Pneus VTT : tout savoir sur les modèles Onza

Basée en suisse, la marque Onza, qui n’a désormais plus rien à voir avec celle des années 90, a connu une renaissance à la fin des années 2000 avec un tout nouveau catalogue qui s’est depuis étoffé. Dix ans plus tard et malgré sa coopération avec Aaron Gwin pour la conception d’un pneu signature, la petite marque reste méconnue du public, très, très loin des géants que nous avons vu jusqu’à présent.

Comme d’habitude, je vous recommande chaudemment mes articles sur les gommes et carcasses utilisées par les manufacturiers pour en apprendre davantage sur les technologies implémentées sur les différentes déclinaisons de chaque modèle que nous allons voir ici.

Vous pouvez par ailleurs retrouver les autres marques de cette série d’articles grâce à la liste suivante :

 

All-Mountain, Enduro et DH


Aquila

Onza AquilaOn commence par l’Aquila, modèle signature d’Aaron Gwin, lancé en 2017.

Le dessin vous semble peut-être familier, et pour cause, il ressemble étrangement au Maxxis DHR II. Conçu à l’origine pour la descente, il vient chasser sur les mêmes terres que ses homologues chez la marque taïwanaise en s’avérant une bonne option en monte avant pour une pratique AM ou enduro.

On est là sur un pneu destiné principalement aux terrains secs à meubles, qui peut s’en sortir quand les conditions se dégradent sans toutefois briller dans ce cas d’utilisation. Pas de miracle avec ce type de pneu, le rendement est relégué en queue de ses préoccupations, la priorité étant donné au grip.

Ce modèle est proposé en 27.5″ et 29″ dans une seule section : 2.40″. Les carcasses disponibles sont FRC/DHC, respectivement en tringle souple ou rigide. Au niveau des gommes, on trouve les mélanges Visco, RC²55a et RC²45a.

 

Ibex

Onza IbexL’Ibex possède lui aussi beaucoup de familiarités avec le DHR et le High Roller, tant au niveau de la bande de roulement que des crampons latéraux, et a probablement servi de base pour la conception de l’Aquila.

C’est un des plus anciens pneus de la nouvelle gamme Onza, avec encore un programme résolument tourné vers la descente et les pratiques engagées en monte avant. Il est donné par Onza comme relativement polyvalent avec de bonnes performances sur le sec comme sur le mouillé grâce à un espacement des crampons suffisant pour débourrer correctement.

Contrairement à l’Aquila, l’Ibex est décliné en moult versions. On le trouve pour les trois tailles de roues, en sections de 2.25″ et 2.40″. Les carcasses disponibles sont FRC, FRC120 et DHC. Visco, RC²55a et RC²44a sont au programme en ce qui concerne les gommes.

 

Citius

Onza CitiusLe Citius mise quant à lui beaucoup moins sur la polyvalence et s’affiche comme un pneu destiné aux tracés secs et/ou pierreux qui minimise la résistance au roulement tout en conférant une accroche de premier plan pour une pratique là encore tournée vers un spectre qui va de l’all-mountain au DH en passant par l’enduro.

Pas de surprise, les crampons sur la bande de roulement sont moins aggressifs que sur les modèles vus précédemment. Le Citius conserve cependant des crampons latéraux de taille appréciable pour ne pas perdre ses moyens sur la tranche en virage. Le profil relativement carré de ce pneu reste toutefois à prendre en compte, propriété mise en exergue par les roues actuelles de plus en plus larges.

Le Citius est lui aussi plutôt bien pourvu en termes de déclinaisons, bien qu’il fasse l’impasse sur le 29″. On le trouve en section de 2.40″ uniquement, mais toutes les carcasses et mélanges de gommes présentes pour l’Ibex sont d’actualité.

 

Greina

Onza GreinaL’Onza Greina est le modèle DH boue de la marque suisse, équivalent à un WetScream chez Maxxis.

Pas de surprise encore une fois, ce pneu a pour unique mission de fournir un maximum de grip quand les conditions tournent au bain de boue. On retrouve la même attention portée aux capacités de débourrage et d’accroche. Les crampons sont cependant moins hauts que sur un WetScream, plutôt à mi-chemin avec un Shorty pour rester dans la comparaison avec la marque taïwanaise.

Les déclinaisons sont peu nombreuses sur ce modèle très spécialisé. On trouve une unique version 26″ et trois en 27.5″, dont l’une plutôt portée vers l’enduro avec une carcasse EDC tandis que tous les autres mondèles sont tournés vers le DH avec des carcasses DHC et gommes Visco ou RC²55a. L’unique section proposée est le 2.40″.

 

Trail


Lynx

Onza LynxLe Lynx est un pneu au dessin assez peu commun. Présenté par la marque comme un modèle qui s’oriente vers une pratique XC/AM, il reprend les étranges crampons en “X” présents sur le Citius au niveau de la bande de roulement et y ajoute des demi-V qui donnent à ce modèle un dessin localement asymétrique qui se fait de plus en plus rare sur les pneus VTT modernes.

Conçu pour former un compromis entre accroche et rendement, il semble mieux convenir, comme souvent dès que l’on s’éloigne d’une pratique cross-country pour davantage écumer les terrains difficiles, à une monte arrière. Un pneu avant plus aggressif est alors préférable.

Le lynx est de toutes manières uniquement disponible en section de 2.25″, plus adaptée à un usage XC/Trail que des pratiques plus exigeantes. On trouve également une unique gomme, RC²55a mais plusieurs carcasses, C3 et FRC avec pour chacune la déclinaison 120 tpi.

 

Canis

Onza CanisLe canis est lui clairement un pneu destiné à l’arrière, avec un dessin très roulant. Dessin un peu moins exotique par ailleurs, si ce ne sont les crampons en forme de “X” qui restent au programme sur la bande de roulement.

Egalement donné pour un usage qui va du cross-country à l’all-mountain, il semble suffisant pour être monté à l’avant dans le premier cas, mais certainement pas le second. Il reprend un rôle qu’on trouve couramment chez les autres marques, celui d’un pneu XC polyvalent que l’on peut monter à l’arrière en AM pour gagner en rendement.

Il est disponible en 2.25″ pour des roues de 27.5″ et 29″ mais aussi en version plus, 27.5″x2.85″. On le trouve en C3 et FRC (version 120 tpi là encore disponible) avec une unique gomme RC²55a.

 

Cross-Country


Svelt

Onza SveltTerminons par le Svelt, l’unique modèle résolument tourné cross-country de la marque suisse.

Le dessin est en effet très minimaliste sur ce modèle qui s’approche d’un semi-slick. Les petits crampons sur la bande de roulement sont encadrés par, surprise surprise, des appendices en forme de “X” pour faire la transition vers une rangée latérale un peu plus aggressive.

C’est un pneu qui, fort logiquement, se destine avant tout à une monte arrière pour profiter de son rendement maximal.

Le Svelt est disponible principalement en 29″ mais aussi 27.5″ en section de 2.25″. La gomme la plus dure chez Onza est à nouveau de la partie tandis qu’on retrouve également la carcasse cross-country C3 et sa déclinaison 120 tpi.

 

Le mot de la fin


Pas de combo recommandé cette fois-ci, Onza reste une marque peu distribuée sur laquelle il existe au final peu de feedback fiable. La dernière grosse exposition pour le fabricant suisse a peut-être été le choix fait par YT d’équiper certains de ses modèles 2017 de pneus de la marque. En dehors de cette première monte, il reste extrêmement difficile de trouver ces pneus sur le marché.

 

Vous avez aimé ce guide ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine pour ne pas rater les prochains !

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Vous aimerez aussi :

Suspensions VTT : la résurrection du ressort hélicoïdal, hype ou retour aux sources justifié ?
220
Il fut un temps où les choses étaient simples. Pendant des années, n'importe quel VTT, du cross-country à l'all-mountain, était équipé de suspensions à air. Seules exceptions : les fourches très bas d...
Pneus VTT : tout savoir sur les modèles Hutchinson
234
Moins connue par le grand public que la marque au Bibendum, Hutchinson est une entreprise française plus que centenaire qui décline depuis longtemps une gamme de pneus VTT éprouvée. Les rideurs qui re...
Comment choisir ses freins VTT : le guide complet
557
Que vous soyez à la recherche d'une paire de freins pour upgrader ceux actuellement montés sur votre VTT ou simplement en quête d'informations pour faire le bon choix sur votre future monture, ce guid...
Suspensions Fox : quelles différences entre Factory, Perf Elite, Performance et Rythm ?
883
Depuis 2017, Fox a introduit un changement important dans l'étagement de sa gamme. Chaque modèle précédemment disponible en versions Evolution ou Factory (la gamme Performance pointant son nez ça et l...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.