Freins VTT : tout savoir sur la gamme Hope

Parmi les bonnes résolutions prises il y a deux semaines à minuit un verre de bulles à la main, il y a celle de continuer dans la lignée de mes articles qui expliquent les différentes gammes de pneus et de suspensions pour chaque fabricant en étendant le concept aux autres catégories de composants.

Puisque l’espoir fait vivre, rien de mieux pour entamer cette nouvelle aventure que commencer par Hope. Difficile en effet de passer à côté des freins conçus et produits par la marque britannique à Barnoldswick, ce produit phare faisant presque oublier que le fabricant d’outre-manche propose également une gamme assez étoffée de composants allant du cockpit aux moyeux en passant par  leurs cadres HB160 et HB130 dévoilés mi-2017 et mi-2019 respectivement.

La gamme Hope peut faire un peu peur quand on découvre le nommage pour la première fois mais il suit en vérité une logique implacable en combinant maître-cylindre et étrier pour qualifier chaque produit.

Avant de continuer, je vous conseille d’avoir lu au préalable mon article qui explique comment choisir ses freins VTT afin d’être au clair avec la terminologie employée dans les lignes qui suivent.

Vous trouverez également une liste des différentes marques ci-dessous, mise à jour au fil de la parution des articles respectifs :

 

Tech 3 X2


Hope Tech 3 X2

Comme son nom le laisse présager, ce modèle destiné au cross-country combine un maitre cylindre Tech 3 et des étriers X2.

Comme on va le voir en passant en revue les autres modèles de la gamme Hope, ce maitre-cylindre est décliné jusque sur les modèles destinés à l’enduro et la descente. Il dispose d’un levier en aluminium et offre le réglage de la garde et du point de contact sans outil grâce à deux grosses molettes situées à la base du levier.

L’étrier X2 est quant à lui réservé aux modèles cross-country et a été revisité en 2017. Le corps est composé d’une unique pièce usinée via guidage numérique dans de l’alu T6 (ou 6061) et il utilise un système double-piston de 22mm en résine phénolique.

Le Tech 3 X2 est disponible dans l’habituelle palette de couleurs Hope avec une anodisation noire, grise, bleue, rouge, orange ou violette. Il est également possible de choisir ses durites entre la variante noire classique et le modèle aviation.

 

Race Evo X2


Hope Race Evo X2

Sans trop de surprise, le Race Evo X2 est la déclinaison race de son petit frère destiné au cross-country.

Il reprend le même étrier X2 que nous venons de voir mais le maitre cylindre est le Race Evo, plus compacte, et dont la mission principale est de faire la chasse au moindre gramme.

Il emploie pour ce faire un levier spécifique perforé mais toujours en aluminium qui ne pèse que 10g et fait fi d’un ajustement du point de contact sans outil. Cet ajustement est toujours possible, mais il faudra s’équiper d’une clé allen pour l’actionner.

Autre mesure de chasse au poids, la boulonnerie passe au titane et à l’aluminium.

L’étrier X2 est donc identique au Tech 3 X2 avec son système double-piston de 22mm et son corps mono-bloc en aluminium.

Le Race Evo X2, qui fait suite à son prédecesseur Stealth Race X2, n’est disponible qu’en noir, concession à faire pour descendre sous la barre des 200g avec un poids affiché à 198g.

Il n’est pas non plus possible de choisir ce modèle en durite aviation, ce qui semble logique au vu du surpoids apporté par cette dernière qui s’établit autour de 35g.

 

Tech 3 E4


Hope Tech 3 E4

On passe à la marche supérieure avec le Tech 3 E4, destiné à l’enduro, l’all-mountain, bref à ceux qui ont besoin d’une puissance de freinage supérieure à celle proposée par les deux modèles cross-country que nous venons de voir.

A nouveau on trouve le maitre-cylindre Tech 3 en aluminium qui offre le réglage de la garde et du point de contact sans outil. Il faut noter que ce maitre-cylindre est compatible avec les systèmes de fixation de shifters SRAM et Shimano. Dans le premier cas (matchmaker) via un adaptateur (HBSP325), dans le second cas soit directement pour l’I-Spec A et I-Spec B, soit via l’adaptateur HBSP385 pour l’I-Spec II et I-Spec EV.

Le changement vient du côté de l’étrier E4. Toujours taillé dans un bloc d’alu 6061, il met à profit 4 pistons de 16mm en résine phénolique pour délivrer davantage de puissance que le X2.

Le poids de l’ensemble est annoncé à 266g.

Le Tech 3 E4 est disponible en anodisation noire, grise, bleue, rouge, orange ou violette et offre la possibilité de choisir ses durites entre la version noire classique et le modèle aviation tressé en acier inoxydable.

 

Race Evo E4


Hope Race Evo E4

Le Race Evo E4 est au Tech 3 E4 ce que le Race Evo X2 est au Tech 3 X2 : l’utilisation du maitre-cylindre le plus léger de la gamme permet à Hope de combiner ce que la marque fait de plus léger d’un côté au niveau de puissance désiré de l’autre.

Le Race Evo E4 se positionne ainsi comme un modèle léger destiné au segment AM/Enduro via l’emploi de l’étrier E4 accompagné du maitre-cylindre Race Evo.

Etant donné que nous venons de voir ces deux technologies je vais la faire courte pour ceux qui ont sauté directement à cette partie.

Le maitre-cylindre Race Evo est plus compacte que le Tech 3. Il dispose comme celui-ci d’un réglage de la garde et du point de contact, mais ce dernier nécessite une clé allen pour être ajusté, contrairement à la version Tech 3 qui dispose d’un ajustement sans outil des deux réglages. Ce maitre cylindre utilise des vis en titane et aluminium, dix et deux de chaque respectivement pour faire descendre le poids aussi bas que possible.

L’étrier E4 usiné en aluminium est quant à lui un modèle quad-piston de 16mm.

Hope annonce un poids de 227g, soit 39g de moins que la variante avec le maitre-cylindre Tech 3.

Comme le Race Evo X2, ce modèle n’est disponible qu’en couleur noire et en durite classique.

 

Tech 3 V4


Hope Tech 3 V4

Enfin, pour conclure sa gamme principale, Hope franchit une marche supplémentaire avec les Tech 3 V4 destinés au DH.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un énième modèle qui utilise le maitre-cylindre Tech 3 avec ses réglages de garde et de point de contact sans outil, son corps usiné en aluminium et sa compatibilité avec les shifters SRAM et Shimano.

Concentrons-nous donc plutôt sur l’étrier V4. Il est en réalité assez similaire à l’E4 et en reprend le grandes lignes, soit un design mono-bloc et l’utilisation de 4 pistons en résine phénolique. A la différence de ce dernier cependant, le V4 tire profit de deux paires de pistons au diamètre différent. Là où l’E4 se contente de pistons de 16mm, le V4 exploite une paire de pistons de 16mm et une paire de 18mm pour apporter un petit surplus de puissance.

La palette de couleurs Hope est bien disponible pour ce modèle, du noir au violet en passant par le gris, bleu, rouge et orange, et les durites aviation sont également de la partie si souhaité.

 

Tech 3 Duo et Tech 3 X2 Uno


Hope Tech 3 Duo

Petit bonus avec ces deux modèles un peu différents qui permettent de contrôler les freins avant et arrières grâce à une unique commande, système qui à ma connaissance est unique parmi les principaux acteurs sur le marché du freinage VTT. On ne peut que féliciter la marque britannique pour son positionnement sur un marché si restreint et sa volonté d’offrir la chance aux rideurs souffrant d’un handicap de bénéficier d’une alternative efficace en la matière.

Le Tech 3 X2 Uno est la première tentative de Hope pour actionner deux étriers avec un unique maitre-cylindre et levier. Comme son nom le laisse deviner, il emploie deux étriers X2 et un maitre cylindre Tech3, reliés via un raccord en té.

Tout récent puisque présenté à l’automne dernier et disponible sur commande uniquement, le Tech 3 Duo va quant à lui encore plus loin et utilise deux leviers et deux maitre-cylindres séparés mais solidaires de la même commande. Il est ainsi possible d’actionner chaque frein indépendamment l’un de l’autre avec deux doigts de la même main.

 

Le mot de la fin


Si ce n’est pas forcémment évident au premier coup d’oeil, la gamme Hope est donc finalement segmentée de manière fort logique pour les différentes pratiques avec trois étriers X2, E4 et V4 dédiés respectivemet au XC, à l’enduro et au DH et deux maitre-cylindres, le Tech 3 standard et le Race Evo qui optimise le poids avant tout.

Si le prix d’une paire de freins de la marque n’est pas à la portée de toutes les bourses, il semble néanmoins en phase avec la parti pris du fabricant britannique de conserver sa production sur le territoire national pour offrir un niveau de finition irréprochable.

 

Vous avez aimé ce guide ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine pour ne pas rater les prochains !

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ?
Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400

 

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

 

Vous aimerez aussi :

Comment choisir ses freins VTT : le guide complet
5189
Que vous soyez à la recherche d'une paire de freins pour upgrader ceux actuellement montés sur votre VTT ou simplement en quête d'informations pour faire le bon choix sur votre future monture, ce guid...
Roues VTT : tout savoir sur la gamme DT Swiss
73
C'est reparti pour une nouvelle série de composants ! On va s'intéresser cette fois aux roues avec un premier arrêt sur une référence incontournable en la matière : DT Swiss.Fondée en 1994, la mar...
Test : Fox 32 Float CTD 150 2013 | Post Mortem
168
Pour ce second article de la série Post-Mortem qui remonte le temps pour revenir sur du matos d’autrefois, je vous propose d’aller plus loin encore qu'à l'épisode précédent et nous pencher sur une sér...
Transmission VTT : tout savoir sur la gamme Shimano
426
Pour faire faire suite à SRAM la semaine dernière, place à Shimano aujourd'hui !Après avoir accumulé un retard conséquent sur les transmissions 12 vitesses, tant au niveau conception que productio...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.