Dérailleurs SRAM : remplacement de la butée de vis B | EZ Tech

Aujourd’hui, je vous propose un tuto EZ Tech directement tiré de mes dorénavant innombrables mésaventures avec la marque américaine que j’adore détester.

Petite devinette. Vous upgradez un par un les composants de votre DH pour pour vous mettre à l’abris des multiples casses et autres dysfonctionnements tous plus exotiques les uns que les autres qui affectent ceux d’une certaine marque sur votre monture. Quel est le dernier d’entre eux que vous pensez à remplacer préventivement. Les freins ? Nope, importance vitale, changement anticipé. Fourche ? Non plus, l’arthrose à 35 ans ça n’a jamais fait rire personne. Amortisseur ? Non plus, pouvoir enchainer plusieurs journées de bikepark, ça n’a pas de prix.

Et si l’élément au final le moins utile pour descendre était celui qui hantait vos nuits ? Parce qu’il est bien connu qu’un dérailleur fait face à une utilisation intensive quand le nez de votre monture est pointé vers le bas toute la journée, je vous offre le dernier chapitre lolilol de mon épopée SRAM sous forme constructive.

 

Vis B, plaque de butée, késako ?


On va donc dans cet article s’intéresser à la plaque qui maintient en butée la vis B. Vis qui, pour rappel, permet de rapprocher ou éloigner le galet supérieur des pignons. J’explique un peu plus en détail son réglage dans mon article sur le réglage d’un dérailleur, mais l’idée est que si le galet est trop loin, le passage des vitesses en souffre, et s’il est trop proche, ça touche, avec tous les problèmes qu’on imagine.

Techniquement, la majorité (pour ne pas dire la totalité) des dérailleurs, toutes marques confondues, mettent en oeuvre ce réglage grâce à une pièce en appui sur la patte de dérailleur et autour de laquelle le corps du dérailleur peut pivoter. En ajustant la vis B, le corps du dérailleur pivote alors autour de son axe de fixation, ce qui fait monter ou descendre le galet supérieur par rapport aux pignons.

Cette pièce fait parfois partie du corps du dérailleur, mais elle peut aussi être indépendante. On trouve souvent sur les modèles Shimano l’épaulement sur lequel s’appuie la vis B sur la plaque qui désaxe le dérailleur de la patte, et chez SRAM on retrouve le même type d’épaulement sur une plaque dédiée, les dérailleurs SRAM n’étant en général pas désaxés. A noter que Shimano reprend maintenant ce type de design “mono-axe” avec ses séries 12 vitesses.

 

Problème


Ce réglage en butée de la vis B permet au galet supérieur de ne pas se rapprocher davantage des pignons. En revanche, il est libre de s’en éloigner, n’étant en sens opposé que contraint par un ressort. En VTT, vibrations et mouvements chaotiques étant la norme, on peut donc se retrouver avec une vis B qui vient régulièrement jouer au marteau-piqueur sur l’épaulement de cette plaque.

Chez SRAM, la pièce en question est en aluminium et puisqu’elle n’a pas d’autre fonction, elle semble bien sous-dimensionnée par rapport à ce que l’on trouve côté Shimano, où une épaisseur plus importante est requise par la présence du deuxième point d’ancrage.

 

SRAM plaque vis B fissurée

 

Quoi qu’il en soit, au bout d’un moment, la physique reprend ses droits et la pièce se fissure. Selon la configuration, on se retrouve alors avec le corps du dérailleur collé à la base qui vient jouer des claquettes avec elle, et la chaine qui pendouille nonchalamment sur les petits pignons avant que le galet supérieur ne viennent s’écraser sur les plus grands si l’on essaye de changer de vitesse.

A ma grande suprise, le problème semble très répandu quand on fait quelques recherches avec les bons termes. Au Canada, The Fix fabrique et commercialise même cette pièce en acier pour remédier (en partie) au problème. Les forums US regorgent d’utilisateurs qui la remplacent une ou plusieurs fois par an.

Bref, après le problème, il est l’heure de la solution.

 

Solution


A moins donc d’habiter en Amérique du Nord et pouvoir commander la version Acier, la solution la plus simple est de trouver la référence constructeur. Surtout si c’est pour revendre son dérailleur juste après et acheter du matériel qui ne s’auto-détruit pas, wink wink.

Il n’est à ma connaissance pas possible de commander cette plaque seule, SRAM commercialisant uniquement l’ensemble vis de fixation + plaque + éléments de montage, voir un peu plus selon les références.  Tout cela variant légèrement selon les modèles de dérailleur (X01, XX1, …) et les millésimes, il va donc falloir vous armer de ces deux informations avant de commander.

Si vous possédez comme moi un X01 DH, vous trouverez votre bonheur grâce aux références suivantes :

  • 7v : 11.7518.033.000
  • 10v : 11.7518.033.001

 

SRAM plaque vis B et boulon d'ancrage

 

Une fois le paquet reçu, on va pouvoir sortir le dérailleur du cadre et passer au remplacement, ce qui malheureusement n’est pas une si mince affaire qu’il n’y parait.

Pour travailler le plus sereinement possible, la meilleure méthode que j’ai trouvé est de maintenir en position le dérailleur via son axe de montage. On peut donc utiliser la clé Torx 25 qui nous a permis de le sortir du cadre et la maintenir en position verticale via un étau.

 

SRAM - Remplacement plaque butée vis B

 

Comprendre comment la plaque est maintenue constitue la moitié du problème. Le boulon d’ancrage possède une rainure sur son périmètre, juste en-dessous du pas de vis. Elle reçoit une anneau fendu qui, une fois en position, évite à la plaque de se déplacer au-delà. Vous pouvez voir cet anneau fendu comme un anneau de porte-clé : c’est en le déplaçant de la rainure au pas de vis qu’il se retire, et inversement.

Derrière la plaque on trouve un autre anneau, une rondelle en forme de vague qui fait office de ressort et maintient la plaque contre l’anneau fendu. Pour retirer ce dernier, il faut donc commencer par repousser la plaque contre le ressort, ce qui peut se faire avec un ou deux rilsans. Une fois en place, on peut enfin retirer l’anneau fendu.

Après avoir enfilé vos doigts de fée et vous être munis d’un petit tournevis plat, vous pouvez avec ce dernier passer sur la surface supérieure de l’anneau afin d’en trouver le bout et passer en dessous, ce qui va le soulever et, en faisant ainsi le tour, permettre de faire passer l’anneau en dehors de la rainure.

 

SRAM - Retrait anneau plaque butée vis B

 

Vous pouvez dorénavant extraire la plaque, le ressort de pré-contraintre et le boulon de fixation.

En insérant le nouveau boulon, pensez à graisser l’axe. Une fois en place, insérez le nouveau ressort, la plaque, et… c’est reparti pour un tour. Il va maintenant falloir faire l’opération inverse pour mettre en place le nouvel anneau fendu. Séparez le bout inférieur avec votre tournevis pour l’insérer dans la rainure et faites le tourner, encore une fois comme avec un trousseau de clés. Au bout d’un moment s’il devient trop difficile de continuer à tourner, vous pouvez le pousser dans la rainure avec votre tournevis de l’autre côté.

Quand la fastidieuse opération est terminée, vous pouvez remonter l’ensemble sur le vélo et profiter d’une bière amplement méritée.

 

Le mot de la fin


Après avoir parcouru les forums, une cause souvent avancée comme origine de cette casse est le jeu qui se développe très rapidemment au niveau du point d’ancrage de ces dérailleurs. Si je ne suis pas tout à fait sûr de l’impact qu’il peut avoir, une chose est sûre : ce point résonne totalement avec mon expérience. Je n’ai jamais réussi à garder ce fichu dérailleur vissé correctement au bout d’une journée, jusqu’à ce que je finisse par amplement badigeonner le pas de loctite (ce qui chez certains semble même insuffisant). Point amusant, ce n’est que quelques journées après l’avoir abreuvé du liquide bleu que la pièce a fini par se fissurer et rendre l’âme…

On notera que si ce boulon d’ancrage était dénué de frein-filet lorsque j’ai reçu le dérailleur, celui reçu après avoir commandé la pièce en est bien recouvert.

Aussi, alors que la doc officielle préconise de graisser le boulon d’ancrage, mon modèle d’origine (enfin, modèle de remplacement en provenance directe du SAV SRAM, mais ceci est une autre histoire) en était totalement dénué, ce qui n’a certainement pas aidé au bon maintien de l’ensemble sur la patte de dérailleur.

Bref, j’espère au moins que cet article vous aura été utile pour diagnostiquer ce problème et y remédier.

 

Comme d’habitude, si vous avez aimé ce guide, n’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine pour ne pas rater les prochains.

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Vous aimerez aussi :

Pneus VTT : tout savoir sur les modèles Michelin
181
Après un passage à vide, la marque au Bibendum relance depuis plusieurs années sa ligne de pneus VTT en concentrant des efforts importants sur la partie enduro, ce qui lui permet de rencontrer un succ...
Fourches RockShox : quelles différences entre Select, Select+ et Ultimate ?
323
Révolue est l'époque où Rockshox proposait une unique cartouche Charger sur sa Pike. Cette année, avec sa gamme 2020 lancée au printemps, les rouge et noir se sont alignés sur la segmentation proposée...
Test : grips Fabric Silicone
180
Fabric est une marque finalement peu connue quand on la compare aux références du secteur comme ODI, Ergon, Lizard Skins, ESI ou encore Race Face, pour ne citer qu'eux. Peut-être davantage mise en ava...
Test : Fox X2
362
Lancé en 2016, le Fox X2 se positionne sur le segment Enduro et DH en parrallèle du modèle à ressort de la marque, le DHX 2.Aujourd’hui je vous propose un test du X2 en version HSC/LSC/HSR/LSR Fac...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.