Test casque O'Neal Fury RL

Test : O’Neal Fury RL

Forte de son expérience en motocross, O’Neal est une marque dont la gamme VTT s’est considérablement étendue et qui propose des produits intéressants à un prix le plus souvent contenu et accessible à tous. Je vous propose aujourd’hui un retour rapide sur le Fury RL, l’un des casques proposés par la firme américaine pour une utilisation DH.

 

Fiche technique


Le Fury est donc un casque intégral destiné à la descente. Dépassant de quelques grammes le kilo sur la balance, la construction semble de qualité pour un modèle dont le prix se maintient tout juste en dessous des trois chiffres. On retrouve les classiques aérations pour éviter l’effet sauna, au nombre de 13 sur ce modèle. Les features essentielles sont là, comme un travail sur l’arrière du casque qui permet de maintenir la sangle du masque en place plus facilement, et la visière ajustable. Bref, rien de très exotique mais le plus important est bien présent.

Mon modèle en taille M est donné pour 54 à 62cm de tour de tête, ce qui correspond plutôt bien à mes 59cm mesurés, bien que proche de la limite supérieure. Comme avec tout casque intégral, on s’y sent un peu à l’étroit au départ, le temps que les mousses se compressent légèrement. En parlant de mousses, celles au niveau des joues sont entièrement déclipsables et peuvent donc être lavées. Deux boutons pression maintiennent également celle qui recouvre le reste de l’intérieur du casque via l’arrière, mais cette enveloppe est solidaire du casque à l’avant et ne peut donc être retirée.

Dernier point intéressant, le système Fidlock qui remplace la boucle pour fermer la sangle. Composé de deux parties magnétiques qui glissent l’une dans l’autre, il a vocation à permettre une ouverture/fermeture en un claquement de doigts, tout en fournissant toute la sécurité nécessaire en cas de chute. Comme on va le voir un peu plus loin, si le système intrigue voir inquiète au premier abord, il se révèle en réalité très pratique à l’usage.

 

Test Casque O'Neal Fury RL - Fidlock

Gros plan sur le système Fidlock.

 

Comme abordé précédemment, la qualité perçue est bonne pour un casque intégral affiché à un prix plutôt abordable. Si la finition n’est pas au niveau d’un casque à 300€, on est quand même bien au dessus des modèles d’entrée de gamme comme le très populaire 661 Comp : les mousses sont plus épaisses et plus travaillées à tous les niveaux, jusqu’au rembourrage de la sangle, le poids du casque est plus en phase avec les modèles de gamme supérieure et l’attache de sangle innovante inspire au final plus confiance qu’un clip dont on connait les limitations en cas de chute violente.

Sur le plan esthétique, l’O’Neal Fury est disponible en plusieurs couleurs, allant de motifs sobres gris/noir stealthy au jaune fluo bien flashy, ce qui devrait satisfaire aussi bien les amoureux de la sobriété que les fervants partisans d’un look affirmé.

Dernier point, le Fury RL est également disponible en version MIPS (technologie que j’aborde dans mon article sur le choix d’un casque VTT) pour une vingtaine d’euros et une centaine de grammes supplémentaires.

 

Sur le terrain


En pratique, le Fury est un casque intégral comme tant d’autres, rien de très bouleversant à rapporter de manière générale. La bonne épaisseure des mousses apporte le confort escompté mais surtout un bon maintien sur la tête. Rien à signaler au niveau aération, elles font le job sans que je ne remarque une prestation qui sorte de l’ordinaire.

Le point finalement le plus intéressant à l’usage est peut-être le système Fidlock qui s’avère particulièrement pratique par rapport à une boucle. On peut en effet faire et défaire la sangle en un claquement de doigts, ce qui permet d’enlever le casque à tout moment, même lors d’une pause de trente secondes. Au revoir l’accumulation de buée dans le masque à l’arrêt, bonjour le vent de fraicheur en plein été.

Le poids supplémentaire par rapport à un casque léger d’entrée de gamme se fait oublier et le Fury d’O’Neal se révèle au final très confortable à l’usage.

 

Verdict


L’O’Neal Fury RL est une bonne option en termes de rapport qualité/prix et permet de s’équiper de manière correcte sans se ruiner. L’offre actuelle en casques de DH sur cette tranche de prix est pléthorique, et le niveau de prestation assez comparable : le Fury ne sort pas vraiment du lot. Cela étant dit, je ne vois pas de raison pour ne pas le recommander, et le système Fidlock, des plus pratique, est peut-être ce qui lui permet de faire la différence face à d’autres produits concurrents.

 

Comme à l’accoutumée, vous pouvez retrouver ce modèle chez Alltricks : O’Neal Fury

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir juste en dessous dans les commentaires ou avec un like sur la page Facebook de Glisse Alpine !

Besoin de plus d’informations ? Posez vos questions dans les commentaires !

 

Note : les liens en italique pointant vers un vendeur sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par le vendeur, sans que le prix n’augmente pour vous. Un grand merci à vous si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Matériel, Tests, VTT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.