troy-lee-designs-e-lite-coudières-fp

Test longue durée : un an avec les coudières Troy Lee Designs E-LITE

Aujourd’hui je me penche sur les TLD E-lite, coudières VTT que je possède et utilise depuis la saison dernière.

 

Présentation générale et utilisation

Ces coudières sont davantage destinées à une utilisation enduro et offrent une légèreté appréciable au prix d’une protection limitée. Un manchon en Lycra assure le maintien tandis qu’une coque en copolymère (sorte de plastique semi-rigide) recouvre des inserts en mousse. Une bande de silicone à l’extrêmité supérieure vient renforcer le maintien et évite au manchon de glisser.

 

Coudières Troy Lee Designs Elite

Coudières TLD E-LITE, extérieur et intérieur.

 

Un poids plume au prix d’une protection limitée

L’accent est clairement mis sur la légèreté et la liberté de mouvement, au détriment de la protection. L’ensemble mousse + coque semi-rigide est assez fin, et je n’aimerais pas tomber sur des rochers aiguisés avec ces protections. Utilisées principalement en DH, ce n’a cependant pas été trop un problème pour moi vu les spots que je fréquente, et ces protections sont de mon point de vue plus adaptées pour éviter les abrasions et autres coupures à la moindre chute. Pas sûr en revanche qu’elles permettent d’éviter une lésion sérieuse en cas de coup direct et violent sur un rocher.

L’autre point faible de ce produit Troy Lee Designs, c’est sa fragilité. Le lycra est par nature sensible aux déchirements, comme je l’explique un peu plus loin.

Enfin, la présence d’un manchon qui recouvre une grande partie du bras ne m’a pas semblé provoquer d’augmentation intolérable de ma température corporelle comparé à d’autres coudières. Il est même plutôt appréciable quand les températures baissent et peut faire office de manchette pour garder les bras au chaud.

 

Coudières TLD E-LITE mousse

La mousse à mémoire de forme est présente en quantité restreinte.

Une tenue exemplaire

Le gros avantage de ces protections est le format manchon + coque semi-rigide. Contrairement à beaucoup qui sont trop rigides et ont tendance à glisser ou gêner les mouvements, celles-ci tiennent vraiment bien grâce à la pression exercée sur tout le bras par le lycra. Ces coudières sont par ailleurs disponibles en trois tailles pour convenir à tous. Je possède les M/L, qui sont plutôt pas mal pour un tour de bras d’environ 42cm. Un manchon un peu plus serré serait cependant tout à fait viable, et je pense qu’il ne faut pas hésiter à prendre un taille qui semble un peu petite en jouant sur l’élasticité du lycra, plutôt qu’un peu trop grande et perdre l’avantage d’un bon maintien.

Avant de les acheter, je possédais les Hammer de IXS (coque rigide tenue par des sangles), qui finissaient systématiquement par descendre sur mes avant-bras en même temps que j’en faisais de même sur la piste. Avec les E-Lite, le problème se pose rarement. Il y a bien eu quelques runs en fin de saison dernière où les braking bumps ont eu raison de la tenue de ces coudières, mais cela est resté une exception bien plus que la règle. Il peut en revanche être un peu compliqué de les positionner correctement dès le départ, et elles ont tendance à légèrement pivoter avec le temps à cause de la coque.

A ce sujet, n’espérez pas trop garder le plus gros des inserts en mousse, rond, sur la pointe de votre coude comme la logique le voudrait. Un bon calage se fait le plus souvent en descendant légèrement la protection pour que cet insert se situe juste en dessous. On en revient donc au manque de protection de ces coudières, l’articulation étant peu protégée.

J’imagine que le résultat peut différer selon la morphologie de chacun, mais en ce qui concerne la tenue, je suis plutôt satisfait : rien à voir avec mes coudières précédentes. Elles sont aussi restées parfaitement en place lors de mes quelques chutes.

 

Mon avis après un an d’utilisation

Après une dizaine de journées en station et quelques chutes, j’ai pu tester le produit aussi bien au niveau confort que sur la protection qu’il offre réellement.

Sur le premier point, rien à dire, le format me plait beaucoup car il permet un maintien efficace, que ce soit pendant le ride… ou la chute.

Au niveau protection, ces coudières restent légères et n’offrent pas le niveau atteint par d’autres produits plus imposants : c’est un facteur à considérer lors de pratiques engagées. Elles sont cependant pour moi un bon compromis qui permet d’éviter les petits bobos fréquents lors de pas mal de chutes. Leur très bonne tenue évite également qu’elles tournent à l’impact, fléau qui touche certaines protections et les rendent au final inutiles.

Un point décevant en revanche est leur résistance dans le temps. Victime d’une chute assez conséquente il y a quelques jours, j’ai beaucoup apprécié la protection de ces coudières, mais moins la déchirure qui s’en est suivie sur l’une d’entre elles. Il est peu probable qu’elles survivent dans le temps à des chutes fréquentes et répétées.

 

Coudières TLD E-LITE déchirure

Les E-Lite sont relativement fragiles : un point à garder en tête quand on considère leur prix relativement élevé.

 

C’est donc un produit que je conseille, mais qui ne conviendra pas à tout le monde et toutes les utilisations. Son prix de base (aux alentours de 50€) semble aussi bien élevé pour deux bouts de lycra recouverts d’un morceau de plastique semi-rigide. Mais on est en présence d’un produit Troy Lee Designs, qui n’est pas connu pour son accessibilité tarifaire contrairement à d’autres fabricants comme 661 qui offrent un rapport qualité/prix souvent très bon.

A savoir que TLD commercialise maintenant les coudières SPEED, qui vont remplacer petit à petit les E-LITE en reprenant le concept et en remplaçant la coque en copolymère par une mousse 3DO (le fameux matériau qui se durcit à l’impact). On retrouve donc les E-LITE sur pas mal de sites à un prix beaucoup plus raisonnable.

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Tests, VTT.

3 Comments

  1. Bon article! Test d’un an, on peu dire qu’il est objectif.

    Me concernant, je viens juste seulement d’acheter une paire de coudières de la marque 661, les RECON qui ressemblent fortement aux TLD. J’ai longtemps hésité avant d’acheter car il faut le dire, la grosse majorité des riders ne se protègent pas les coudes…Alors oui ce n’est pas une excuse pour faire autant, du coup et malgré que je n’ai pas encore eu de bobos aux coudes (sans protections) je me suis au final décidé à acheter ces coudières, notamment celles cités plus haut car légères, peu encombrantes et qui protègent un minimum…

    😉

    • Salut Julien,

      Merci pour ton commentaire, je ne connaissais pas ce modèle qui m’a en effet l’air bien sympa dans le même style.

      C’est cool de voir plus de marques partir sur ce format. Autant la version genouillères me parait bien trop légère, autant des coudières légères sont bien suffisantes dans la majorité des cas, avec en bonus l’excellent maintient que procure un manchon.

      • Ne pratiquant pas un enduro super engagé je porte les genouillères même modèle que les coudières et pour une pratique Trail/all mountain/enduro léger c’est parfait. Alors en effet elles ne protègent pas aussi bien que les genouillères classique que l’on connaît mais permet tout de même d’avoir une sécurité. Après il faut faire aussi des choix, j’ai privilégié celui du coufort (on ne sent vraiment pas ces genouillères ni coudières !) et de la prudence dans les sorties/run…même si le risque zéro de tomber n’existe pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.