Comment dévoiler un disque de frein

VTT – Comment dévoiler un disque de frein | EZ Tech

Pas un seul rideur peut se vanter de n’avoir jamais été confronté au problème : que ce soit au bout d’une semaine ou de six mois, nos disques de freins finissent toujours par se voiler. Les raisons sont multiples : choc, changement de température brutal, ou oeuvre du temps sur des disques fins. Frêles et exposés aux éléments, il en faut peu pour les faire sortir de leur forme d’origine.

Quelle qu’en soit la cause, le résultat est le même : le disque frotte contre les plaquettes. Dans le cas le moins grave et le plus courant, c’est un désagrément sonore constant en montée, ambiance samouraï assurée. Dans le pire des cas, il peut repousser peu à peu les pistons dans l’étrier et vous laisser sans frein lors de la descente suivante.

Je vous explique dans cet article comment dévoiler de manière simple vos disques de freins et mettre un terme à ces désagréments.

 

Dévoiler ou remplacer : les limites de la méthode


Malgré tous les efforts que vous allez déployer, il vous sera virtuellement impossible de revenir à un disque absolument parfait. Ne laissez cependant pas cela vous décourager ! Même avec de légers voiles, il est tout à fait possible de rouler sans désagrément avec un disque que l’on a redressé à de multiples reprises. Certains voiles s’avèrent parfois assez complexes : à vous de voir s’il est utile de passer des heures à travailler sur un modèle d’entrée de gamme à 15€.

Par ailleurs, plusieurs paramètres influent sur la propension de vos disques à se tordre et venir frotter contre les plaquettes. Les disques flottants avec une étoile en alu, au-delà de permettre de gagner quelques grammes, sont plus rigides que ceux entièrement en acier. L’aspect “flottant” qui permettrait de mieux gérer le voile dû à l’échauffement est probablement sur-vendu, mais le fait d’avoir une armature moins sensible est un avantage certain.

 

VTT - Devoiler un disque de frein - étrier

L’espace entre disque et plaquettes varie de modèle à modèle et peut parfois laisser peu de place à un disque imparfait.

 

Autre paramètre, l’espace entre disque et plaquettes n’est pas le même entre toutes les marques et modèles. Il n’est pas directement lié mais peut accessoirement être ajusté si vos freins permettent le réglage du point de contact. Cela veut dire que si vous aimez que les freins mordent dès que vous pressez les leviers, avec donc un point de contact très proche, vous serez davantage sujet aux problèmes de disques qui frottent que si votre point de contact est plus éloigné.

 

Verifier que les étriers sont alignés


Avant de toucher au disque, la première étape est de vérifier que l’étrier de frein est correctement aligné sur le cadre. C’est d’autant plus important si vous avez l’impression que vos plaquettes frottent en continu. Si en revanche vous voyez clairement le disque dévier latéralement vers un côté quand vous regardez dans l’étrier en faisant doucement tourner la roue, vous pouvez passer à la section suivante.

Aligner un étrier peut se faire via plusieurs méthodes, qui ont chacune leurs adeptes mais sont pour la plupart assez efficaces. Vu qu’on cherche ici à vérifier que le disque ne frotte pas à cause d’un mauvais alignement, on va utiliser la plus simple et l’aligner à la main. Dévissez légèrement chaucune des deux vis qui le maintiennent afin de pouvoir déplacer l’étrier à la main, et ajustez-le en faisant tourner la roue jusqu’à ne plus entendre aucun frottement, puis resserrez les vis.

Si vous n’avez pas résolu votre problème de frottement, vous avez dû remarquer pendant l’opération que ça frotte à certains moments et pas à d’autres. Ca veut dire que le disque est voilé à ces endroits, et qu’il va falloir le dévoiler pour se débarasser du problème.

 

Identifier le ou les points de contact


Comme décrit juste au-dessus, il est facile de trouver à quel endroit le disque est voilé à l’oreille. Vous allez cependant vous rendre compte qu’il est plus compliqué de garder un oeil sur ce point une fois qu’on passe à l’action. N’hésitez donc pas à marquer la tranche du disque (et pas la piste) avec un marqueur pour avoir un point de repère.

Pour revenenir sur la détection du voile :

  • Vélo sur un pied d’atelier ou retourné, faites tourner la roue doucement.
  • Quand vous entendez un frottement, regardez à travers l’étrier pour voir de quel côté le disque tire.
  • Repérez la zone voilée sur la tranche du disque.

 

Dévoiler le disque


Trois outils existent pour dévoiler un disque : un dévoileur dédié, une clé à molette ou encore vos appendices digitaux.

Un dévoileur de disque n’est rien d’autre qu’un outil avec une fente ou encoche dans laquelle s’insère le disque. C’est pourquoi il peut avantageusement être remplaçé par une petite clé à molette si vous en possédez une, à condition qu’elle soit propre, histoire d’éviter de finir avec de la graisse sur son disque, contaminer ses plaquettes et finir par devoir les changer. L’avantage d’utiliser vos doigts (propres eux aussi) est que vous pouvez agir sur une zone plus grande avec les appuis que vous voulez. Chaque voile est en effet différent et certains peuvent même s’avérer tortueux.

 

VTT - Dévoiler un disque de frein - clé à molette

La clé à molette, normalement présente dans votre caisse à outils et bien pratique pour redresser un disque.

 

Grâce aux repères posés lors de l’étape précédente, vous connaissez les zones qui frottent sur votre disque. L’opération pour le dévoiler est simple : positionnez votre outil ou clé au milieu de la zone, et commencez à exercer une pression dans le sens inverse du voile. Au départ, commencez par une pression faible et vérifiez à chaque fois l’effet qu’elle a eu. Avec le temps et l’habitude, vous serez capable d’aller plus vite.

 

Mon disque est droit mais ça frotte toujours, que se passe t-il ?


Même avec un disque sans voile et un étrier parfaitement aligné, il est possible que ça frotte. C’est particulièrement vrai si vous venez de changer vos plaquettes de frein et que vous avez insuffisamment repoussé les pistons. Dans ce cas, je vous renvoie vers mon article sur le sujet : comment changer ses plaquettes de frein.

Il est aussi possible que vos plaquettes neuves frottent même en ayant complètement repoussé les pistons, si vous utilisez des plaquettes de fabricants tiers, qui ont parfois des tolérances assez vagues sur la quantité de garniture qu’ils appliquent à leurs supports. Cela m’est notamment arrivé lors de mon passage aux plaquettes Alligator.

Enfin, un piston grippé qui n’avance plus peut être la cause de vos tracas. L’autre sort davantage pour compenser, et au bout d’un moment il finit par constamment frotter contre le disque.

 

Le mot de la fin


Le frottement entre disque et plaquettes est un problème extrêmement commun, et souvent négligé. Il n’est en effet pas très gênant si vous n’êtes pas pointilleux. En revanche, il atteint parfois un point où il faut agir sous peine de laisser pas mal d’énergie derrière soi.

On l’a vu, dévoiler un disque de frein n’a rien de difficile, et le plus frustrant est de traiter les cas un peu complexes, mais la plupart du temps le problème est réglé en cinq minutes.

 

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine !

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Entretien, VTT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.