH polyvalent de Vittoria, qui préfère les terrains secs à meubles mais qui tire son épingle du jeu dans peu ou prou toutes les conditions. A l’image des modèles phares proposés par la concurrence sur ce segment, il est également destiné à une utilisation AM ou trail énervé.

Le dessin est assez classique pour un pneu de ce type, mais il se démarque par l’utilisation de rampes en escalier sur le bord d’attaque des crampons de la rangée centrale ainsi que de rainures importantes, deux caractéristiques de design que l’on retrouve abondamment dans les modèles VTT lancés récemment par Vittoria.

Le Mazza est décliné tant en carcasse 2PLY que TNT et unique gomme 4C, en sections de 2.4″ et 2.6″, pour roues de 27.5″ et 29″.

 

Martello

Vittoria MartelloLe Martello est un autre modèle du lineup Vittoria destiné aux pratiques relativement engagées, avec un dessin qui cette fois le destine peut-être davantage à une monte arrière, d’autant plus qu’on lui reproche souvent de tailler petit (tendance générale chez la marque), bien qu’il soit utilisable à l’avant également.

C’est un pneu un peu plus ancien dans la gamme du fabricant italien, avec de gros crampons sur la rangée latérale et d’autres de plus petite et variable taille au centre, qui tend vers un peu moins de polyvalence que le nouveau Mazza et une prédilection pour le sec.

On le trouve décliné en carcasses TNT et 2PLY en gomme 4C pour les deux tailles de roues, principalement en sections de 2.35″ et 2.6″, le 2.8″ étant également proposé en 27.5+.

 

Mota

Vittoria MotaLe Mota est un pneu destiné aux conditions boueuses, avec de gros blocs espacés qui permettent de facilement débourrer. Il diffère des pneus boue orientés DH les plus spécialisés par des crampons qui restent de taille raisonnable et cimentent un positionnement assez large quant aux pratiques visées, qui descendent à nouveau jusqu’au trail énervé si les conditions sont en phase avec son programme.

Les options en termes de tailles sont plus limitées et en phase avec ses conditions de prédilection, le Mota n’étant offert principalement qu’en 2.35″ pour les deux tailles de roues, bien qu’une option 2.6″ soit également de la partie en 27.5″ et carcasse 2PLY. Pour le reste, les deux carcasses TNT et 2PLY sont disponibles, en gomme 4C comme toujours.

 

Agarro

Vittoria AgarroAutre modèle lancé en 2020, et poussant le feu Morsa vers la sortie, l’Agarro est un pneu intermédiaire relativement polyvalent mais plus à l’aise sur terrains secs qui peut convenir sur les deux roues pour une pratique trail décontractée, ou en monte arrière associé à l’un des autres pneus de la marque vus précédemment apportant plus de grip, pour fournir un rendement supérieur lors de sorties AM/Enduro ou trail agressif.

Comme pour le Mazza ou le Mota, le dessin ressemble là encore à des modèles d’autres marques bien connus, avec à nouveau un travail spécifique de Vittoria pour créer un bord d’attaque des crampons en escalier ainsi qu’un rainurage conséquent sur tous les blocs pour améliorer leur potentiel de déformation sur les surfaces dures.

Logiquement, ce pneu davantage centré sur le trail n’est disponible qu’en carcasse TNT, toujours avec la gomme 4C, en sections de 2.35″ et 2.6″ pour les deux tailles de roues.

 

Cross-country


Barzo

Vittoria BarzoLe Barzo est le pneu cross-country polyvalent de Vittoria et un modèle de référence implanté depuis longtemps dans son offre, redessiné au milieu des années 2010.

Le dessin actuel met à profit des crampons relativement agressifs pour un modèle XC, dont le déploiement alternatif permet de conserver un bon rendement et assurer un débourrage correct quand les conditions deviennent mauvaises. Il n’est donc pas le plus rapide sur terrains secs, mais permet un vaste spectre d’utilisations, ce qui en fait par ailleurs un choix mis en avant par la marque pour les parcours cross-country techniques.

Les déclinaisons de ce pilier de la gamme VTT du manufacturier italien son pléthoriques, d’autant plus que le dessin est également mis à profit sur les modèles d’entrée de gamme en tringle rigide. Pour le reste on le trouve en carcasse TNT ou TLR, en sections de 2.1″, 2.25″ et 2.35″ principalement, avec une option 2.6″ pour le deuxième type de carcasses. Si les carcasses TNT sont proposées tant en 27.5″ qu’en 29″, l’option TLR aux flancs marrons est réservée au 29″.

 

Mezcal

Vittoria MezcalLe Mezcal est quant à lui chez Vittoria le pneu actuel de référence tourné entièrement vers les terrains secs.

Si la taille des crampons est logiquement assez minimaliste, le dessin est assez chargé avec un nombre conséquent d’entre eux, tous pourvus des rainures chères à la marque. L’idée est à nouveau d’offrir un potentiel élevé de déformation afin de coller au mieux au terrain, qu’il soit du hardpack ou de la roche pour ne citer qu’eux. On trouve également une ligne centrale presque ininterrompue pour améliorer le rendement.

Le Mezcal est lui aussi décliné en maintes versions, dont plusieurs en tringle rigide. Les moutures plus dispendieuses sont les mêmes que pour le Barzo, avec carcasses TLR ou TNT, sections de 2.1″, 2.25″, 2.35″ et 2.6″ dans les deux tailles de roues.

 

VTTAE


Pneus Vittoria VTTAE

Lancée elle aussi en 2020, l’offre VTTAE de la marque comporte quatre modèles qui nous intéressent : E-Mazza, E-Martello, E-Agarro et E-Barzo.

Les dessins sont identiques, et pas grand chose les sépare de leurs homologues classiques si ce n’est le packaging vert, la lettre “E” et une icone en forme d’éclair sur le pneu.

La marque annonce plusieurs bénéfices pour ces versions “spécifiques”, dont une résistance en ligne avec les besoins des VTT électriques ou une résistance au roulement optimisée pour faire des économies de batterie, mais en lisant entre les lignes et faute d’informations précises sur ce qui différencie ces versions des modèles standards, la marque pourrait tout autant faire référence aux propriétés déjà mises en avant sur ces modèles de base et non une vraie démarcation au sein de son offre.

Les poids et carcasses semblent également identiques, la marque proposant toutefois uniquement la version la plus résistante pour un modèle donné, par exemple la 2PLY pour les E-Mazza et E-Martello.

 

Le mot de la fin


Vittoria propose donc aujourd’hui une gamme resserrée mais presque complète (il semble que le VTTAE a tué l’élan porté il y a quelques années par Schwalbe et Maxxis pour les semi-slicks), avec de nouveaux modèles destinés aux pratiques engagées apparus l’an dernier, et d’autres davantage portés sur le XC qui ont petit à petit disparu de la circulation, comme le feu Saguaro, toujours présent dans le catalogue mais que je n’ai pas abordé tant ce modèle qui a plus de dix ans est maintenant difficile à trouver, si ce n’est dans ses moutures en tringle rigide d’entrée de gamme.

 

Vous avez aimé ce guide ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine !

Envie d’être tenu au courant de la publication des prochains ? Inscrivez-vous à la newsletter.

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ?

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400

 

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

 

A la une en ce moment

Sébastien

Papa de Glisse Alpine et homme à tout faire depuis 2016. Rideur. Editeur. Photographe. Développeur. SysAdmin. Web Perf. SEO. Marketing. Café.

icone facebook icone twitter icone rss icone youtube

2 commentaires sur “Pneus VTT : tout savoir sur la gamme Vittoria

  • 6 juin 2021 à 23 h 43 min
    Permalink

    Assez agréable d’avoir une gamme à la fois simple et complète. J’ai fini par aller chez eux après avoir essayé de faire le tour des autres marques (même les articles de Glisse Alpine n’ont pas su m’éclairer tellement c’est le bord… Tellement l’offre est diversifiée).

    J’ai du acheter un E-Agarro pour des question de disponibilité et il ne me semble pas que les pneus siglés VTTAE soient vraiment plus lourds que les versions classiques (poids indiqué par le vendeur). A croire que Vittoria se serait contenté de changer le logo.

    A titre d’indication pour les gens qui zieutent une monte XC : un Barzo en 2.25” à l’avant et un Mezcal en 2.25” à l’arrière ça passe même dans la boue du nord en plein hiver. Testé et approuvé par mon camarade de sortie qui rigolait bien de mes Maxxis en 2.6” tout embourbés…

    Répondre
    • 7 juin 2021 à 12 h 03 min
      Permalink

      Salut Antoine,

      Merci, je viens de refaire une passe sur les poids pour chaque modèle (et les explications obscures de la marque) et tu as raison, j’ai mis à jour l’article pour refléter tout ça.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.