JO hiver 2018 - snowboard

Jeux Olympiques d’hiver, Pyeongchang 2018 : le point sur les épreuves de snowboard

Dans un mois débutent les 23e jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang, en Corée du Sud. Si vous aviez comme moi totalement zappé cette occurence quadriennale, il est l’heure de faire le point sur les épreuves à venir côté snowboard, sous l’oeil vigilant de Soohorang, le tigre blanc mascotte de cette édition.

Les disciplines ont augmenté en nombre depuis l’apparition du snowboard aux JO de Nagano (Japon) en 1998, et on en dénombre cinq pour l’édition 2018, deux orientées race, et trois freestyle :

  • Slalom Géant Parallèle
  • Boardercross
  • Half Pipe
  • Slopestyle
  • Big Air

 

Slalom Géant Parallèle (PGS)


Dernier lien fort vers les racines alpines du snowboard, le slalom géant parallèle oppose lors de chaque tour deux concurrents qui s’élancent simultanément sur deux pistes parallèles (d’où le nom), une rouge, une bleue, et comportant une vingtaine de portes, le but étant bien entendu d’arriver en bas le plus vite possible. Chacun effectue deux runs, un sur chaque piste. Lors des phases finales, la différence de temps entre les concurrents lors du premier run est reportée sur le second pour ajouter au suspense.

Les caractéristiques des pistes sont les suivantes :

  • Longueur : 400 à 700 mètres, la longueur recommandée étant de 550m
  • Dénivelé : 120 à 200 mètres
  • Pente moyenne : 16° (à plus ou moins 2°)
  • Largeur de la pente : minimum 40 mètres
  • Nombre de portes : minimum 18, recommandé 25

 

Date des épreuves :

  • Qualifications :
    • Hommes : 22 février 2018
    • Femmes : 22 février 2018
  • Finales :
    • Hommes : 24 février 2018
    • Femmes : 24 février 2018

 

Matériel alpin et virages carvés sont de rigueur pour franchir les portes. C’est cependant la moins populaire des disciplines snowboard présentes aux jeux olympiques d’hiver, probablement parce qu’elle est la moins spectaculaire et la moins accessible.

 

 

 

Boardercross / Snowboard Cross (SBX)


Le boardercross est un peu la version “moderne” des anciennes épreuves de snowboard alpin. Quatre à six rideurs s’opposent sur un parcours travaillé : virages classiques, relevés, en dévers, sauts, bosses, etc..

Lors des phases de qualification, deux runs sont chronométrés pour chaque concurrent et ce temps détermine l’accès aux phases finales. Durant les phases finales, les 32 à 36 finalistes s’affrontent dans des séries de 4 à 6 où les 2 à 3 premiers classés sont qualifiés pour le tour suivant.

Les caractéristiques de la piste sont les suivantes :

  • Longueur : 1050 mètres (à plus ou moins 150m)
  • Largeur de la piste : 6 à 16 mètres
  • Pente moyenne : 12° (à plus ou moins 2°)
  • Dénivelé : 130 à 250 mètres

 

Date des épreuves :

  • Qualifications :
    • Hommes : 15 février 2018
    • Femmes : 16 février 2018
  • Finales :
    • Hommes : 15 février 2018
    • Femmes : 16 février 2018

 

Le boardercross est devenue l’épreuve phare de tirage de bourre, probablement parce qu’elle se rapproche plus que le slalom de l’esprit fun du snowboard et qu’elle est bien plus accessible : les circuits de snowboard cross sont légion en station et accessibles à tous. Le matériel utilisé, bien que spécialisé, se rapproche bien plus de celui utilisé par la majorité des pratiquants. Si ce n’était pas encore le cas lors des débuts de ce format, de nos jours tous les compétiteurs ou presque rident en softboots.

La discipline est aussi plus spectaculaie que le slalom géant parallèle : les concurrents s’affrontent directement sur un parcours à obstacle, les chutes sont fréquentes et le suspense garanti jusqu’au dernier moment.

 

 

 

Half Pipe (HP)


Discipline emblématique et fondatrice du snowboard freestyle, le half-pipe fut la première épreuve à faire son apparition aux jeux olympiques d’hiver lors de son introduction à Nagano il y a 20 ans. Les riders doivent enchainer les figures en parcourant le demi-tube ou demi-lune, prenant leur appel sur un mur avant de traverser le pipe dans sa largeur et utiliser le mur opposé pour la figure suivante.

Ils disposent de deux runs notés indépendamment par six juges, la notes maximale étant de 100 points. La meilleure et la moins bonne notes sont retirées, le score délivré correspond donc à la moyenne de quatre notes. Le run le mieux noté remporte l’épreuve.

Caractéristiques du half-pipe :

  • Longueur : 150 mètres minimum (170m recommandés)
  • Largeur : 19 à 22 mètres
  • Hauteur : 6,7 mètres
  • Pente : 17 à 18°

 

Date des épreuves :

  • Qualifications :
    • Hommes : 13 février 2018
    • Femmes : 12 février 2018
  • Finales :
    • Hommes : 14 février 2018
    • Femmes : 13 février 2018

 

Reconnaissable de loin et présent dans les gros snowparks, le half-pipe fait partie des fondations du snowboard freestyle. C’est donc une épreuve incontournable et un format indémodable qui pourrait bien continuer à se développer dans le futur quand on s’intéresse à des initiatives comme le Red Bull double pipe.

 

 

 

Slopestyle (SBS)


Autre épreuve de freestyle, le slopestyle amène davantage de variété en proposant un parcours agrémenté de différents modules : tremplins mais aussi rails, tables et murs. Chaque rideur est totalement libre de choisir quels modules emprunter pendant son run. De ce fait, le slopestyle fait la part belle au jib en plus des figures aériennes.

Comme en half-pipe, chaque rideur dispose de deux runs et conserve le meilleur, qui est utilisé pour le classement final.

Caractéristiques de la piste :

  • Nombre de sections : 6 minimum, dont au moins 3 tremplins
  • Pente : 12° minimum
  • Dénivelé : au moins 150 mètres
  • Largeur : 30 mètres minimum

 

Date des épreuves :

  • Qualifications :
    • Hommes : 10 février 2018
    • Femmes : 11 février 2018
  • Finales :
    • Hommes : 11 février 2018
    • Femmes : 12 février 2018

 

Grâce aux modules de jib, le slopestyle apporte une variation intéressante et demande plus de polyvalence par rapport aux autres épreuves freestyle, permettant aux rideurs de s’exprimer pleinement en sélectionnant leurs modules.

 

 

 

Big Air (BA)


Le Big Air fait son entrée cette année aux JO alors que la discipline est au programme des championnats du monde depuis 2003 et une épreuve incontournable lors de compétitions comme les X Games.

Contrairement au slopestyle qui rassemble plusieurs modules et kickers, le Big Air se concentre sur un unique gros kicker. Le setup est plutôt simple : une pente pour la prise d’élan, un gros kicker sur une table, et une pente descendante pour la réception.

C’est peut-être l’épreuve la plus spectaculaire, les rideurs se concentrant sur des grosses rotations avec beaucoup d’amplitude. On peut voir le big air comme l’occasion d’envoyer LE gros trick, alors que les autres épreuves demandent un dosage entre créativité et prise de risque sur un enchainement long de plusieurs figures.

 

Date des épreuves :

  • Qualifications :
    • Hommes : 21 février 2018
    • Femmes : 19 février 2018
  • Finales :
    • Hommes : 24 février 2018
    • Femmes : 23 février 2018

 

 

Et vous, quelle est votre épreuve favorite ? Partagez votre avis dans les commentaires, et assurez vous de visiter la page facebook du site pour suivre les derniers articles et rejoindre la communauté !

 

Vous débutez le snowboard ? Recevez mon guide pour progresser efficacement !

apprendre-le-snowboard-7-astuces-guide-glisse-alpine

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je partage avec vous 7 conseils qui m'ont permis d'apprendre rapidemment le snowboard et qui me sont encore utiles aujourd'hui après des années de pratique !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Snowboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.