Pneus VTT : tout savoir sur les modèles Onza

Basée en suisse, la marque Onza, qui n’a désormais plus rien à voir avec celle des années 90, a connu une renaissance à la fin des années 2000 avec un tout nouveau catalogue qui s’est depuis étoffé. Dix ans plus tard et malgré sa coopération avec Aaron Gwin pour la conception d’un pneu signature, la petite marque reste méconnue du public, très, très loin des géants que nous avons vu dans les volets précédents de cette série consacrée aux pneus VTT.

Je vous propose également avant de passer aux dessins un rapide coup d’œil sur les gommes et carcasses dans lesquels ces différents pneus sont proposés.

 

Carcasses


Pneus Onza - Carcasses

Onza a récemment fait évoluer sa classification de gommes et carcasses. Lors du lancement de ses modèles des années 2000, le schéma que l’on retrouve alors était le suivant :

  • C3 120 / CCC Cross Country Casing 120 TPI : carcasse dédiée au XC qui propose 120 TPI et se positionne dans le haut de gamme destiné à la course en privilégiant la légèreté.
  • C3 / Cross Country Casing : carcasse de XC plus relâchée, avec 60 TPI.
  • FRC 120 / Freeride Casing 120 TPI : carcasse AM/Enduro polyvalente en déclinaison “Race”, avec 120 TPI.
  • FRC / Freeride Casing : comme au-dessus, mais en version plus civilisée et 60 TPI. La différence en termes de poids est contenue par rapport au modèle 120 TPI, environ 50g les séparant.
  • EDC / Enduro Casing : carcasse enduro de la marque, avec 60 TPI et des inserts en butyl qui viennent renforcer les flancs.
  • DHC / Downhill Casing : carcasse destinée à la descente qui propose la totale avec double pli, inserts en butyl et renforcement 40×40 TPI.

Aujourd’hui, une simplification a été entreprise et concerne les modèles récents, mettant à profit trois carcasses distinctes :

  • XCC : carcasse Cross-Country et marathon 120 TPI.
  • TRC : carcasse Trail/AM 60 TPI avec des renforts en nylon sur les flancs.
  • GRC : carcasse Gravity destinée à l’Enduro, le DH, et les VTTAE, avec renforcements 2-ply et inserts en butyl au niveau des tringles.

 

Gommes


Il faut à nouveau différencier les mélanges de gommes historiques de la gamme actuelle. On trouvait jusqu’à peu de temps trois gommes différentes, dans lesquelles les pneus encore en stock sont susceptibles d’être proposés :

  • RC²55a : mélange de dureté moyenne avec une gomme à 65a sur la rangée centrale et 55a sur les rangées latérales.
  • RC²45a : mélange tendre avec une gomme à 55a sur la rangée centrale et 45a sur les crampons latéraux.
  • Visco GRP40 : équivalent du Super Tacky chez Maxxis avec une unique gomme très tendre à 40a.

Le catalogue actuel a cependant été réduit à deux mélanges de gommes uniquement :

  • Medium 60a : mélange de dureté moyenne utilisé sur les modèles Cross-Country, Trail et All-Mountain, 60a sur la rangée centrale mais 45a sur les crampons latéraux pour plus d’accroche en virage.
  • Soft 50a : mélange de gommes tendres principalement utilisé sur les modèles Enduro et DH, 50a sur la rangée centrale et 45a sur les crampons latéraux.

 

All-Mountain, Enduro et DH


Aquila

Onza AquilaOn commence par l’Aquila, modèle signature d’Aaron Gwin, lancé en 2017.

Le dessin vous semble peut-être familier, et pour cause, il ressemble étrangement au Maxxis DHR II. Conçu à l’origine pour la descente, il vient chasser sur les mêmes terres que ses homologues chez la marque taïwanaise en s’avérant une bonne option en monte avant pour une pratique AM ou enduro.

On est là sur un pneu destiné principalement aux terrains secs à meubles, qui peut s’en sortir quand les conditions se dégradent sans toutefois briller dans ce cas d’utilisation. Pas de miracle avec ce type de pneu, le rendement est relégué en queue de ses préoccupations, la priorité étant donné au grip.

Ce modèle est proposé en 27.5″ et 29″ dans une seule section : 2.40″. Les carcasses disponibles sont FRC/DHC, respectivement en tringle souple ou rigide. Au niveau des gommes, on trouve les mélanges Visco, RC²55a et RC²45a.

 

Porcupine

Onza PorcupineAdhérant à une étrange tradition qui consiste chez certains manufacturiers à ré-employer des noms de modèles ancestraux qui firent autrefois leur gloire, le Porcupine actuel est un nouveau pneu lancé en 2019, bien différent de celui apparu au catalogue Onza dans les années 90.

Il s’agit d’un pneu intermédiaire qui couvre des pratiques allant du Trail à l’Enduro, utilisable sur les deux roues dans le premier cas mais plutôt à l’arrière dans le second, où son rendement peut constituer un point fort en montée comparativement à un pneu plus agressif.

Cette version du Porcupine est destinée avant tout à des terrains secs à humides, offrant une polyvalence qui ne lui permet de briller dans aucuns de ces deux extrêmes.

Ce modèle est proposé en 27.5″ et 29″ en sections de 2.4″ et 2.6″. La carcasse principale est le TRC ou Trail, mais une version GRC ou Gravity renforcée est disponible pour les sections de 2.6″. La gomme principale est une 60a medium, mais les crampons sur la rangée latérale sont couverts en 45a pour plus d’accroche. Les versions dotées de la carcasse GRC passent quant à elles à une gomme soft 50a.

Enfin, il est possible d’opter pour des flancs noirs classiques, marrons “tan”, ou une édition limitée blanche.

 

Porcupine RC

Onza Porcupine RCLe Porcupine RC est une variante du hérisson classique destinée aux conditions humides à boueuses pour une utilisation davantage tournée vers l’Enduro et la Descente.

Il est difficile de parler de “spikes” à proprement parler, étant donné que les crampons sont plus réduits en taille que ce à quoi ce terme réfère habituellement, mais Onza destine pourtant clairement ce pneu à des pratiques engagées puisqu’il n’est décliné qu’en carcasse GRC ou Gravity.

Le dessin évolue substantiellement par rapport au Porcupine de base en mettant l’accent sur le débourrage avec un profil très ouvert où les crampons sur la rangée centrale se rejoignent en V.

Comme évoqué, une seule version de ce pneu est actuellement proposée, en 29×2.50″, carcasse GRC et gomme tendre 50a.

 

Ibex

Onza IbexL’Ibex possède lui aussi beaucoup de familiarités avec le DHR et le High Roller, tant au niveau de la bande de roulement que des crampons latéraux, et a probablement servi de base pour la conception de l’Aquila.

C’est un des plus anciens pneus de la nouvelle gamme Onza, avec encore un programme résolument tourné vers la descente et les pratiques engagées en monte avant. Il est donné par Onza comme relativement polyvalent avec de bonnes performances sur le sec comme sur le mouillé grâce à un espacement des crampons suffisant pour débourrer correctement.

Contrairement à l’Aquila, l’Ibex est décliné en moult versions. On le trouve pour les trois tailles de roues, en sections de 2.25″ et 2.40″. Les carcasses disponibles sont FRC, FRC120 et DHC. Visco, RC²55a et RC²44a sont au programme en ce qui concerne les gommes.

 

Citius

Onza CitiusLe Citius mise quant à lui beaucoup moins sur la polyvalence et s’affiche comme un pneu destiné aux tracés secs et/ou pierreux qui minimise la résistance au roulement tout en conférant une accroche de premier plan pour une pratique là encore tournée vers un spectre qui va de l’all-mountain au DH en passant par l’enduro.

Pas de surprise, les crampons sur la bande de roulement sont moins aggressifs que sur les modèles vus précédemment. Le Citius conserve cependant des crampons latéraux de taille appréciable pour ne pas perdre ses moyens sur la tranche en virage. Le profil relativement carré de ce pneu reste toutefois à prendre en compte, propriété mise en exergue par les roues actuelles de plus en plus larges.

Le Citius est lui aussi plutôt bien pourvu en termes de déclinaisons, bien qu’il fasse l’impasse sur le 29″. On le trouve en section de 2.40″ uniquement, mais toutes les carcasses et mélanges de gommes présentes pour l’Ibex sont d’actualité.

 

Greina

Onza GreinaL’Onza Greina est le modèle DH boue historique de la marque suisse, équivalent à un WetScream chez Maxxis.

Pas de surprise encore une fois, ce pneu a pour unique mission de fournir un maximum de grip quand les conditions tournent au bain de boue. On retrouve la même attention portée aux capacités de débourrage et d’accroche. Les crampons sont cependant moins hauts que sur un WetScream, plutôt à mi-chemin avec un Shorty pour rester dans la comparaison avec la marque taïwanaise.

Les déclinaisons sont peu nombreuses sur ce modèle très spécialisé. On trouve une unique version 26″ et trois en 27.5″, dont l’une plutôt portée vers l’enduro avec une carcasse EDC tandis que tous les autres mondèles sont tournés vers le DH avec des carcasses DHC et gommes Visco ou RC²55a. L’unique section proposée est le 2.40″.

 

Trail


Lynx

Onza LynxLe Lynx est un pneu au dessin assez peu commun. Présenté par la marque comme un modèle qui s’oriente vers une pratique XC/AM, il reprend les étranges crampons en “X” présents sur le Citius au niveau de la bande de roulement et y ajoute des demi-V qui donnent à ce modèle un dessin localement asymétrique qui se fait de plus en plus rare sur les pneus VTT modernes.

Conçu pour former un compromis entre accroche et rendement, il semble mieux convenir, comme souvent dès que l’on s’éloigne d’une pratique cross-country pour davantage écumer les terrains difficiles, à une monte arrière. Un pneu avant plus aggressif est alors préférable.

Le lynx est de toutes manières uniquement disponible en section de 2.25″, plus adaptée à un usage XC/Trail que des pratiques plus exigeantes. On trouve également une unique gomme, RC²55a mais plusieurs carcasses, C3 et FRC avec pour chacune la déclinaison 120 tpi.

 

Canis

Onza CanisLe Canis est lui clairement un pneu destiné à l’arrière, avec un dessin très roulant. Dessin un peu moins exotique par ailleurs, si ce ne sont les crampons en forme de “X” qui restent au programme sur la bande de roulement.

Egalement donné pour un usage qui va du cross-country à l’all-mountain, il semble suffisant pour être monté à l’avant dans le premier cas, mais certainement pas le second. Il reprend un rôle qu’on trouve couramment chez les autres marques, celui d’un pneu XC polyvalent que l’on peut monter à l’arrière en AM pour gagner en rendement.

Il est disponible en 2.25″ pour des roues de 27.5″ et 29″ mais aussi en version plus, 27.5″x2.85″. On le trouve en C3 et FRC (version 120 tpi là encore disponible) avec une unique gomme RC²55a.

 

Cross-Country


Svelt

Onza SveltTerminons par le Svelt, l’unique modèle résolument tourné cross-country de la marque suisse.

Le dessin est en effet très minimaliste sur ce modèle qui s’approche d’un semi-slick. Les petits crampons sur la bande de roulement sont encadrés par, surprise surprise, des appendices en forme de “X” pour faire la transition vers une rangée latérale un peu plus agressive.

C’est un pneu qui, fort logiquement, se destine avant tout à une monte arrière pour profiter de son rendement maximal.

Le Svelt est disponible principalement en 29″ mais aussi 27.5″ en section de 2.25″. La gomme la plus dure chez Onza est à nouveau de la partie tandis qu’on retrouve également la carcasse cross-country C3 et sa déclinaison 120 tpi.

 

Le mot de la fin


Pas de combo recommandé cette fois-ci, Onza reste une marque peu distribuée, en France tout du moins, et sur laquelle il existe au final peu de feedback.

La dernière grosse exposition pour le fabricant suisse a peut-être été le choix fait par YT d’équiper certains de ses modèles 2017 de pneus de la marque. En dehors de cette première monte, il reste extrêmement difficile de trouver ces pneus sur le marché, à l’exception toutefois de l’Aquila et du Porcupine.

 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les modèles d’autres marques, vous pouvez le faire grâce à ce petit index qui répertorie les différents volets de cette série :

 

Vous avez aimé ce guide ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine !

Envie d’être tenu au courant de la publication des prochains ? Inscrivez-vous à la newsletter.

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ?

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400

 

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

 

A la une en ce moment

Sébastien

Papa de Glisse Alpine et homme à tout faire depuis 2016. Rideur. Editeur. Photographe. Développeur. SysAdmin. Web Perf. SEO. Marketing. Café.

icone facebook icone twitter icone rss icone youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.