Snowboard

Pour se faire plaisir dans la peuf ou carver au ras des pistes !

Voir tous les articles

VTT

Découvrir les plus beaux paysages via des singles reculés menant à des descentes d'anthologie ou enchainer sur le gros vélo en station !

Voir tous les articles

Vidéo

Tous les conseils pour capturer ces moments inoubliables que constituent vos journées de ride !

Voir tous les articles
Lapierre Zesty amortisseur Fox Float

Réaliser l’entretien de son amortisseur VTT Fox en 6 étapes simples et rapides

En quoi consiste l’opération décrite dans cet article ?

Cet article VTT porte sur les amortisseurs à air Fox, les photos qui suivent étant celles d’un Float de 2013.

Pour cet entretien qui doit être effectué très régulièrement selon Fox (toutes les 8 à 30 heures selon les conditions), on va retirer l’amortisseur du cadre, dévisser la chambre (“air can”), nettoyer les impuretés éventuelles et changer l’huile, avant de tout remonter. Cela dit, de ce que j’ai pu constater, Fox gonfle obstensiblement la fréquence recommandée de ses intervals de maintenance, ou alors je roule comme une mamie dans des endroits plus propres qu’une chambre blanche.

 

De quel matos ai-je besoin ?

Il va falloir vous équiper de clés allen pour retirer l’amortisseur du cadre, de votre main pour dévisser la chambre, de chiffons pour nettoyer et de Float fluid (l’huile Fox bleue) pour lubrifier. C’est tout !

 

C’est pas plus simple d’envoyer mon amorto chez un pro ?

Comme pour la vidange de fourche, celle de son amortisseur est une opération qui reste simple et sans risque particulier. Beaucoup de pratiquants n’osent pas réaliser l’entretien de leurs suspensions eux-même alors que ce n’est pas sorcier. Cela n’exclut cependant pas de laisser les opérations plus lourdes qui touchent la cartouche à un centre de service.

Lire la suite…

choisir pédales VTT

VTT : plates ou automatiques, bien choisir ses pédales

Je débute et je n’ai aucune idée de ce qu’est une pédale plate ou automatique, explique moi !

Si vous arrivez tout juste dans le merveilleux monde des bisounours du VTT, il est possible que le seul type de pédale que vous connaissiez soit celles en plastique livrée avec les vélos bas de gamme. Ca accroche plus ou moins bien, dans le mouillé votre pied passe plus de temps à déraper artistiquement et à bondir hors des pédales qu’à pousser avec confiance sur celles-ci. Et comme on s’en est sans doute tous rendus compte un jour, avec deux pieds dans les airs, ça se finit rarement bien, plus encore pour les représentants de la gente masculine…

 

pédales plates plastique

Si votre VTT est livré avec ce type de pédales, la meilleure chose que vous puissiez faire est de les remplacer avant la première sortie !

Lire la suite…

changement ressort amortisseur vtt

VTT : comment choisir et remplacer le ressort de son amortisseur

Mais il marche toujours mon amortisseur, pourquoi changer le ressort ?

Je n’ai pas encore publié d’article sur le réglage des suspensions, mais il faut savoir que celui du sag est la première étape à tout bon setup. Qu’est-ce que le sag ? C’est tout simplement l’enfoncement de la suspension en position neutre, c’est à dire quand le rider est sur le vélo, en position d’attaque. Pour l’amortisseur ou la fourche, c’est à partir de cette position que le travail va s’effectuer, dans un sens ou dans l’autre, selon que la roue rencontre une bosse, ou un trou.

Bref, tout ça pour dire que ce sag, pour un amortisseur, doit se trouver entre 25 et 35% de la course de ce dernier.

Si cette valeur est dépassée, le vélo va avoir tendance à rider “bas” de l’arrière. Ca donne une très bonne traction en descente, mais la suspension ne travaille pas de manière optimale, et a tendance à “bottom out”, c’est à dire arriver en fin de course, plus tôt qu’elle ne devrait, même avec beaucoup de compression. De plus, l’angle de chasse est modifié, et la géométrie du vélo évolue.

Si le sag est trop faible, alors la traction sera moins bonne, parce que la suspension bénéficiera de moins de débattement pour absorber les creux du terrain, et au contraire le débattement positif ne sera pas totalement utilisé pour absorber les bosses, chocs, réceptions, etc…

 

L’ajustabilité, point faible de l’amortisseur à ressort

Contrairement aux amortisseurs à air, pour lesquels le sag se règle très facilement avec une pompe haute pression en enlevant ou en rajoutant un peu d’air, il faut passer par la case magasin et changer le ressort  pour ceux qui en possèdent un. De plus, l’ajustement est beaucoup moins précis, les ressorts n’étant disponibles que par tranche de 25lbs.

Nous allons donc voir dans cet article comment calculer le tarage (ou “spring rate” si comme moi vous lisez beaucoup le web anglophone 😉 ) selon votre poids et le type de suspension de votre VTT, puis comment acheter le bon ressort pour votre amortisseur, avant de nous intéresser à l’installation de ce dernier.

Lire la suite…

cintre vtt

VTT : comment choisir son cintre

Ah, on parle rangement de vêtements aujourd’hui sur Glisse Alpine ?

Euh non, pas vraiment ! Le cintre, c’est tout simplement ce qu’on appelle communément le “guidon”, c’est à dire le tube plus ou moins droit en alu (voir en carbone) que vous prenez entre vos mains pour diriger le vélo. Il est fixé à ce dernier via la potence, que nous avons étudié dans cet article.

 

C’est si compliqué à choisir ? C’est qu’un tube d’alu en fait, non ?

Oui et non ! Outre le matériau, un cintre a plusieurs propriétés qui font qu’il sera plus ou moins ergonomique, vous placera dans une position différente, et vous donnera un ressenti qui peut énormément varier.

  • Matériau : il peut être en alu (différents aliages sont disponibles) ou en carbone
  • Longueur (ou largeur) : nous allons le voir, pour un cintre, la taille compte beaucoup 😉
  • Diamètre : c’est le diamètre au centre du cintre, il doit correspondre à celui de votre potence
  • Rise : plus il est important, plus la partie du cintre sur laquelle se fixent les grips est élevée par rapport à son centre, où se fixe la potence
  • Upsweep et backsweep : l’angle vers le haut et vers l’arrière que forme le cintre

LIre la suite…

potences vtt

VTT : tout savoir sur les potences

C’est quoi une potence ?

La potence est l’élément qui permet de fixer le cintre (le “guidon” 😉 ) au pivot de la fourche (la partie qui vient s’insérer dans le cadre au niveau de la douille de direction).

Comme on va le voir, on en trouve de toutes les tailles et toutes les formes. D’abord un élément de confort permettant d’ajuster la taille du cockpit, elle devient de plus en plus un facteur de performance du pilote en changeant radicalement le ressenti du vélo.

 

Les différents standards

Pour ne pas se tromper et se retrouver avec un bout d’alu usiné inutile, il faut penser à vérifier deux choses :

  • Le diamètre du pivot de sa fourche : hors cas très rare, c’est généralement du 1″ 1/8.
  • Le diamètre du cintre : la majorité des cintres de VTT sont en 31.8mm, mais le 35mm est un nouveau standard qui gagne du terrain.

Enfin, il existe des potences “direct-mount“, qui se fixent directement sur le té supérieur d’une fourche double-té.

Lire la suite…

A propos


Bienvenue sur Glisse Alpine !

Je m'appelle Sébastien et j'ai créé ce blog pour vous aider à conquérir les sommets !

Restez informés !

Rejoignez les 1160 abonnés à la newsletter pour être tenu au courant des derniers articles et recevez gratuitement mon guide "VTT : Tout savoir pour choisir ses pneus" !


Suivez le blog !

Facebook
Twitter
YouTube
RSS

Facebook

Catégories