Pneus VTT : tout savoir sur les modèles Michelin

Après un passage à vide, la marque au Bibendum relance depuis plusieurs années sa ligne de pneus VTT en concentrant des efforts importants sur la partie enduro, ce qui lui permet de rencontrer un succès indubitable, notamment auprès de riders EWS comme un certain Sam Hill…

Comme je vous le rapelle sur chacun des articles de cette série, contrairement à mes guides qui font le point sur les gommes et carcasses pour chaque fabricant, il s’agit ici d’une synthèse rapide pour un manufacturier plus qu’une analyse exhaustive du marché. Je vous recommande chaudement ces deux guides si certains termes ne sont pas clairs pour vous.

Vous pouvez par ailleurs retrouver les autres marques de cette série d’articles grâce à la liste suivante :

 

Enduro


Wild Enduro Front

Michelin Wild Enduro FrontComme son nom le laisse présager, le Wild Enduro se positionne comme le pneu le plus aggressif pour cette discipline, notamment dans sa déclinaison Front. Bien qu’il soit donné comme pneu avant, il peut, comme un DHF, se monter à l’arrière si l’on recherche le grip ultime.

Le dessin, qui fait la part belle aux gros crampons latéraux, le destine à une utilisation relativement polyvalente, à l’aise sur le sec mais capable de ne pas perdre pied quand le terrain devient plus meuble.

Le Wild Enduro Front est disponible en section de 2.40″ uniquement, tant en 650B qu’en 29″. Côté carcasse, on retrouve la Gravity Shield 3×60 TPI tandis que côté gomme le choix est laissé entre Gum-X 3D et Magi-X².

 

Wild Enduro Rear

Michelin Wild Enduro RearLe petit frère du Front a un dessin similaire mais des crampons moins imposants, notamment sur la rangée centrale, pour améliorer le rendement en monte arrière. Une dissociation avant/arrière que l’on va retrouver sur d’autres modèles de la gamme Michelin.

Logiquement, ce rendement est amélioré aux dépends du grip, en retrait face au Wild Enduro Front.

L’unique section ne dépareille pas, on reste sur du 2.40″ pour toutes les tailles de roues, carcasse Gravity Shield (en 3×33 TPI) et gomme Gum-X 3D.

 

Force Enduro

Michelin Force EnduroPour celles et ceux qui veulent un rendement maximum, place au Force Enduro, qui pousse le compromis proposé par le Wild Enduro Rear à l’extrême du spectre.

Le dessin évolue sur ce pneu avec des crampons plus directifs, et surtout plus bas sur la rangée centrale mais pas seulement. Malgré sa classification comme pneu enduro, il lorgne davantage vers une pratique plus conservatrice en descente et des terrains secs en proposant une accroche en retrait face aux deux modèles précédents. Une bonne alternative uniquement en monte arrière pour s’économiser à la montée.

Ces considérations se reflètent dans la toujours unique section proposée, en retrait elle aussi à 2.35″. On trouve toujours cependant la carcasse Gravity Shield 33×3 TPI, cette fois associée au mélange Gum-X.

 

Rock’R2 Enduro

Michelin Rock R2 EnduroLe lancement du Rock’R remonte à 2014, ce qui en fait presque une antiquité dans le lineup Michelin qui a, comme j’y faisais allusion au début de cet article, largement renouvelé et étoffé sa gamme depuis.

Comme son nom l’indique, c’est un pneu largement tourné vers les terrains secs et rocheux, avec une rangée de crampons centrale à la hauteur contenue et conçue davantage pour poser de la gomme sur la pierre que pénétrer un terrain meuble ou débourrer dans les grosses flaques.

Proposé en 2.35″, il est à nouveau disponible en carcasse Gravity Shield, en gomme Magi-X ou Gum-X.

 

Mud Enduro

Michelin Mud EnduroA l’opposé du Rock’R2, le Mud Enduro est quant à lui le modèle entièrement tournée vers les terrains boueux avec de gros blocs très espacés pour débourrer à la vitesse de l’éclair.

Autre particularité du dessin de ce pneu, les blocs sont constitués de deux pavés empilés l’un sur l’autre en formant un angle conçu pour mieux évacuer la boue en se tordant puis en revenant en position lors du freinage.

Ce design offre de surcroit un guide naturel pour pouvoir plus facilement les retailler quand le terrain est moins exigeant.

Comme tous les pneus boue, les sections proposées sont revues à la baisse avec un unique modèle 2.25″. Côté carcasse, on retrouve la Gravity Shield commune au modèles enduro, ici en 3×33 TPI, et côté gomme la Magi-X.

 

All-Mountain et Trail


Wild AM

Michelin Wild AMLe Wild AM est largement basé sur son grand-frère le Wild Enduro. On retrouve le même agencement de crampons, qui présentent cette fois une taille plus modeste pour répondre à une pratique un peu moins engagée.

Le Wild AM exploite la carcasse Trail Shield 3×60 TPI en version competition line ou carcasse 4×60 TPI en performance line et est disponible en gomme Gum-X3D ou Gum-X respectivement.

Côté sections, on a cette fois plus de choix avec un classique 2.35″ auquel s’ajoutent un modèle plus en 2.80″ et un entre-deux à 2.60″.

 

Force AM

Michelin Force AMTout comme le Wild AM est le petit-frère du Wild Enduro, le Force AM est basé sur son ainé le Force Enduro. Comme précédemment, le dessin est quasi-identique et il se démarque par des crampons rabaissés.

Cela le pousse davantage encore que son grand-frère vers les terrains secs et les pratiques raisonnées, en monte arrière pour gagner en rendement.

Le Force AM fait carton plein au niveau des sections avec 2.25″ et 2.35″ pour les largeurs usuelles, auxquelles s’ajoutent une version 2.60″ et 2.80″. La carcasse Trail Shield est toujours au programme pour la version premium, accompagnée de la gomme Gum-X3D.

 

Cross-country


Force XC

Michelin Force XCLe Force XC est le modèle phare de la marque pour une pratique cross-country relativement polyvalente qui tolère les terrains meubles, toutes proportions gardées.

Encore une fois, le dessin se rapproche de ce que fait Michelin sur d’autres modèles et complète ici la série Force AM/Enduro.

Il est possible de le monter tant sur les deux roues qu’à l’avant uniquement, couplé à un Jet XCR sur les terrains secs, comme on va le voir juste après.

On retrouve pour ce modèle la carcasse Cross Shield 3×110 TPI développée pour la pratique XC et la gomme Gum-X3D ou Gum-X. Côté sections ce pneu est proposé en 2.10″ et 2.25″.

 

Jet XCR

Michelin Jet XCRLe Jet XCR est le modèle qui pousse à l’extrême la réduction du poids et de la résistance au roulement. Les crampons sont minimalistes, même pour un pneu de cross-country, et en font un pneu réservé uniquement aux terrains secs, et préférablement en monte arrière.

On trouve des crampons triangulaires très bas sur la rangée centrale et un espace non-négligeable entre celle-ci et la rangée latérale.

Ce modèle est proposé en sections de 2.1″ et 2.25″ en gomme Gum-X2D

 

Wild Mud Advanced

Michelin Wild Mud AdvancedOn termine avec le Wild Mud Advanced, le pneu XC destiné aux conditions boueuses.

Le dessin vous rappelle sans doute quelque chose, puisque c’est le même que le Mud Enduro abordé plus haut. On retrouve donc les features de ce dernier, entre pavés désaxés pour encore mieux débourrer et la possibilité de retailler les crampons.

Ce pneu est disponible en section de 2.00″ et gomme Gum-X.

 

Vous avez aimé ce guide ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine pour ne pas rater les prochains !

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Vous aimerez aussi :

Fourches RockShox : quelles différences entre Select, Select+ et Ultimate ?
323
Révolue est l'époque où Rockshox proposait une unique cartouche Charger sur sa Pike. Cette année, avec sa gamme 2020 lancée au printemps, les rouge et noir se sont alignés sur la segmentation proposée...
Test : grips Fabric Silicone
180
Fabric est une marque finalement peu connue quand on la compare aux références du secteur comme ODI, Ergon, Lizard Skins, ESI ou encore Race Face, pour ne citer qu'eux. Peut-être davantage mise en ava...
Dérailleurs SRAM : remplacement de la butée de vis B | EZ Tech
174
Aujourd'hui, je vous propose un tuto EZ Tech directement tiré de mes dorénavant innombrables mésaventures avec la marque américaine que j'adore détester.Petite devinette. Vous upgradez un par un l...
Test : Fox X2
362
Lancé en 2016, le Fox X2 se positionne sur le segment Enduro et DH en parrallèle du modèle à ressort de la marque, le DHX 2.Aujourd’hui je vous propose un test du X2 en version HSC/LSC/HSR/LSR Fac...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.