Fourches VTT : tout savoir sur la gamme Marzocchi

Fondée en 1949 et introduite dans le monde du VTT en 1989, la marque italienne Marzocchi a eu un parcours assez tortueux depuis la fin des années 2000. Après son acquisition par Tenneco en 2008, la production majoritairement basée en Italie fut entièrement sous-traitée à Suntour, ce qui n’a pas empêché la marque de connaitre de nouvelles difficultés jusqu’à ce que son repreneur jette l’éponge en 2015.

Les détails restent obscurs quant au pourquoi du comment, mais le retrait de Suntour fut un coup dur pour Marzocchi, et poussa notamment Bryson Martin, fondateur de Marzocchi USA, à claquer la porte avec une partie des employés de la marque pour fonder DVO. DVO s’appuyant dès sa création sur Suntour pour produire ses suspensions et Bryson Martin affichant clairement le lien entre son départ et des difficultés vis à vis du management de Tenneco et de la tête de Marzocchi, il y a fort à parier qu’une gestion tumultueuse de la marque italienne ou des décisions controversées prises par son nouvel acquéreur aient été au cœur des difficultés rencontrées.

Après un bref mais intense épisode de doute relayé par la presse spécialisée, c’est finalement Fox qui se porta acquéreur de l’offre en suspensions VTT de la marque à la fin de l’année 2015.

Aujourd’hui, la page à propos de Marzocchi fait clairement mention de la période Tenneco post-2008 comme celle où la qualité des produits s’écroula, annonce rare pour une marque qui semble aujourd’hui vouloir absolument renouer avec sa glorieuse image du début des années 2000 et mettre cet épisode derrière elle.

De nos jours, Marzocchi propose ainsi une gamme simple en pleine reconstruction s’appuyant sur une bonne part de technologies Fox, ce que je vous propose de découvrir aujourd’hui.

 

Bomber Z2


Marzocchi Bomber Z2La Z2 est le modèle destiné aux trail bikes, avec un débattement allant de 100 à 150mm et des plongeurs de 34mm.

La nouvelle Bomber Z2 repose sur l’architecture de la Fox 34, épurée et optimisée pour réduire les coûts. Lancée fin 2019 en MY2020, c’est malgré cette architecture commune le premier modèle à être réellement repensé comme tel depuis l’acquisition de la marque par Fox, contrairement à la Z1 sortie l’année précédente qui était principalement une 36 re-brandée.

Cette fourche utilise donc une nouvelle cartouche spécifique et simplifiée, nommée Rail, couplée au ressort à air commun avec la 34, le tout dans des plongeurs de 34mm en aluminium 6000 (contre 7000 sur les modèles de la marque au renard) plus épais et plus lourds. Le châssis est quant à lui dédié à la Z2, avec l’arche classique Marzocchi et des bagues de guidage qu’il n’est pas possible de remplacer.

Le débattement est ajustable de 100 à 150mm par paliers de 10mm (sauf de 100 à 120mm) en remplaçant l’air shaft, procédure devenue assez standard depuis plusieurs années mais pas forcément sur une si grande plage.

Côté réglages la simplification est également de mise. La courbe d’amortissement est ajustable grâce au système de cales là encore commun avec la 34 tandis que la cartouche Rail propose un réglage en rebond et compression, ce dernier allant d’une position complètement ouverte à complètement fermée, sans clics indentés, ce que la marque appelle “Sweep-Adj”. Ces deux molettes sont en plastique, départ notable de l’aluminium dont nous avons l’habitude.

La Bomber Z2 est disponible au format Boost en 27.5″ et 29″, cette dernière taille laissant le choix entre deux offsets, 44 et 51mm. Deux couleurs sont au programme : rouge Ferrar… euh Marzocchi brillant et noir mat.

 

Bomber Z1 / Z1 Coil


Marzocchi Bomber Z1La Z1 est quant à elle la fourche tournée vers l’all-mountain et l’enduro, avec des débattements allant de 140 à 180mm en 27.5″, 130 à 170mm en 29″, et des plongeurs de 36mm.

Lancée un an avant sa petite sœur Z1, elle s’appuie presque entièrement sur la Fox 36, n’opérant que quelques simplifications ça et là. Il y a fort à parier que ce modèle va très bientôt évoluer à l’image de la Z2, Marzocchi ayant confirmé lors du lancement de la Z2 que ce mimétisme de la Z1 avec la 36 avait été indispensable pour lancer rapidement ce nouveau produit.

Le châssis est donc commun avec la 36 mais l’arche reprend le dessin en “M”, tandis que les plongeurs de 36mm passent à l’aluminium 6000 contre 7000 sur la Fox 36.

La cartouche est le modèle GRIP de Fox, qu’il est possible de régler en rebond et en compression. Le ressort pneumatique est à nouveau identique à celui qu’utilise la marque au renard avec la possibilité de régler la courbe d’amortissement à l’aide des cales de la marque.

On peut noter l’apparition cette année d’un modèle de Z1 à ressort hélicoïdale, dont la seule différence avec le modèle à air est… le ressort. Et l’ajustement du débattement propre de 150 à 180mm ou 140 à 170mm grâce à un système d’entretoises.

La Bomber Z1 est disponible au format Boost en 27.5″ et 29″, avec à nouveau deux offsets en 29″, 44 et 51mm. Les couleurs restent identiques avec le rouge glossy et noir mat.

 

Bomber 58


Marzocchi Bomber 58Terminons par la Bomber 58, le modèle double-té de la marque destiné à la descente.

A l’image de la Z1, cette fourche est très largement calquée sur l’équivalent Fox, soit la 40.

On retrouve ainsi côté chassis la même configuration, avec des plongeurs de 40mm de diamètre en aluminium 6000 et des fourreaux qui embarquent l’arceau en M.

Côté cartouche on reste sur le modèle GRIP, qu’il est à nouveau possible de régler tant en rebond qu’en compression. Le ressort à air permet quant à lui de régler la courbe d’amortissement à l’aide de sept tokens, quatre étant installés par défaut.

Disponible uniquement en 27.5″ en très standard axe de 20x110mm, la Bomber 58 et ses 203mm de débattement sont disponibles dans les mêmes couleurs que celles vues jusqu’à présent, soit rouge glossy ou noir mat.

Un seul offset est proposé : 52mm.

La Bomber 58 est donc une peu ou prou une 40 maquillée avec une cartouche GRIP et quelques grammes de plus sur la balance qui lui permettent d’atteindre un prix public bien inférieur à l’offre estampillée renard roux.

Comme pour la Z1, il est probable qu’une mouture plus différenciée fasse son apparition dans les années à venir.

 

Le mot de la fin


Le placement de la gamme Marzocchi par Fox, très logique au premier abord, semble toutefois compliqué lorsqu’on analyse le positionnement tarifaire des différents modèles.

Comme nous avons pu le voir, la marque au renard utilise sur l’offre Marzocchi ses cartouches GRIP au positionnement le plus bas de gamme, même si, venant de Fox, on peut difficilement parler de bas de gamme. La marque américaine a toujours proposé sur le segment des suspensions VTT des produits orientés haut de gamme uniquement, contrairement par exemple à son concurrent direct Rockshox, qui n’hésite pas à proposer une vrai entrée de gamme au prix à deux chiffres en plus d’une offre en concurrence avec Fox.

Bref, Fox tient à son image de marque premium, stratégie dont on ne peut que constater l’efficacité en sondant l’opinion populaire. A l’opposé, on trouve par exemple Suntour, qui malgré des produits très réussis en concurrence directe avec le haut de gamme du duo de tête Fox/Rockshox n’en finit pas de se battre pour se dépêtrer de l’image bas de gamme que ses modèles premier prix qui inondent le marché depuis la nuit des temps gravent dans l’esprit de beaucoup de pratiquants, qui ont pour la plupart eu affaire à une fourche Suntour aux piètres performances sur un de leurs premiers vélos bon marché.

Acquérir une seconde marque pour toucher un public moins fortuné et donc plus nombreux, tout en préservant intact sa marque phare, est une stratégie gagnante employée à grande échelle à travers toutes les industries.

Marzocchi Z2 - Té

Le hic, c’est qu’en B2C Fox a toujours pratiqué des tarifs prohibitifs avec des marges délirantes. Le positionnement “bon marché” de l’offre Marzocchi est à mettre en perspective avec ces tarifs pratiqués par la marque mère. Si une Bomber 58 est presque moitié moins chère qu’une 40 Factory proposée à plus de 2000€, elle se positionne dans le même ordre de prix qu’une Boxxer Ultimate et reste 25% plus chère qu’une Rux R2C2. Ce constat est le même sur tout le lineup de la marque.

Ce positionnement est donc extrêmement compliqué à justifier, comme si Fox jouait la carte du haut de gamme bon marché en positionnant la marque au renard très haut de gamme, exclusive et intouchable, au-dessus de la masse, et Marzocchi comme un compétiteur haut de gamme face à ce que propose la concurrence.

Bref, ce n’est pas demain la veille qu’un produit estampillé Fox de près ou de loin sera disponible pour un tarif en phase avec ce que propose le marché pour un niveau de performance et features comparable, mais l’offre Marzocchi est peut-être ce qui s’en rapproche le plus. L’avenir nous dira si la marque parvient à maintenir ce niveau de performance et la fiabilité mise en avant à travers la simplification technique des produits tout en se démarquant de sa marque mère, entreprise entamée avec la cartouche Rail.

 

Ce guide vous a été utile ? Faites-le savoir juste en-dessous dans les commentaires ou en suivant la page Facebook de Glisse Alpine.

Envie d’être tenu au courant de la publication des prochains articles ? Inscrivez-vous à la newsletter.

Besoin de plus d’informations ? Posez-moi vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ?

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400

 

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

 

A la une en ce moment

Sébastien

Papa de Glisse Alpine et homme à tout faire depuis 2016. Rideur. Editeur. Photographe. Développeur. SysAdmin. Web Perf. SEO. Marketing. Café.

icone facebook icone twitter icone rss icone youtube

3 commentaires sur “Fourches VTT : tout savoir sur la gamme Marzocchi

  • 22 décembre 2020 à 22 h 01 min
    Permalink

    Merci pour cet article, surtout pour le côté historique et le rapport avec Fox j’ai appris pleins de trucs! J’ai eu une MX Comp sur mon tout premier vrai vélo, l’époque où Commencal faisait encore des vélos de xc. Est ce que tu as connu la super Monster T des années 2000? Je me suis toujours demandé si c’était juste pour buzzer et au final pas très serieux.

    Répondre
    • 24 décembre 2020 à 10 h 16 min
      Permalink

      Salut Pierre,

      Hélas non, ça fait un peu tôt pour moi, je n’avais qu’une dizaine d’années quand le nouveau siècle a débuté ! Mais je roulais déjà… en Rockrider 320 🙂 .

      Répondre
  • 28 décembre 2020 à 23 h 54 min
    Permalink

    Merci pour la culture… continue ainsi toujours un plaisir

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.