GA deux ans

Glisse Alpine a deux ans, c’est à nouveau l’heure du bilan

Tradition débutée l’an dernier et maintenant bien établie, les derniers soupirs de l’hiver sont l’occasion de faire un point sur les chiffres de l’année. Calculatrice à la main, voyons ensemble ce qu’ils racontent pour la période écoulée, de manière un peu plus concise que la dernière fois et sans infographie qui défrise les marmottes.

 

Fréquentation du site


Glisse Alpine poursuit sa conquête du monde croissance avec en moyenne 2.5 fois plus de visites que sur l’année précédente. Les meilleurs mois restent ceux d’hiver, qui cumulent un fort traffic sur la partie snowboard du site tout en conservant une partie des visites côté VTT. Janvier et février sont donc en tête avec près de 15 000 visites et 20 000 pages vues pour chacun de ces deux mois. Le plus grand nombre de visites sur une journée s’établit autour de 700.

 

GA - visites 2017

 

Entre le jour du lancement du site et le moment où j’écris ces ligne, Glisse Alpine cumule un peu plus de 116 000 visites et 165 000 pages vues, à mettre en perspective avec les 27 000 visites et 40 000 pages vues lors de la première année.

 

Bilan


Au niveau publications, on dépasse péniblement la centaine d’articles cumulés cette année, ce qui est un peu décevant par rapport à la période précédente.

La faute à un manque de temps patent ces six derniers mois, mais aussi des articles toujours plus ambitieux qui demandent parfois beaucoup de recherche et d’aggrégation de données, ainsi qu’un périmètre grandissant autour de Glisse Alpine. La revente de Metal Grip a parfois tenu du parcours du combattant entre démarches administratives peu claires, décorticage du modèle Amazon et mise en place d’un process qui reste rentable malgré son caractère tout à fait artisanal. Tout cela en vous proposant un produit au meilleur prix. Bref, mes longues soirées d’automne ont été majoritairement accaparées par le sujet, ceci expliquant cela.

J’ai donc eu beaucoup de peine à dégager du temps cet hiver pour assurer la fréquence de publication que je visais (un article par semaine en moyenne), et j’ai fini par renoncer, préférant continuer à assurer un service de qualité au détriment de la quantité. Les conditions d’enneigement exceptionnelles n’ont en rien aidé la chose. Désolé pour vous, mais tout plan pour écrire un article est rapidemment balayé par la perspective d’une journée en montagne le nez dans la peuf.

 

GA sessions 2017

 

L’année 2017 a marqué un tournant dans ma vision pour le site. J’ai au cours de ces douze derniers mois dégagé les axes principaux sur lesquels travailler, et les sollicitations extérieures m’ont poussé à formuler de façon beaucoup plus claire ce qui s’apparente à un mission statement pour Glisse Alpine.

Surtout, le site s’est émancipé et a je pense enfin trouvé un style propre qui s’affirme sans complexes, après une première année qui l’a vu jouer de la godille en tentant d’adapter les recettes trouvées ça et là pour atteindre le succès.

 

Ligne éditoriale pour l’année à venir


Après cette baisse de régime assez navrante durant l’hiver, la situation va s’améliorer à partir de mai (Catherine Laborde style) et je devrais pouvoir reprendre un rythme de publication plus véloce.

Trois axes émergent pour l’année à venir.

Le premier d’entre eux, c’est la partie technique qui va s’étendre au VTT. Ma série “Apprendre le snowboard” a recontré un succès intéressant quand on considère son jeune âge, et j’ai depuis l’été dernier quelques idées que je n’ai encore eu le temps de transformer en article. J’ai donc pour projet d’explorer cette piste cette année.

Deuxième axe, les compte-rendus et autres récits de sorties. Celui-ci est un peu une surprise, et fait suite à mon second article sur les 7 Laux qui, s’il ne défraie pas la chronique en termes de vues, a été abondamment partagé sur Facebook. C’est un type d’article que j’aime beaucoup écrire, et l’année précédente a été assez pauvre sur ce plan par rapport à l’été 2016. Une des raisons est le faible nombre de recherches sur ce type de contenu : le public qui va planifier une sortie précise au fin fond des alpes est plus restreint que celui qui recherche des informations sur un pneu de référence. Dès lors, le traffic sur ces articles vient majoritairement d’autres sources, principalement d’autres pages du site et des lecteurs réguliers du blog qui suivent chaque billet.

Je compte donc y remédier, avec un twist supplémentaire. Force est de constater que mes compte-rendus/topos ont jusqu’à maintenant été assez factuels, alors que j’aurais plus naturellement tendance à écrire de manière engagée (dré dans l’pentu la plume à la main) comme je l’ai fait pour l’article cité précédemment. Même si ce billet était un peu particulier, les réactions ultra-positives qui lui ont fait écho m’encouragent à explorer davantage cette voie.

Enfin, Glisse Alpine va poursuivre sur sa lancée avec les tests de matos, qui semblent assez appréciés et utiles.

Vos questions dans les commentaires sont toujours aussi utiles pour pointer les détails manquants sur certains articles et je ferai prochainement une passe sur tous les anciens billets pour vérifier qu’ils sont aussi clairs que l’idée que je m’en fait aujourd’hui, au niveau des standards constamment en hausse depuis le lancement du site.

 

Le mot de la fin


L’année à venir sera probablement un tournant. La première est facile : c’est une baseline. La seconde l’est aussi : on ne peut à prioris que faire mieux que la première où l’on part de zéro. La troisième c’est l’inconnu : est-ce que la fréquentation du site sera en hausse ou stagnera t-elle ? Peut-on attendre une croissance constante, en progression, ou au contraire faiblarde ?

Quoi qu’il en soit, comptez sur moi pour faire le maximum afin de continuer à publier du contenu de qualité qui sent bon l’herbe fraîche et la terre humide.

Le reste dépend en partie de vous, et je vous encourage comme d’habitude à aimer la page Facebook de Glisse Alpine si ce n’est déjà fait, ainsi que partager le contenu qui vous fait vibrer (rien que ça) avec vos amis, votre famille, les marmottes rencontrées en balades et les chamois perchés sur un rocher qui ignorent tout du site.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.