reparation vêtements ski

Comment réparer ses vêtements de ski : Seam Grip + patch

Mon pantalon est déchiré, je pleure ou je répare ?

Après ma dernière session, le drame, l’horreur, la catastrophe : c’est avec effroi que je découvre une déchirure de plusieurs centimètres sur mon pantalon de snow (Picture Books) acheté en début de saison.

 

pantalpon ski déchirure

L’objet du drame…

 

Suite à une de mes chutes ce jour-là, le bouton pression des fausses poches au niveau des fesses a été arraché, entrainant l’irréparable. Irréparable, vraiment ? Aucun de mes anciens pantalons n’ayant souffert le même destin tragique, je me suis donc mis en quête d’un moyen pour réparer cette balafre. Surtout qu’à cet endroit stratégique, l’ouverture d’une voie d’eau peut mener à une conclusion dramatique bien connue des snowboarders : finir la journée le cul trempé.

 

Kit de réparation Seam Grip

Le temps pressant (je compte bien profiter un maximum de la fin de saison pour faire du park et améliorer mon niveau risible en freestyle), je me suis assez vite dirigé vers Amazon pour voir ce qui était disponible au niveau kits de réparation, la solution du chaterton évoquée sur les forums nord-américains me plaisant très moyennement. J’ai finalement opté pour un produit de McNETT : le Seam Grip Instant Repair Kit.

Seam Grip est un produit de Gear Aid, qui appartient à McNETT, compagnie spécialisée notamment dans les produits outdoor. C’est pourquoi on le retrouve commercialisé aussi bien sous l’une ou l’autre des deux marques. En ce qui me concerne, j’ai opté pour celui-ci sur amazon : McNett Adhésif de réparation pour tissu 7 gm.

Dix euros et trois jours d’attente plus tard, je reçois le petit paquet.

Dedans on trouve :

  • Un tube de Seam Grip de 7g et un pinceau pour l’appliquer
  • Deux patchs transparents en matière plastique
  • Un patch noir en Gore-Tex
  • Un machin blanc non identifié

 

Seam Grip Repair Kit

L’instant repair kit est censé être facile à transporter afin de pouvoir l’emmener avec soi lors de n’importe quelle aventure.

Kit réparation vêtement ski Seam Grip

Le contenu du pack.

Comment ça marche ?

Renseignements pris en cherchant sur le net, il y a plusieurs façons d’utiliser tout ça. Déjà, il faut savoir que le Seam Grip est un composé qui peut servir à étanchéifier des coutures tout comme réparer des trous ou des déchirures. En théorie donc, il serait possible de ne pas utiliser les patchs. Vu la taille de ma déchirure, j’ai préféré la jouer safe et utiliser un patch quand même.

Le mode d’emploi préconise d’utiliser un patch sur l’endroit du vêtement par exemple, et s’en servir comme maintient lors de l’application du seal grip sur l’envers, avant de le retirer. C’est bien joli, mais sur l’envers de mon pantalon j’ai… la doublure ! Donc ce n’était pas possible. J’ai trouvé cette vidéo, très intéressante, que j’ai plus ou moins suivi pour ma réparation. Dans celle-ci, ils n’utilisent pas un patch autocollant mais un simple morceau de tissu, collé sur l’envers pour ne pas être visible. J’avais franchement des doutes sur la tenue du patch sans Seam Grip, donc je n’ai pas pris de risque, et j’en ai mis.

Ayant le choix entre les différents patchs, j’ai pris celui en Gore-Tex plutôt qu’un transparent, parce que la matière plastique sur ces derniers ne me plaisait pas trop : ça aurait je pense entrainé une sensation assez peu naturelle sur le tissus du pantalon. Ce type de patch est plutôt destiné à la réparation de tente ou autre matériel dont la matière se rapproche du plastique.

Je ne me suis pas trop préoccupé du côté esthétique, notamment parce que la déchirure se situe sous le rabat de la fausse poche.

J’ai donc tracé au crayon les contours de ce fameux rabat puis les contours du placement du patch. Il est préconisé d’avoir 6mm à 1cm de marge autour de la déchirure ou du trou lors de l’application du patch, ce que j’ai respecté.

 

réparation vêtement ski crayon

Petit coup de crayon pour se repérer avant l’application du Seam Grip et la pose du patch.

réparation vêtement ski application seam grip

Il ne faut pas hésiter à bien badigeonner la surface à couvrir.

Ensuite j’ai copieusement badigeonné de Seam Grip cet emplacement, avant d’appliquer le patch. Après avoir bien pressé le patch un peu partout pour être sûr qu’il était en contact avec le tissus et que le gel pénétrait bien partout, j’ai fini par mettre un peu de poids sur l’ensemble avant de laisser sécher. Attention à ne pas oublier de nettoyer le pinceau à l’acétone si on veut le réutiliser, sinon on risque de se retrouver avec un bout de bois !

 

réparation vêtement ski patch

Une fois le patch posé.

réparation vêtement ski

On met le tout sous pression le temps du séchage.

En début de soirée je me suis rendu compte que le Seam Grip était en train de baver sur la doublure le long de la déchirure. Je l’ai nettoyée avec un chiffon imprégné d’acétone, puis j’ai suspendu le pantalon avec des pinces à linge pour que la doublure ne soit pas en contact avec la réparation.

 

A l’épreuve du feu (ou de la neige)

Le lendemain matin, journée de ride ! D’après la notice, il faut 24h pour arriver au séchage optimal. Je n’étais pas forcément optimiste en l’enfilant, mais, dévouant mon matos pour la science (et ce blog), j’ai quand même tenté l’aventure.

Après une journée à l’Alpe d’Huez et un dérapage à pleine balle sur les fesses sur de la neige dure et rugueuse, verdict :

réparation vêtement ski résultat ouvert

Résultat poche ouverte.

réparation vêtement ski résultat fermé

Résultat poche fermée.

On peut voir que le tissu du patch a été un peu éraflé, mais absolument aucun signe de décollement de la pièce ! Autant dire que ça ne bougera sans doute jamais. Je pense que la prochaine fois je m’aventurerai même à découper le patch pour faire une réparation plus petite.

 

Conclusion

Mission accomplie : mon pantalon ne prend pas l’eau, et la réparation semble ultra-solide ! De plus, le tissu reste souple, et l’on ne sent aucun point dur en ridant. Expérience concluante donc, je valide et je recommande !

 

Vous avez des questions ou vous voulez partager vos méthodes pour réparer les vêtements de ski ? Vous savez à quoi sert le bidule blanc mentionné en début d’article ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires ! 😉

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Entretien, Ski, Snowboard, Tests.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.