VTT Queyras - Cols Bramousse Fromage Estronques

Rando VTT dans le Queyras : Col Bramousse, Col Fromage, Col des Estronques

Ca y est, c’est l’été. La neige a cédé sa place aux verts paturages, les journées sans fin s’enchainent sous un temps au beau fixe. Bref, c’est le moment de reprendre les sorties vélo de montagne. Et quelle meilleure destination pour ce début de saison que le Queyras, qui nous avait déjà subjugué l’an dernier lors de notre ascension de la Tête de la Cula ?

C’est par une boucle civilisée que va commencer notre week-end de trois jours basé près de Ceillac : celle-là même que le mauvais temps avait prématurément interrrompue à l’automne dernier. Trois cols au programme : Bramousse, Fromage, et Estronques. Et surtout, un arrêt à l’ancien poste optique, qui offre une vue à 360° sur les sommets et vallées alentour.

 

 

Col Bramousse


Pour rouler, encore faut-il avoir un vélo qui le permette. C’est à la lueur d’une frontale que j’ai la veille dû changer hâtivement ma chaine et que j’ai enfin pu remplacer ma réparation longue durée en rilsans du pivot de frein que j’avais perdu au Lac Fourchu à l’automne dernier. Ce matin, c’est la tige de selle d’Olivier qui reste bloquée en position basse. Après quelques coups de mallet, il la bloque en position haute, et nous voilà partis, peu après 9h.

Nous descendons jusqu’au Villard par le fort sympathique single qui suit le GR 58. Puis c’est déjà le moment de mettre pied à terre pour entamer l’ascension. La pente devient vite plus abordable et permet de passer la majeure partie du tracé en single sur le vélo.

La clairière qui surplombe le bois de Cheynet vers 2000m est l’occasion de souffler quelques minutes avant de poursuivre vers le col Bramousse, à nouveau sur le GR 58. On attaque dré dans le pentu, vélo sur le dos ou à côté de soi. L’arrivée au col est l’occasion de contempler quelques marmottes pas franchement farouches.

 

VTT Queyras - Col Bramousse

Vue vers le sud depuis le col Bramousse (photo Hellzed).

 

 

Poste optique


Contrairement à l’an dernier, nous bifurquons alors à droite pour rejoindre le poste optique. Encore une fois, il faut pousser ou porter sur la première partie, puis la pente offre de multiples possibilités pour remonter sur le vélo.

 

VTT Queyras - Col Bramousse montée vers l'ancien poste optique

La première partie de la montée surplombe le col Bramousse (photo Hellzed).

 

Le sentier offre de superbes vues tantôt sur le sud, tantôt vers l’ouest, qu’on ne peut pas vraiment se permettre de contempler en choisissant l’option roulage : l’étroitesse du single conjuguée à la pente demande une certaine concentration.

 

VTT Queyras - Col Bramousse montée vers l'ancien poste optique

Vue sur le Christillan en fin d’ascension (photo Hellzed).

 

Nous débouchons finalement sur l’ancien poste optique, à 2550m. Il offre une vue dégagée à 360° qui permet d’observer le relief alentour, sous un ciel d’un bleu toujours immaculé.

 

VTT Queyras - Poste optique

Vue dégagée depuis le poste optique.

 

 

Col Fromage


Il nous faut ensuite redescendre sur le Col Fromage, à 2300m.

Deux choix s’offrent au visiteur : par le chemin de crête, raide et fuyant mais relativement droit, ou celui plus civilisé mais tout aussi fuyant qui serpente jusqu’au col. C’est celui que nous empruntons, mais les premières épingles sont tellement serrées qu’il faut pour la majorité concéder la défaite. Elles s’ouvrent ensuite un peu plus par la suite, et le single s’achève par quelques pif-pafs fort sympathiques à l’arrivée sur le col Fromage.

 

VTT Queyras - Poste optique vers Col Fromage

Descente depuis l’ancien poste optique (photo Hellzed).

 

C’est d’ailleurs à ce col, assis sous un bosquet, que nous sortirons le fromage pour déjeuner.

 

 

Col des Estronques


Direction le dernier col pour la journée ! Le sentier redescend légèrement avant que l’ascension reprenne. Comme lors de l’accès au poste optique, on trouve des sections roulantes qui se révèlent toutefois assez énergivores. Le soleil est bien présent mais la température à cette altitude reste tout à fait supportable, aidée par un petit vent qui fait le bonheur des parapentes qui nous surplombent et plannent nonchalamment pendant notre effort.

Une dernière bifurcation à gauche pour les 100 derniers mètres de dénivelé, et nous voilà arrivés au col des Estronques, 2651m. Encadrés par la Tête de Jacquette sur notre droite et la Pointe de Rasis sur notre gauche, on aperçoit alors St-Véran au nord dans la vallée.

 

 

Descente vers Ceillac


La descente s’effectue par le GR 58 en direction de Ceillac, comme indiqué sur les panneaux : pas moyen de se tromper !

 

VTT Queyras - Col des Estronques vers Ceillac

Départ du col des Estronques : on aperçoit au fond à gauche le programme du lendemain (photo Hellzed).

 

Aucune difficulté technique, mais le terrain reste fuyant et le single est bardé d’épingles. Ligne droite, épingle, ligne droite, épingle : il faut avouer que c’est un peu répétitif à la longue. Surtout, malgré la faible pente, nous aurons en à peine plus de dix minutes dévalé ce qui nous avait fallu une bonne partie de la journée à gravir.

 

VTT Queyras - Col des Estronques vers Ceillac

Vue sur la vallée et Ceillac au fond (photo Hellzed).

 

En bas, nous bifurquons à gauche au croisement de notre trace du matin pour revenir à notre point de départ. Pour Ceillac, il suffit de continuer à droite en prenant le sentier qui descend et fait perdre encore 300 mètres de dénivelé négatif pour arriver au village.

 

VTT Queyras - Les Chalmettes

Retour au camp de base ! (photo Hellzed)

 

 

Verdict


Cette boucle est une excellente mise en bouche avant de s’aventurer plus haut et s’enfoncer plus profondément dans le Queyras. Les plus forts peuvent monter la majorité de la trace sur le vélo, les autres auront souvent recours au poussage pour s’économiser. Bien que l’on reste assez bas et à portée de la végétation, les points de vue sont néanmoins superbes, particulièrement depuis l’ancien poste optique, frêle structure perchée sur la crête qui domine la vallée.

Ce type de descente n’est pas vraiment ce que je préfère, mais constitue un bon préambule aux jours suivants. Vous pouvez d’ailleurs vous faire une opinion grâce à la vidéo qui suit.

 

 

Pour ceux qui débutent ou ont un faible niveau technique, c’est une superbe opportunité de rouler en montagne sur des singles sympathiques sans être freiné par l’exposition ou la difficulté technique. Attention cependant, comme précisé plus haut, une grosse partie de l’ascension se fait à côté ou sous le vélo à moins d’avoir un très gros physique.

Comme d’habitude, vous pouvez consulter la trace de cette rando sur Strava. Le GPX est quant à lui directement disponible au téléchargement ici.

Et cet article n’était qu’un début, continuez l’aventure avec le jour 2 : Col Albert, Tête du Rissace !

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Randos, VTT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.