Snowboard

Pour se faire plaisir dans la peuf ou carver au ras des pistes !

Voir tous les articles

VTT

Découvrir les plus beaux paysages via des singles reculés menant à des descentes d'anthologie ou enchainer sur le gros vélo en station !

Voir tous les articles

Vidéo

Tous les conseils pour capturer ces moments inoubliables que constituent vos journées de ride !

Voir tous les articles
neige-grise-une-01

Monter ses vidéos de sports d’hiver : adieu la neige grise !

Note : dans cet article, j’utilise Adobe Premiere, mais les principes énoncés peuvent s’appliquer à d’autres outils.

Vous avez passé une bonne semaine à la montagne et vous revenez chez vous la tête pleine de souvenirs, votre GoPro pleine de vidéos. Vous avez accumulé les jours blancs, mais ça vous a donné l’occasion de tracer dans la peuf pendant des heures et filmer de superbes séquences. En les visionnant, c’est le drame : vous avez fait des plans d’enfer, mais un voile grisâtre rend l’image terne et peu attrayante. Nous allons voir ensemble comment remédier à ce problème en post-production pour que vos vidéos retrouvent des couleurs.

 

L’origine du problème

Une vidéo, c’est un ensemble de photos mises bout à bout. Donc comme sur un appareil photo, votre caméra va exposer chaque frame (ou image) en agissant sur différents paramètres, afin de s’adapter à la lumière de la scène. Si l’image est trop sombre (les ombres sont trop présentes), on dit qu’elle est sous-exposée : le capteur n’a pas reçu assez de lumière. Si elle est trop claire (les blancs sont « brûlés »), on dit qu’elle est sur-exposée : la capteur a reçu trop de lumière. Une exposition parfaite permet de représenter la scène comme nous la perçevons, en préservant les détails aussi bien dans les zones sombres que dans les zones très éclairées. On peut donc dire que le capteur de votre appareil photo ou de votre caméra s’adapte, comme le font vos yeux quand vous sortez de chez vous.

Lire la suite…

fixation snow

Tout savoir sur les fixations de snowboard et comment les choisir

Aujourd’hui, il y a 30cm de fraiche dont je ne peux pas profiter, donc c’est partit pour un point sur les fixs de snowboard, ou « bindings » dans la langue de nos amis d’outre-atlantique ;).

 

A quoi ça ressemble une fix de snow ?

Il existe plusieurs types de fixations modernes, dont les « strap in » sont les plus courantes. On trouve donc :

  • Les « strap-in » ou entrée classique : ce sont les fixs que l’on retrouve le plus souvent. Le pied est maintenu par deux straps ou lanières, l’un au niveau de la cheville, l’autre au niveau des orteils. Pour les chausser on met le pied dedans par le dessus, et on serre les sangles grâce au système de serrage rapide.
  • Les fixs à entrée arrière,  « rear-entry » ou « Flow »: ce sont des fixs dans lesquels la boot entre par l’arrière (d’où leur nom), grâce à des spoilers (ou « highbacks ») qui pivotent. L’avantage est qu’elles permettent de conserver ses réglages au niveau du serrage, celui-ci pouvant être assuré par deux straps ou bien un seul qui couvre le pied. Le processus de rechaussage est du coup beaucoup plus rapide et peut s’effectuer debout. L’inconvénient de ce type de fixation est que l’entrée par l’arrière le rend difficile à chausser en poudreuse. Certaines fixs proposent cependant le meilleur des deux mondes en rendant possible l’entrée classique sur un modèle « rear-entry ».
  • Les fixations à plaques, réservées au snowboard alpin.

Lire la suite…

_wp-GOPR5796_large

Journée Freeride Attitude aux 2 Alpes


Qu’est-ce que c’est, et pourquoi je me suis inscrit

Depuis un moment, je cherchais à me renseigner davantage sur la sécurité en hors piste : quelles conditions entrainent une élévation du risque d’avalanche, comment repérer précisément les secteurs à risque, comment utiliser un ARVA/DVA (Appareil de de Recherche de Victimes d’Avalanche ou Détecteur de Victimes d’Avalanches), etc…

Alors que certains domaines sont un peu plus à l’abris parce que denses en végétation, l’élévation des 2 Alpes offre des versants immaculés mais à prioris fortement exposés quand le risque d’avalanche est marqué. J’y étais justement le 13 janvier lors de l’avalanche sur Bellecombe : il avait neigé les jours précédents et malgré mon arrivée tardive le matin, j’avais pu faire pas mal de traces du côté de La Fée, où je me trouvais quand elle s’est déclenchée. Voir les secours à l’oeuvre dans l’heure qui a suivi m’a quand même fait réfléchir un moment et réévaluer l’urgence de m’informer davantage et m’équiper au plus vite.

Il se trouve que les 2 Alpes organisent tous les mardis pendant la saison d’hiver la journée Freeride Attitude. Le matin, entrainement à l’utilisation du matériel (ARVA, sonde, …) et à la recherche de victimes ainsi que topo sur les types de neige, d’avalanches, les facteurs déclenchants de ces dernières, etc… L’après-midi, quelques heures en hors-piste avec un guide pour voir en pratique ce qu’on a appris le matin. C’est totalement gratuit, et totalement génial, comme vous allez le découvrir via le récit de cette journée ;).

Lire la suite…

Review Osprey Raptor 14

Test sac à dos : Osprey Raptor 14

Aujourd’hui c’est un moment un petit peu particulier dans la vie de ce blog, puisque je viens de lancer la chaine youtube de Glisse Alpine, et voilà donc la toute première vidéo !

Il y a un peu plus d’un mois je me suis enfin décidé à acheter un vrai bon sac à dos, après des années à rider avec des sacs basiques qui faisaient le job tant bien que mal. Mon dernier sac en étant à sa quatrième session de patchage/recousage, j’ai franchi le pas pour acheter un Osprey Raptor en version 14L.

Je vous explique donc dans cette vidéo ce qui a motivé cet achat et ce que je pense du sac après un mois d’utilisation, en faisant un tour complet des fonctionnalités sympas qu’il possède pour nous faciliter la vie sur les pistes et chemins de montagne.

Lire la suite…

snowboarding-428612_1280

Comment choisir sa planche de snowboard pour débuter et progresser : 7 points clés à ne pas rater

Aujourd’hui, petit point technique pour ceux qui souhaitent investir relativement tôt dans leur propre matériel, comme je le conseille dans mon billet sur le sujet. Bien que cet article soit destiné avant tout aux riders débutants et intermédiaires, je vais aborder pas mal de concepts techniques en essayant de les expliquer au maximum, mais s’il reste des points à éclaircir, n’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires ;).

Lire la suite…

PDS-Thumbnail

[Topo] Tour des Portes du Soleil

Je rentre tout juste d’une semaine aux Gets et sur le domaine des Portes du Soleil. Quatre jours blancs avec peuf à gogo et deux belles journées ensoleillées plus tard, voici un petit topo sur le tour des PDS (Portes du Soleil) entrepris le dernier jour.

 

Le domaine Portes du Soleil, c’est quoi ?

Ce domaine créé en 1964 regroupe 8 stations françaises et 5 stations suisses :

  • Abondance, Avoriaz, Châtel, La Chapelle d’Abondance, Les Gets, Morzine, Montriond et St Jean d’Aulps côté français.
  • Champéry, Les Crosets, Champoussin, Morgins et Torgon côté suisse.

Il compte plus de 650km de pistes pour 196 remontées mécaniques, situées entre 950 et 2400m d’altitude.

C’est accessoirement un domaine qui fait la part belle au DH l’été, avec des stations mythiques telles que Châtel ou les Gets qui acceuillera les Crankworx à l’été 2016, sans oublier Champéry qui fut l’hôte des championnats du monde en 2011 et ce run légendaire de Danny Hart.

Lire la suite…

Facebook

Restez informés !

Rejoignez les 322 abonnés à la newsletter pour être tenu au courant des derniers articles et recevez gratuitement mon guide "VTT : Tout savoir pour choisir ses pneus" !


Suivez le blog !

Facebook
Twitter
YouTube
RSS

A propos


Bienvenue sur Glisse Alpine !

Je m'appelle Sébastien et j'ai créé ce blog pour vous aider à conquérir les sommets !

Catégories