Chaussures VTT : tout savoir sur la gamme Ion

Ion est une marque sommes toute assez récente dans le monde du VTT puisque sa ligne dédiée aux deux roues à crampons n’a été lancée qu’en 2012. Fondée en 2004, Ion est maintenant présente sur deux marchés : celui des sports nautiques qui gravitent autour du surf (surf, windsurf, kite, …), son cœur de métier d’origine, et celui qui nous intéresse davantage aujourd’hui, le VTT.

Représentée par des riders comme Antoine Bizet ou Killian Bron, Ion propose aujourd’hui une gamme assez complète de produits qui vont du textile aux protections en passant donc par les chaussures, pour pédales plates ou automatiques. La marque est toutefois clairement orienté vers les pratiques où les sensations de glisse prédominent, ce qui se traduit dans son offre par des modèles qui gravitent (see what I did there ?) autour de l’enduro, son petit frère le trail énervé et sa grande sœur la descente.

Comme d’habitude, je vous propose également une petite liste des marques déjà abordées qui sera mise à jour au fil du temps pour faciliter la navigation de l’une à l’autre :

 

Rascal


Ion Rascal

La Rascal est le modèle Ion destiné aux pédales automatiques, lancé en 2016.

On trouve une enveloppe en cuir synthétique perforée associée à du mesh pour assurer une ventilation correcte et un laçage classique doublé d’un strap velcro que la marque appelle Serpen_Tie. Oui, ça ressemble vaguement à un serpent, et ça sert à serrer. Il va falloir vous habituer, tout a un nom chez Ion et les appellations pourraient sortir tout droit d’une blagounette estampillée Glisse Alpine. D’ailleurs la chaussure est renforcée au niveau des orteils grâce à la ToeTal_Protection, parce que vous l’aurez compris, ce pare-pierre offre une protection totale. Voilà voilà.

Côté semelle la Rascal s’appuie sur la Suptraction Rubber Soul CL. Non, je ne vais même pas essayer de déconstruire ce nom et me contenter de vous dire que CL correspond à clipless et équipe donc les modèles pour pédales automatiques, avec une rigidité en conséquence.

La Rascal est disponible en noir, noir/bleu/rose ou marron/orange et le poids d’une chaussure s’élève à 469g.

 

Rascal Select


Ion Rascal Select

Le terme Select est en vogue dans l’industrie du VTT depuis quelques années (parce que nous le valons bien), et Ion l’utilise ici pour désigner sa Rascal de compétition équipée de quelques technos supplémentaires aux délicieux noms sortis des esprits tortueux de génies du marketing incompris.

L’enveloppe textile est renforcée en kevlar, ce qui en fait un matériau supérieur. Ce dernier point est forcément important puisque répété à trois reprises dans le bref descriptif de la page produit. Enfin, celui en français, parce que ce n’est pas le cas sur la page produit en anglais. Le public français recherche donc un produit supérieur, CQFD.

Bref, on retrouve un laçage classique identique au modèle de base mais affublé ici du strap Serpen_Tie 2.0 qui adopte un crochet déplaçable permettant un ajustement sur une plus large plage. Ce nouveau strap vient répondre aux critiques émises à l’encontre de la première mouture de l’appendice reptilien, certains rideurs aux pieds fins sortant de la zone à velcro une fois le strap suffisamment serré pour maintenir leur pied.

Un rajout, pardon une (micro) guêtre, en néoprène, vient s’assurer que les débris et autres joyeusetés sauteuses sur les singles restent à l’extérieur. C’est un dispositif que l’on retrouve de plus en plus sur les modèles haut de gamme de beaucoup de marques. Ce que l’on ne retrouve pas chez les autres marques, c’est un nom qui fait rêver. Car ce petit rajout en a un. Air_Prene. Air, néoprène… tout ça tout ça quoi. Bref.

Côté semelle on retrouve cette bonne vieille Suptraction Rubber Soul CL, avec un peu plus de rigidité. Ion insiste sur le fait qu’elle n’est pas bloquée en torsion et qu’elle a été travaillée zone par zone, ce qui permet un bon maintien longitudinal par rapport à la pédale et une marché aisée. La protection ToeTal est toujours de la partie. Je ne l’avais pas encore écrit mais le fait que cette protection soit collée et non cousue (ce qui est aussi le le cas sur la majorité des modèles concurrents) a également son petit nom, c’est le No-Sew_reinforcement, soit renfort sans couture. Je dois avouer être déçu par ce manque flagrant d’imagination, on est loin de l’émoi qui m’agita en découvrant la ToeTal_Protection.

Proposée en couleur unique, la Rascal Select perd quelques grammes sur la balance par rapport au modèle de base et affiche 478g en taille 42.

 

Raid II


Ion Raid II

La série Raid est celle chez Ion dédiée aux chaussures pour pédales plates, avec une première mouture lancée au même moment que la Rascal. Elle a maintenant évolué en une seconde version, la Raid II. Celle-ci est disponible en trois moutures, le modèle basique, la Raid II Amp et la Raid Select, qui se différencient de manière plus subtiles que ce que l’on a pu observer sur la Rascal.

La Raid II adopte un style très urbain, Ion insistant sur le fait que le meilleur côté de cette chaussure est de pouvoir la porter quand le besoin fonctionnel est absent mais que le style demeure primordial, c’est à dire au bar après la sortie. Vous en conviendrez, avoir le staïle une fois sa bière à la main est un incontournable fonctionnel en soit.

La semelle utilise la technologie Pin Tonic, soit une semelle externe assez dure couplée à une semelle interne plus souple. A nouveau la marque met en avant le travail de cette semelle pour ajuster la rigidité afin d’offrir de bonnes performances tant sur qu’à côté du vélo.

Côté protections la Raid II utilise un format asymétrique pour davantage protéger la malléole côté manivelles et un renfort au niveau des orteils sans que cela constitue une vraie protection comme sur les modèles équipés de la ToeTal (!).

La Raid II est disponible en trois couleurs : noir, bleu et kaki. Le poids d’un modèle en taille 42 s’élève à 400g.

 

Raid Amp II


Ion Raid Amp II

La Raid Amp II se différencie du modèle de base principalement par son enveloppe plus travaillée et un niveau de protection supplémentaire.

Le design est comme sur le modèle de base asymétrique avec une découpe quasi-inexistante côté manivelles pour protéger la malléole. Sur ce modèle, on retrouve à cet endroit et comme sur la Rascal ce que la marque a nommé Ankle_Pad, soit tout simplement un rembourrage supplémentaire pour à nouveau protéger au mieux la cheville contre les frottements et rencontres inopportunes avec les manivelles.

L’enveloppe est également améliorée avec une conception qui se rapproche à nouveau de la Rascal, mêlant mesh et cuir synthétique perforé, ces perforations répondant au doux nom de Jet_Stream. Oui, c’est pareil sur la Rascal, et non, je n’avais pas encore évoqué cette techno, mais il fallait bien que je garde quelques noms exotiques à dévoiler au fil de cet article plutôt que déclencher d’un coup de cloche cette avalanche de créativité sémantique.

On retrouve la protection des orteils ToeTal et une nouvelle feature, un élastique sur la languette pour accrocher les lacets. Vous vous en doutez maintenant, cet élastique a lui aussi un nom : Lace_Ports.

Côté semelle la base est identique à la Raid II classique avec le design Pin Tonic et la semelle externe Suptraction Soul FL.

La Raid Amp II est disponible en blanc, noir et violet pour un poids de 400g par chaussure.

 

Raid Select


Ion Raid Select

Vous l’aurez compris, la Raid Select est le modèle premium de la série. Et contrairement à la Rascal, Ion n’a pas choisi d’équiper la Raid Select d’une jupe en néoprène ou d’opter pour une conception légère et facile à faire sécher en kevlar. Non, Ion différencie ce modèle premium par l’emploi du cuir, le vrai, pas le synthétique qui n’a de cuir que le nom.

Bref, l’occasion pour moi de m’interroger (bien que l’indignation très en vogue aurait aussi pu faire l’affaire) sur cette tendance qui n’est pas propre à la marque mais que l’on retrouve de manière plus ou moins marquée chez la plupart des fabricants, de mettre pédales plates et pédales automatiques dans deux cases totalement séparées. La montée en gamme côté pédales automatiques semble destinée au rideur technophile de 2050 qui cherche le KOM sur sa boucle de 89km quand la montée en gamme côté pédales plates semble davantage orientée vers le bûcheron canadien nostalgique des années 90 qui passe les deux tiers de sa journée une bière à la main en bord de single en vociférant “yeah boiiiii” à chaque passage. Le rideur en pédales plates serait-il un hipster plus préoccupé à envoyer les photos de sa session sur insta une fois au bar qu’à garder les pieds au chaud sur le vélo ? Bref, on s’éloigne du sujet.

La Raid Select se base ainsi en majeure partie sur une Raid Amp dont elle reprend les grandes lignes : semelle Pin Tonic, design asymétrique au niveau de la cheville, protection ToeTal ou encore Lace_Ports pour maintenir les lacets. La différence se fait sur l’emploi du cuir pour la partie supérieure, perforée uniquement en dessous des lacets.

 

Scrub


Ion Scrub

La Scrub est un nouveau modèle dans la gamme Ion, lancé cette année. C’est une chaussure pour pédales plates qui reste proche de la Raid, mais le shape évolue tandis que la plupart des points techniques subsistent d’une gamme à l’autre, avec quelques évolutions ça et là.

La Scrub mêle textile et synthétique pour l’enveloppe, mais le design asymétrique a disparu sur ce modèle d’entré de gamme. Il est équipé de la techno ToeTal, mais force est de constater que c’est une mouture qui semble bien réduite en termes d’épaisseur par rapport à ce qu’on trouve sur les modèles étudiés jusqu’à présent et les versions plus dispendieuses de la Scrub que nous verrons dans un instant.

La semelle passe quant à elle en version Pin Tonic 2.0, la principale nouveauté étant le design de la semelle extérieure qui évolue avec un motif extrudé à l’avant et à l’arrière (ce que la marque appelle accroche ou profil positif) et creusé au milieu (accroche ou profil négatif). L’idée est d’avoir plus de grip avec la pédale au milieu de la chaussure avec un profil assez plats mais aussi à la marche avec des crampons qui se démarquent aux extrémités sollicitées à la montée et à la descente.

La Scrub est disponible en noir, bleu et kaki (ou pour être précis, marron racine).

 

Scrub Amp


Ion Scrub Amp

La Scrub Amp est à la Scrub ce que la Raid Amp est à la Raid. De rien.

La Scrub Amp se différencie de sa petite soeur sur quelques points, dont le retour au shape asymétrique associé à aux renforts Ankle_Pad pour protéger la malléole. L’élastique pour coincer les lacets est de la partie, comme sur la Scrub classique. La protection ToeTal des orteils semble cependant reprendre du volume par rapport au modèle vu précédemment.

Côté semelle pas de changement, on retrouve la Pin Tonic 2.0 et la Suptraction Rubber Soul FL avec le nouveau motif extrudé sous les orteils et le talon.

La Scrub Amp est disponible en noir, bleu, schéma multicolore ou encore gris/noir/or.

 

Scrub Select


Ion Scrub Select

On termine ce (trop) long article par la déclinaison Select de la Scrub qui se cale sur la Raid Select en introduisant une enveloppe en cuir.

Le design reste asymétrique, pour les raisons vues plus tôt, et contrairement à la Raid Select Ion conserve cette fois les perforations latérales répondant au doux nom de Jet_Stream. On note cependant l’apparition d’une sangle à velcro en dessous des lacets, artifice qui selon une vidéo de la marque (oui, j’ai fait mes devoirs) est “inutile”, “ne sert à rien mais a l’air génial”.

La fiche produit affiche aussi que la Scrub Select bénéficie du Lace_Ports (le petit élastique qui retient les lacets) mais après avoir examiné les photos à la loupe et la vidéo image par image, la seule conclusion logique qui s’impose est que Ion a inventé le premier matériau élastique totalement invisible ou que la fiche produit est inexacte, au choix. Il faut avouer que la première solution serait inutile, mais aurait l’air géniale.

Il n’y a pas grand chose à dire pour le reste qui reprend les specs de la Scrub Amp, mis à part peut-être l’emploi d’une semelle Ortholite comme sur les autres modèles premium de la marque.

La Scrub Select est disponible en marron, mais aussi en noir pour un poids de référence qui n’est à nouveau pas communiqué.

 

Le mot de la fin


Le mot de la fin sur ce type d’article c’est en général le moment où je me plains de la pauvreté des fiches produit mises à disposition du consommateur avide de dépenser son argent durement gagné. Que dire cette fois ? Ce n’est pas parfait, il semble y avoir quelques copier/coller entre les produits, des disparités selon les langues, des fiches qui ne sont pas iso, des traductions inexistantes, des mélanges entre les années, les modèles ne sont pas faciles à repérer selon ce que l’on cherche, la partie “femme” correspond aux modèles homme, des technos sont absentes de la partie technologies alors qu’elles sont présentes dans la description et l’ensemble dégouline de marketing, parce qu’après tout une fiche produit sert à vendre et non à renseigner.

Bref, business as usual. Plus l’on cherche à le parcourir, plus le site de la marque est une catastrophe qui feraient se tirer les cheveux mes collègues en web marketing, mais cela semble au final être la norme, les marques réussissant ce qui semble être un tour de force en proposant une prestation de qualité s’extirpant du lot tel une étoile filante qui brille dans un bien sombre ciel nocturne. Ce n’est au final pas très glorieux mais pas si pire, réponse de normand inside.

Ce qu’il faut retenir de tout ça c’est peut-être que Ion propose un modèle pour pédales automatiques et deux modèles pour pédales plates, disponibles en plusieurs niveaux de finition, et que la marque a un sens de l’humour assez particulier (mais que je dois avouer apprécier s’il est en effet à prendre au troisième degré lorgnant vers l’autodérision) quand il s’agit de trouver des petits noms aux technologies implémentées sur ses modèles.

 

Vous avez aimé ce guide ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine pour ne pas rater les prochains !

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ?

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400

 

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

 

Vous aimerez aussi :

Sébastien

Papa de Glisse Alpine et homme à tout faire depuis 2016. Rideur. Editeur. Photographe. Développeur. SysAdmin. Web Perf. SEO. Marketing. Café.

icone facebook icone twitter icone rss icone youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.