Amortisseurs VTT : tout savoir sur la gamme Öhlins

Après avoir vu en long et en large avec moult détails la gamme de fourches de la marque suédoise la semaine dernière, enchaînons sans transition vers leur offre d’amortisseurs aujourd’hui. Dans ce contexte je vais faire l’impasse sur une nouvelle introduction en vous laissant vous référer à l’article sur les fourches Öhlins si vous voulez un historique complet de la marque et son évolution jusqu’à la création de son offre VTT.

 

STX 22 Air


Ohlins STX 22 Air

Commençons par la première itération d’un modèle à air proposés par Öhlins, centré principalement sur des pratiques allant du trail à l’enduro.

Toujours officiellement au catalogue (bien qu’on me dise à nouveau dans l’oreillette que ce modèle n’est plus commandable depuis la fin 2020), le STX 22 est un départ de la technologie Twin Tube introduite par Öhlins sur son amortisseur TTX 22 originel puis portée notamment sur les fourches de la marque. Comme son nom y fait référence, le STX 22 s’appuie sur une conception Single Tube plus classique mais conserve le piston de 22mm.

Comme tout amortisseur à air qui se respecte il est possible de modifier le volume de la partie air afin d’obtenir une courbe d’amortissement plus ou moins progressive. Trois réglages externes sont disponibles : l’indispensable rebond, auquel s’ajoutent compression basse et haute vitesse. Cette dernière dispose de trois positions, les deux premières étant un réglage classique en mode ouvert avec un peu plus ou un peu moins de compression, et la dernière un mode pédalage qui possède la particularité, comme sur les fourches de la marque vues la semaine dernière, d’agir sur la LSC pour raffermir la suspension, sans toutefois la verrouiller.

Le STX 22 est disponible en quatre tailles au format métrique : 190×51, 200×51, 200×57 et 216×63 avec un poids de départ de 340g.

 

TTX 1 Air / TTX 2 Air


Ohlins TTX 2 Air

Le TTX Air est le nouvel amortisseur à air de la firme suédoise, introduit l’année dernière. Comme expliqué à nouveau la semaine dernière, Öhlins n’utilise pas le système de “Model Year” ou MY très courant dans le monde du VTT, notamment en ce qui concerne les suspensions. Un an après son lancement, le TTX est donc déjà disponible en deux moutures dont le nom est loin d’être très révélateur, le TTX1, et le TTX2. Les deux modèles sont en réalité quasiment identiques, comme nous allons le voir.

Côté hydraulique, le TTX revient comme son nom l’indique au design Twin Tube qu’on ne présente maintenant plus. C’est du côté air que la différence entre les deux moutures se fait. Le TTX lancé l’an dernier, qui devient le TTX2, possède un manchon plus volumineux (double can) que la nouvelle version TTX1 (single can), ce qui permet par ailleurs de faire passer ce dernier dans certains cadres avec peu de place où le premier n’est pas une option viable. S’il est possible d’ajuster le volume de la partie air grâce à des entretoises dans les deux cas, le TTX1 est logiquement plus progressif que le TTX2, plus linéaire. Un TTX2 avec le nombre maximal de cales est plus progressif qu’un TTX1 sans entretoise, mais le TTX1 peut être réglé avec beaucoup plus de progressivité que le TTX2 une fois toutes les cales installées, le TTX2 sans cales est beaucoup plus linéaire que le TTX1 dans la même configuration.

Grâce à son manchon de plus petite taille, le TTX1 gagne également 60 à 80g sur la balance selon les tailles. La pression maximale diffère légèrement avec 325psi pour le TTX2 et 300psi pour le TTX1.

Côté réglages on retrouve le trio habituel chez Öhlins : rebond, compression basse vitesse et haute vitesse. Comme sur le STX, la HSC se présente trois clicks dont le dernier est un mode pédalage ou montée qui vient fermer la compression basse vitesse sans bloquer l’amortisseur.

Les deux versions du TTX Air sont disponibles au format métrique pour des entraxes de 190 à 230mm, et avec montage trunnion pour des tailles allant de 165 à 205mm. La course de chacun de ces modèles peut être modifiée sur quatre positions par incrément de 2.5mm, par exemple un TTX en 190mm couvre les dimensions suivantes : 190×37.5, 190×40, 190×42.5 et 190x45mm.

Le poids de départ est de 390g pour le TTX1 et 450g pour le TTX2.

 

TTX 22 M


Ohlins TTX 22 M

Le TTX 22 M est l’amortisseur avec lequel Öhlins a fait son entrée sur le marché VTT en 2013 avant de le faire évoluer. C’est le seul modèle à ressort que propose la marque, destiné aux pratiques engagées qui se concentrent principalement sur l’enduro et la descente.

Comme vous en avez maintenant l’habitude, le nommage est facile à lire et le TTX 22 M emploie la technologie Twin Tube ainsi qu’un piston de 22mm.

Les réglages sont identiques aux modèles à air vus précédemment, puisqu’il est possible d’ajuster en externe rebond, compression basse vitesse et compression haute vitesse. A nouveau, la HSC possède trois positions, dont la dernière est un mode pédalage, mais uniquement sur les modèles de 8.5″ et en-dessous. Öhlins segmente ainsi ses entraxes plus courts destinés à l’enduro des plus longs destinés à la descente. Dans le second cas on trouve toujours trois positions, mais la troisième est un réglage de HSC semblable aux deux premiers plutôt qu’un monde montée ou pédalage.

Öhlins n’offre pas plusieurs réglages de compression/rebond prédéfinis comme c’est le cas chez d’autres marques qui proposent, par exemple, des modèles M/M ou H/H, bien que ces réglages internes soient possibles via différentes configurations de rondelles. La firme suédoise travaillant depuis les débuts de sa gamme VTT avec Specialized, des versions avec réglages spécifiques pour plusieurs modèles de la marque américaine sont toutefois disponibles.

Un mot sur les ressorts, puisque Öhlins fait figure d’ovni en se basant sur le système métrique international sur ses modèles. Ceux de la marques sont utilisent donc le N/mm comme unité de mesure, plutôt que des lbs/in. Pour rappel 1 lbs/in vaut environ 0.175 N/mm et la marque propose ses modèles par incrément de 4N/mm, ce qui correspond à 23lbs/in. Le tarage le plus faible est de 44 N/mm, soit 251lbs/in, et le plus élevé de 124N/mm ou 708 lbs/in.

Pour en finir sur ce point, la marque ne propose plus qu’une série “Lightweight” ou “Super Light” qui arbore le jaune Öhlins, ce qui veut dire qu’il n’existe pas d’offre actuelle de base au poids plus élevé mais à prix plus raisonnable.

Le TTX 22 M est disponible dans la plupart des entraxes et courses courants pour ce genre de produit, tant au format impérial que métrique, avec option trunnion. On peut noter qu’il est maintenant également possible de réduire la course des derniers modèles sur plusieurs pas de 2.5mm. Par exemple un 225×75 peut être réduit jusqu’à 67.5mm, sans outil, via un système de cales.

 

Le mot de la fin


Bien que la marque au lettrage d’or ait fait ses premiers pas dans le domaine du VTT via les amortisseurs, le focus est toujours sur les disciplines engagées avec une impasse sur le XC et un nombre de modèles toujours réduit.

Il est difficile de s’en apercevoir au premier coup d’œil sur le catalogue, mais tous comptes faits la marque suédoise ne propose véritablement qu’un modèle air phare, le TTX Air, et un modèle à ressort, le TTX 22 M. Tout comme avec son offre en fourches, Öhlins couvre cependant un large spectre de pratiques avec ces deux modèles déclinés en moult tailles.

 

Vous avez aimé ce guide ? Faites-le savoir juste en-dessous dans les commentaires ou en suivant la page Facebook de Glisse Alpine.

Envie d’être tenu au courant de la publication des prochains articles ? Inscrivez-vous à la newsletter.

Besoin de plus d’informations ? Posez-moi vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin de conseils pour choisir les meilleurs pneus ?

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400

 

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

 

A la une en ce moment

Sébastien

Papa de Glisse Alpine et homme à tout faire depuis 2016. Rideur. Editeur. Photographe. Développeur. SysAdmin. Web Perf. SEO. Marketing. Café.

icone facebook icone twitter icone rss icone youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.