Purge freins Formula

VTT – Comment purger ses freins Formula | EZ Tech

Pour ce nouvel opus de la série EZ Tech, on s’intéresse à la purge de freins Formula. Malgré les récits d’horreur que l’on peut lire un peu partout concernant cette opération, elle est en réalité très facile à réussir, à condition de respecter quelques bonnes pratiques.

 

Purge : principes de base


Commençons par le pourquoi avant d’attaquer le comment. Pourquoi purger ses freins ? Ce n’est pas une opération magique qui va transcender votre freinage, mais la purge est un remède à de nombreux maux qui ont une cause commune : un circuit hydraulique contaminé.

Pour bien fonctionner, le circuit d’un frein à disque hydraulique doit être totalement rempli de liquide de frein : soit du DOT pour la plupart des marques dont Formula (sauf sur les Curas et potentiellement d’autres modèles à venir), soit de l’huile minérale chez Shimano ou Magura. Ce liquide est incompressible, et une action sur le levier de frein qui pousse le piston dans le maitre-cylindre entraine une réaction égale du côté de l’étrier, où les pistons poussent les plaquettes vers le disque.

Frein hydraulique - diagramme

Le hic, c’est qu’avec le temps et l’usage (parfois accélérés par une conception douteuse), l’air extérieur peut entrer dans le système. Et comme nous l’avons tous appris en cours de physique de 6e, l’air est lui très compressible. Il en résulte qu’au freinage, plutôt que pousser le liquide vers l’étrier, le piston compresse l’air et en bout de chaine les pistons bougent peu ou pas.

La conséquence la plus commune, c’est un levier de frein qui a un ressenti spongieux : il oppose un peu de force, mais cette force ne s’accroit pas vraiment, et votre freinage est existant mais assez pathétique. Cela se produit quand quelques bulles d’air sont présentes dans le système. Il est aussi possible que les pistons n’avancent plus suffisament dans l’étrier pour atteindre le disque. Dans ce cas, il manque pas mal de liquide dans le système.

Enfin, le DOT, contrairement à l’huile minérale, absorde facilement l’humidité, ce qui diminue sa performance sur le terrain. En effet, cette humidité apporte de l’eau dans le système, qui a un point d’ébullition bien inférieur à celui du DOT (155°C pour du DOT4 contaminé contre 230°C de base). Une fois portée à ébullition, on la retrouve sous forme de vapeur, et on est à nouveau en présence du même problème d’air dans le circuit.

L’idée derrière une purge est donc de chasser cet air du système pour retrouver un fonctionnement normal. Pour ce faire, on va utiliser deux seringues remplies de liquide qu’on va faire circuler dans un sens puis dans l’autre pour faire remonter les bulles d’air présentes dans le circuit.

 

Matériel nécessaire


Comme mentionné plus haut, la marque italienne utilise du DOT sur tous ses modèles hors Curas, du Rx au the One en passant par les R1 ou R0. Le DOT est corrosif, il va donc falloir veiller à ne pas en mettre partout, que ce soit sur la peinture de vos freins, votre cadre, ou dans vos yeux après une eclaboussure impromptue. Prévoyez donc des chiffons en papier pour éponger en cas de drame et un peu d’alcool pour nettoyer par la suite. Il vous faut également deux seringues (avec leur flexible et adaptateur à visser) pour faire circuler le DOT, comme on peut en trouver dans différents kits de purge.

A noter que Formula utilise du DOT 4 en usine mais il est tout à fait possible de recourir à du DOT 5.1, compatible et possédant un point d’ébullition supérieur, en faisant une purge complète. En revanche le DOT 5 n’est PAS compatible avec des freins conçus pour utiliser du DOT 4.

Pour ouvrir les ports sur lesquels brancher chaque seringue, un petit tournevis ou clé torx sera nécessaire, et quelques clés allen pour retirer l’étrier du cadre et le levier du cintre, ainsi que les plaquettes de l’étrier. Prévoyez éventuellement quelques élastiques ou rislans pour fixer chacun de ces deux éléments fermement avec leur port pointant vers le plafond, ou le ciel si vous avez la chance de travailler en extérieur.

Pour résumer :

  • DOT 4/5.1
  • Seringues
  • Chiffons
  • Alcool ou autre solution
  • Clé T10
  • Clés allen/torx

 

Comment purger ses freins pas à pas


Les photos de cet article ont été prises lors de la purge de Formula Rx, mais la procédure est la même sur les autres modèles de la marque. Seule différence notable, l’emplacement du port où visser la seringue au niveau du levier de frein varie selon les modèles et le millésime.

Avant de passer à l’opération en elle-même, retirez vos plaquettes de frein pour éviter de les contaminer, et repoussez les pistons dans l’étrier. Si vous omettez cette étape et que vous remplissez le circuit, vous risquez de ne plus pouvoir les repousser dans le futur, ce qui vous empêchera d’installer une nouvelle paire de plaquettes de frein et vous obligera à repurger (même si dans la pratique il est possible de juste ouvrir le port et éponger un peu de liquide avant de refermer).

VTT - Purge freins Formula Rx (étrier)

Seringue côté étrier, on peut voir les bulles d’air s’échapper du circuit.

Une fois que c’est fait, il va falloir retirer l’étrier du cadre et le levier du cintre pour que les ports soient horizontaux, face vers le haut. C’est très important pour deux raisons. D’abord, on s’assure ainsi que les bulles d’air que l’on veut retirer du système vont facilement s’échapper. Ensuite, on évite que le DOT coule au moment de retirer les seringues pour fermer le port avec sa vis. Vous pouvez donc positionner chaque élément comme vous le voulez en vous aidant d’élastiques ou rislans, tant que le port est tourné vers le haut.

Vous devez ensuite décider si vous voulez purger à proprement parler, c’est à dire entièrement vider le système avant de remettre du liquide, ou uniquement chasser l’air du système. La première opération est une bonne option si vous n’avez pas purgé depuis longtemps ou que vous avez des problèmes d’échauffement et de levier spongieux lors d’une utilisation prolongée (typique de DOT qui a pris l’humidité). Si vous avez fait une purge complète la semaine dernière mais que vous n’êtes pas satisfait du résultat, vous pouvez vous contenter de la seconde solution.

Si vous optez pour la première solution, il vous faut une coupelle pour receuillir le fluide drainé du circuit hydraulique. Dévissez le port côté étrier en faisant attention à ce que le joint torique reste en place, positionnez le au dessus de votre coupelle et actionnez le levier de frein pour purger le liquide. Evitez de repeindre votre jean et votre plancher de DOT corrosif autant que faire se peut.

Sortez vos deux seringues de purge, une nouvelle coupelle, versez un peu de DOT dedans (c’est toujours mieux que remplir les seringues directement à partir du flacon). Remplissez une seringue avec environ 15ml, l’autre 5ml (les seringues de purge formula peuvent contenir environ 20ml chacune). Vous pouvez ajouter 5 à 10ml si vous avez drainé le circuit entièrement.

VTT - Purge freins Formula Rx (levier)

Côté levier : attention à ne pas laisser l’air atteindre le bout de la seringue quand vous la reposez !

Vissez la seringue de 5ml sur le port de l’étrier sans avoir la main lourde, le joint torique est relativement fragile. Dévissez le port côté levier et vissez-y l’autre seringue. Je garde toujours un chiffon en papier à portée de main au moment d’ouvrir le circuit pour pouvoir éponger très vite tout débordement.

Une fois les deux seringues en place, faites circuler le liquide plusieurs fois dans le circuit. Pour ce faire, on peut pousser ou tirer sur les seringues, personellement je préfère tirer, ça permet je trouve de mieux retirer l’air présent dans le fluide. En faisant circuler le DOT avec les seringues à la verticale, chaque bulle d’air présente va remonter en haut de la seringue et le fluide rester en bas. C’est pourquoi si vous devez les poser pour une raison quelconque, veillez bien à ce que l’air n’atteigne jamais le bas de la seringue, au niveau du tube, sinon vous allez réinjecter de l’air dans le circuit et il faudra recommencer. Pour la même raison, il ne faut jamais pousser le piston de la seringue à fond, vous devez toujours avoir un fond de liquide dans la seringue.

Une fois que vous ne voyez plus aucune bulle d’air quand vous poussez/tirez sur vos seringues, vous allez pouvoir refermer le circuit. Commencez par le port côté étrier. Armez-vous d’un chiffon en papier pour éponger le peu de liquide qui risque de légèrement déborder quand vous allez retirer la seringue. Dévissez la seringue et refermez le port avec sa vis. Prenez garde à ne pas éponger à l’intérieur du port si vous jouez du chiffon pour rattraper un débordement. Le niveau du liquide doit être à raz du port. Répétez l’opération côté levier.

Vous pouvez ensuite passer un chiffon imbibé d’un peu d’alcool pour nettoyer votre étrier/maitre cylindre là où du DOT a éventuellement coulé, histoire de ne pas voir la peinture disparaitre dans les prochaines semaines. Pensez aussi à vous laver les mains après en avoir terminé si vous ne portez pas de gants.

La purge est terminée, il vous reste à remettre en place votre levier sur le cintre, votre étrier sur le cadre et les plaquettes dans ce dernier. Une fois la roue remontée, vérifiez que le feeling du levier quand vous le pressez vous convient.

 

Le mot de la fin


On l’a vu dans ce guide, purger des freins, c’est facile !

Dernier point que je n’ai pas abordé dans cet article : celui de l’extraction de l’air du liquide. Le quoi du quoi ??? Les seringues de purge sont livrées avec un bloqueur au niveau du flexible, qui permet comme son nom l’indique de bloquer le flux à cet endroit. En tirant sur le piston, on provoque alors dans la seringue une dépression, ce qui permet en théorie de retirer les micro bulles d’air potentiellement présentes dans le liquide. L’intérêt de la manoeuvre fait débat, certains fabricants la préconisent, d’autres pas. Je n’ai de mon côté jamais eu de problème spécifique en l’omettant, mais ça ne prend que quelques dizaines de secondes, donc vous n’avez rien à perdre en y ayant recours.

 

Ce tutoriel vous a été utile ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine !

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Entretien, VTT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.