A Propos

Une mission

Une information de qualité pour les rideurs éclairés, facilement digérable par ceux sur le point de l’être (éclairés, pas digérés, ndlr).

Une philosophie

Quel sens donner à la vie si ce n’est la quête du plaisir, quel sens donner à la montagne si ce n’est la redescendre à pleine balle ?

Un style

Zéro concession sur l’information, zéro restriction sur mes pulsions cyniques et envolées lyriques.

Une promesse

Zéro compromis. Glisse Alpine est financé de manière indirecte par ses lecteurs, pas par les goodies.

Un idéal

L’objectivité, chimère que la raison ne saurait laisser à portée de plume tant sa quête est vaine et nulle.

A propos

Je m’appelle Sébastien. Je suis le papa de Glisse Alpine depuis 2016. Oui, ça grandit vite ces bestioles. Et oui, l’enfant était voulu.

Glisse Alpine (GA pour les intimes) parle de VTT. Et de snowboard. Bref, GA parle de glisse en montagne. Il parait que les sites multi-niches ça ne marche pas, mais j’ai toujours été un élément perturbateur.

J’habite en région grenobloise. Parce que oui, surprise surprise, il y a quelques bosses dans le coin. La platitude c’est comme la solitude, on s’en accomode ouvertement et l’on en meurt intérieurement.

Non, je ne suis pas un prodige local sur deux roues crantées ni un freerideur de l’extrême aux cent vidéos acclamées. Juste un rideur presque lambda qui a déjà fait la plupart des bourdes à faire et semble donc parfaitement qualifié pour vous expliquer comment les éviter.

Non, je ne viens pas d’ici mais plutôt d’ailleurs. Du genre cocotiers, alizés et eau salée ailleurs. Loin quoi. Et non, je n’ai pas un diplôme de gribouilleur virtuel option poudre et poussière même si j’ai le clavier cavalier.

Oui, vous pouvez suivre GA sur les rézo sossios (coinçés entre palindrome et merguez) comme Facebook, à mon grand désarroi (ndlr, la page facebook du site fut l’une des toutes premières à être collée dans le programme de test de retrait du bouton Like par le géant californien en 2019). En plus je suis un grand timide donc ne comptez pas sur moi pour partager ma life toutes les dix minutes. Mais il parait qu’il faut être liké pour réussir, donc je m’incline pour assurer mon avenir.

Oui, vous pouvez également vous abonner à la newsletter, même si pour tout vous avouer elle déborde d’abonnés et que je n’ai depuis longtemps osé envoyer de mail à tous ces derniers de peur de tout faire exploser. Ne vous étonnez donc pas de ne pas recevoir grand chose jusqu’à ce que je trouve une solution qui passe par autre chose qu’un abonnement récurrent au coût exorbitant.

Affiliation

Moi aussi j’aimerais bien vivre dans le monde des bisounours, mais manque de bol je ne l’ai pas encore trouvé. Vu que je ne peux pas payer mon hébergeur en malabars et qu’une blague carambar ne suffit pas à me faire rester entre quatre murs plutôt qu’aller flâner dans la nature, j’insère parfois des liens pointant vers des sites marchands dans mes articles.

Pour le moment il s’agit principalement d’Alltricks (un des leaders de la vente en ligne de matos vélo en France) et Amazon (un des leaders de l’évasion fisc… euh bref, vous connaissez quoi).

 J’ai entièrement confiance dans l’un comme dans l’autre pour assurer une qualité de service client top notch, et quand vous cliquez sur ces liens avant de passer à la caisse ces sites me reversent une petite commission sans que ça ne change quoi que ce soit pour vous.

Bref, à chaque fois que vous les utilisez je me rapproche d’une introduction au CAC40 sans que vous n’ayez à investir un rond, donc c’est plutôt cool et vous aurez droit à un high five si l’on se croise sur les singles. L’autographe vous coûtera en revanche toujours 9€ ou 8.50€ en pré-commande.

Marques

J’ai déjà travaillé avec plusieurs marques, revendeurs et agences de com’. Si collaborer avec moi vous intéresse, vous pouvez télécharger mon kit média (je voulais l’appeler le prospektus du kaktus, mais ça fait moins sérieux parait-il) pour découvrir les indicateurs clés du site et ce que je propose. Et non, je n’offre pas d’article sponsorisé en échange d’un malabar.

Me contacter

Vous pouvez envoyer vos messages d’amour et sous-vêtements virtuels (modèles féminins acceptés uniquement) grâce au formulaire en bas de cette page.

Si vous représentez une marque, vous pouvez m’envoyer vos propositions via ce même formulaire. Pas d’inquiétude, je parviens généralement à faire le tri entre sous-vêtements et contrats même si je n’aime pas trop trier le linge sale et que je reçois régulièrement des propositions indécentes.