Chaussures VTT : tout savoir sur la gamme Mavic

Dans ce quatrième volet de la série consacrée aux chaussures VTT, il est temps aujourd’hui de nous intéresser à ce que propose Mavic, marque dont nous avons déjà étudié l’offre en roues, et que je ne présenterai donc plus, quand bien même cela serait nécessaire. Il y a d’ailleurs fort à parier que ce n’est pas le dernier article qui portera sur des produits du fabricant français sauvé de la faillite cet été, la gamme d’équipements proposés par la marque étant particulièrement étoffée.

Bref, je vous propose sans plus attendre de nous atteler à la tâche, et je vous laisse ci-dessous quelques liens vers les volets précédents de cette série d’articles pour faciliter votre navigation entre les marques et découvrir ce que chacune d’entre elles propose en termes de chaussures.

 

XA


Mavic XA

La XA de base est un modèle automatique hybride dont l’évidemment destiné à la cale peut être comblé, et qui se tourne davantage vers ceux qui veulent une chaussure polyvalente sur et à côté du vélo. Il se place en marge de la ligne Crossmax destinée au cross-country et de la ligne Deemax orientée gravity, que nous allons toutes deux voir un peu plus loin dans cet article.

La XA propose ainsi un indice de transfert d’énergie, qui s’apparente à une rigidité moyenne, donné à 60/100 et qui permet de marcher confortablement, ainsi qu’une semelle externe Contagrip et une semelle interne Ortholite. L’enveloppe synthétique est perforée et augmentée de panneaux en mesh sur le dessus pour une meilleure respirabilité. Le serrage est tout ce qu’il y a de plus classique avec un bon vieux lacet très standard.

Le poids de référence de ce modèle disponible du 36 au 48 2/3 en tiers de taille (particularité commune au reste de la gamme) est de 355g.

 

XA Elite II


Mavic XA Elite

Le mouture Elite de la XA s’encanaille avec une conception plus recherchée pour une utilisation un peu plus engagée.

L’enveloppe évolue avec une conception soudée sans coutures qui retient des panneaux plus respirants. Le laçage met à profit un velcro près de la cheville et des lacets rapides baptisés Quick Lace (tadaa !). La languette Endofit Tongue (waah) est bien moins massive que sur la version XA de base pour mieux coller au pied.

On retrouve la semelle externe Contagrip et la même rigidité que sur la XA ainsi que la semelle interne Ortholite. Le bout de la chaussure est renforcé par un insert pour protéger davantage les orteils.

Le poids de référence pour la XA Elite II est de 370g et les tailles disponibles restent identiques au modèle de base.

 

XA Pro


Mavic XA Pro

La XA Pro itère sur les features de ses petites sœurs en continuant d’en apporter de nouvelles avec la montée en gamme.

La conception de l’enveloppe reste identique à la XA Elite II avec ses panneaux thermo-soudés. La grosse nouveauté apportée par ce modèle est le système de laçage à molette Ergo Dial QR (quick release) qui s’apparente à l’ultra connu Boa. Il est complété comme sur le modèle vu précédemment par un velcro en haut de la languette Endofit.

On trouve toujours sur ce modèle automatique (qui conserve la possibilité de combler l’évidemment destiné à la cale pour avoir une surface vaguement plane) la semelle externe Energy Grip Trail/Contagrip et interne Ortholite couplés à une plaque qui porte la rigidité à 60/100. L’insert de protection des orteils est également toujours de la partie.

Le poids de référence de ce modèle évolue peu à 360g.

 

XA Matryx


Mavic XA Matryx

La mouture Matryx de ce modèle est à nouveau très proche du reste de la ligne.

Son nom lui vient de la technologie Mavic employée pour la conception de l’enveloppe qui même kevlar et polyamide, deux matériaux très résistants employés ici pour améliorer la longévité de ce modèle face à l’abrasion.

Le laçage se fait à l’image du modèle Pro via le système Quicklace qui permet de serrer la chaussure d’une main, toujours accompagné de sa lanière velcro près de la cheville.

Encore et toujours, on retrouve la semelle externe Energy Grip Trail avec son motif Contagrip, une rigidité de 60/100 et une semelle interne Ortholite. L’insert de protection des orteils est lui aussi toujours de la partie.

Le poids de référence de ce modèle est vaguement à la baisse à 355g.

 

XA GTX


Mavic XA GTX

La déclinaison GTX de la XA introduit un nouveau selling point, celui de la pratique en milieux humides. Bref, sous la pluie.

Elle se base à nouveau sur ce que propose une XA pro avec son enveloppe thermo-soudée, son laçage Quicklace et son velcro de serrage. La nouveauté vient de l’emploi d’une membrane Gore-Tex, techno que l’on ne présente plus, afin de garder les pieds au sec et l’eau dehors.

Nouveauté également en ce qui concerne la semelle externe qui évolue vers la Contagrip Wet Traction. Cette mouture conserve le même dessin mais emploie une gomme plus tendre que la version classique.

Pour le reste pas de changement, semelle Ortholite et protection des orteils restent au programme.

Le poids de référence de ce modèle est de 370g.

 

XA Thermo


Mavic XA Thermo

Pour ce dernier modèle de la ligne XA on passe des milieux humides à la souffrance hivernale dans le froid, et, forcément, la pluie.

La XA Thermo, est, comme son nom l’indique, le modèle qui a pour mission de garder vos pieds au chaud et au sec quelles que soient les conditions. Il emploie pour ce faire un design complètement tourné vers cette quête, avec une guêtre qui remonte en haut de la cheville et l’utilisation d’une doublure Thinsulate pour garder la chaleur. La chaussure bénéficie également d’un traitement déperlant ou DWR.

L’enveloppe sur la partie basse de la chaussure est thermo-soudée et étanche, tandis que l’on retrouve sous la guêtre zippée le système de serrage Quicklace avec lequel vous êtes maintenant familiers.

Le poids de ce modèle particulier est logiquement à la hausse puisqu’il s’établit à 460g.

 

Crossmax Boa


Mavic Crossmax Boa

Avec la gamme Crossmax pour pédales automatiques, on entre dans le domaine du cross-country pur et dur.

La Crossmax Boa est le modèle d’entrée de gamme, dont le nom indique, vous l’aurez deviné, que le serrage s’effectue via une molette Boa. On peut noter que toute la gamme de chaussures Crossmax emploie un système de serrage par molette, mais il n’est cependant signé Boa que sur ce modèle.

L’enveloppe en synthétique perforé offre un fit ajusté, comme on peut s’y attendre pour un modèle XC. La semelle externe Energy Grip Terra (rien que ça) est à nouveau signée Contagrip, avec cette fois un dessin qui laisse peu de place à la marche, comme attendu à nouveau pour un modèle de ce type. Une semelle interne Ortholite est en revanche toujours présente. La rigidité donnée par Mavic est de 40/100, valeur en dessous de la XA, ce qui semble un peu étrange. Nous verrons cependant par la suite que la rigidité de la Crossmax haut de gamme est en revanche bien supérieure.

Le poids de référence de ce modèle est de 310g, ce qui en fait la Crossmax la plus légère.

 

Crossmax Elite


Mavic Crossmax Elite

La mouture Elite de la Crossmax se positionne de manière un peu étrange dans la gamme, avec un prix supérieur à la Crossmax Boa mais des caractéristiques qui poussent à se gratter la tête quant aux choix effectués.

On trouve deux différences notables sur ce modèle. La première est le travail au niveau de l’enveloppe, qui introduit des panneaux en mesh pour plus de respirabilité, mais autant de nouvelles coutures. La seconde est le système de serrage, qui abandonne la molette Boa au profit du système Mavic Ergo Dial QR. Le rôle de cette molette est cependant réduit ici au serrage du haut de la chaussure, tandis que deux velcros reliés à un lacet en aramide permettent de serrer la partie basse. Le système semble au premier regard pour le moins original.

Le reste est très classique, avec le même triptyque Energy Grip Terra, Contagrip et Ortholite côté semelle, pour une rigidité inchangée à 40/100.

Nouvelle surprise, le poids de référence est plus élevé que la Crossmax Boa avec 345g affichés sur la balance.

 

Crossmax Elite CM


Mavic Crossmax Elite CM

La Crossmax Elite CM (cross mud ?) est le modèle XC destiné aux sorties dans la boue. Elle privilégie donc la résistance aux éléments.

L’enveloppe évolue pour ce faire vers une conception plus ou moins étanche qui met à profit une jupe remontant sur la cheville pour éviter les infiltrations inopportunes. Le serrage est identique à la version Elite, avec la molette signée Mavic et les deux velcros.

Côté semelle peu d’évolutions sont à noter mise à part l’emploi d’une gomme Contagrip Premium spécifique aux conditions humides.

Le poids de référence de ce modèle s’établit à 360g.

 

Crossmax SL Pro Thermo


Mavic Crossmax SL Pro Thermo

C’est à nouveau l’heure de s’intéresser à une mouture Thermo ! Comme la XA Thermo, la Crossmax SL Pro Thermo a pour but de garder vos pieds au sec, mais aussi au chaud.

L’approche est assez similaire entre ces deux modèles. La Crossmax emploie ici aussi une guêtre zippée qui remonte largement sur la cheville, associée cette fois à une membrane Gore-Tex. Le serrage s’effectue via une molette Ergo Dial unique qui permet de régler la chaussure zip ouvert ou fermé. On trouve également à nouveau un rajout permettant de protéger les orteils.

Côté semelle le dessin évolue avec la Energy Grip Terra+ Contagrip mais la rigidité stagne à 40/100.

Le poids de référence de ce modèle est de 480g.

 

Crossmax SL Ultimate


Mavic Crossmax SL Ultimate

La Crossmax SL Ultimate occupe, comme son nom l’indique, le haut de gamme pour cette chaussure de cross-country.

L’enveloppe thermo-soudée fait fi des coutures et s’appuie pour le serrage sur deux molettes Ergo Dial, la molette supérieure étant couplée à un large strap tandis que la molette inférieure assure deux points de serrage. La languette est asymétrique, ce que Mavic appelle Ergo 3D.

Côté semelle on passe à la Energy Grip Terra Carbon SL (rien que ça, à nouveau), mouture qui permet de faire passer la rigidité à 80/100. Pour le reste, Ortholite et Contagrip sont encore et toujours les compagnons de ces modèles Mavic.

Le poids de référence de ce modèle s’établit à 340g.

 

Deemax Elite Flat


Mavic Deemax Elite Flat

On termine avec la gamme Deemax, tournée vers des disciplines plus engagées avec un form factor plus éloigné de la chaussure de XC et la seule à offrir de vrais modèles pour pédales plates, tout du moins pour deux des trois moutures que nous allons voir.

Commençons donc par la Deemax Elite Flat, destinée aux pédales plates. L’enveloppe synthétique perforée inclue un important panneau en mesh sur le dessus du pied ainsi qu’une protection des orteils. Le serrage s’effectue via un lacet très traditionnel.

Côté semelle on trouve un dessin en forme de toile d’araignée qui offre beaucoup de surface plane. La semelle interne Ortholite est à nouveau présente.

Le poids de référence pour ce modèle est de 360g.

 

Deemax Elite


Mavic Deemax Elite

La Deemax Elite (tout court) est quant à elle destinée aux pédales automatiques. Comme chez la plupart des marques, et pour une raison qui m’échappe encore, en partie tout du moins, cette mouture pour pédales automatiques se différencie de celle pour pédales plates à bien des abords.

La construction est ici plus recherchée que sur la Deemax Elite Flat. Bien qu’elle conserve son enveloppe synthétique perforée et le panneau en mesh sur l’avant de la chaussure ainsi que la protection des orteils, on peut noter la présence d’un rabat qui vient recouvrir le système de serrage Quicklace couplé à un velcro en haut de la languette. Ce modèle est également équipé d’une jupe en néoprène au niveau de la cheville pour protéger la malléole et éviter l’intrusion de débris.

Côté semelle, la Deemax Elite est équipée de l’Energy Grip AM au dessin intéressant puisque la partie au contact de la pédale est relativement plane autour de la cale afin de permettre un meilleur appui sur les pédales automatiques destinées aux pratiques engagées qui comportent une plateforme de bonne taille. On trouve encore et toujours une semelle interne Ortholite.

Le poids de ce modèle sur la balance s’établit à 445g.

 

Deemax Pro Flat


Mavic Deemax Pro Flat

On clos cet article avec la Deemax Pro Flat, mouture de la Deemax Elite Flat qui bénéficie de la technologie Matryx.

Cette version est donc largement identique au modèle de base, si ce n’est dans sa contruction qui met à profit le matériau à base de Kevlar et polyamide développé par Mavic pour fournir une meilleure résistance à l’abrasion. Les différents panneaux sont pour la plupart soudés et l’on retrouve une protection des orteils. Le système de serrage par lacets reste identique à la version Elite Flat. Différence notable avec celui-ci, le dessin asymétrique au niveau de la malléole, ici protégée de l’attaque des manivelles.

La semelle conserve le même dessin et, vous l’aurez deviné, une semelle interne Ortholite est à nouveau incluse.

Le poids de référence pour ce modèle est de 380g.

 

Le mot de la fin


La gamme Mavic est donc majoritairement orientée vers les pédales automatiques, avec un unique modèle pour pédales plates décliné en deux moutures très proches l’une de l’autre. Comme souvent, les adeptes de la première catégorie auront de quoi faire pour trouver chaussure à leur pied, tandis que les seconds n’ont pas grand chose à se mettre sous la dent.

La montée en gamme pour les différentes versions d’un même modèle n’est pas toujours facile à saisir, et la marque propose davantage des selling points spécifiques ou features phare (remarquez le mariage improbable du français et de l’anglais dans ces deux associations de noms et adjectifs) plus qu’une montée en gamme continue comme cela pouvait être le cas chez d’autres marques vues par le passé. Et c’est plutôt une bonne chose, même s’il est parfois difficile de le comprendre au premier abord, malgré des fiches produit très correctes.

 

Ce guide vous a aidé à y voir plus clair ? Faites-le savoir juste en-dessous dans les commentaires ou en suivant la page Facebook de Glisse Alpine.

Envie d’être tenu au courant de la publication des prochains articles ? Inscrivez-vous à la newsletter.

Besoin de plus d’informations ? Posez-moi vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ?

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400

 

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

 

Vous aimerez aussi :

Sébastien

Papa de Glisse Alpine et homme à tout faire depuis 2016. Rideur. Editeur. Photographe. Développeur. SysAdmin. Web Perf. SEO. Marketing. Café.

icone facebook icone twitter icone rss icone youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.