comment regler derailleur velo

Comment régler son dérailleur en 5 minutes

A l’aide, les vitesses de mon vélo ne passent plus !

Le réglage du dérailleur de son vélo, c’est le genre de chose qui peut rendre fou. Aussi bien sur le vélo quand les vitesses n’en font qu’à leur tête qu’au moment de régler la bestiole, qui ne semble jamais vouloir rentrer dans le rang. Vous évoquez le sujet avec votre pote qui roule depuis 10 ans, et il vous répond qu’il n’y a rien de plus facile, en cinq minutes c’est bouclé. Une fois que vous êtes devant en revanche, il vous faut une demi heure au bout desquelles le résultat n’est toujours pas entièrement convainquant.

On va voir dans cet article qu’avec deux ou trois astuces, le réglage d’un dérailleur devient un jeu d’enfant.

 

If it ain’t broke, don’t fix it

Si je recevais un malabar à chaque fois que j’entendais que pour régler un dérailleur il faut porter son attention sur les vis de réglage… je pourrais tenter de battre le record du monde de la plus grosse bulle !

Oui, les vis de réglage ont un rôle à jouer. Mais une fois que votre dérailleur a été bien réglé (en usine ou en atelier par exemple), vous ne devriez jamais avoir à les toucher ! C’est justement en essayant d’améliorer le passage de vitesses par ce biais que de nombreuses personnes font pire que mieux, et se retrouvent avec un vélo dont les vitesses sautent dans tous les sens, ne passent pas, voir pire.

 

Deux vis, un câble

C’est ce que vous avez à disposition pour régler ce fichu dérailleur. En fait ce n’est pas tout à fait vrai, sur certains modèles une troisième vis vient s’associer à ses copines, mais son utilisation est encore plus rare que les deux autres. Voyons tout de suite à quoi servent ces éléments.

Les vis sont en fait des vis de butée, qui vont venir stopper physiquement le mouvement du dérailleur à chaque extrême de la cassette. Une lettre, « L » ou « H » permet de les différencier, mais ce n’est pas toujours le cas. Souvent, la vis du haut est « H » et celle du bas est « L », mais ça peut varier selon la conception du dérailleur.

La vis « L » pour « Low » correspond au réglage en butée pour la plus petite vitesse, soit le pignon le plus grand.

La vis « H » pour High » correspond au réglage en butée pour la plus grande vitesse, soit le pignon le plus petit.

 

réglage dérailleur velo vtt vis shimano xt

Vis de réglage sur un dérailleur Shimano XT.

 

Euh, c’est quoi la vis « B » ? C’est la troisième vis dont je vous parlais, elle permet de jouer sur la position du galet supérieur par rapport aux pignons. En ajustant cette position pour que le galet soit au plus proche du plus grand pignon sans le toucher, on s’assure d’un passage de vitesses optimal.

Mais revenons à nos vis « L » et « H ». Si ces vis sont trop serrées, il devient impossible de passer les vitesses aux extrêmes de la cassette. Si elles ne le sont pas, la chaine déraille en dehors de la cassette. Ce n’est pas trop gênant pour le petit pignon, car le dérailleur est retenu par le câble, par contre, côté grand pignon, vous pouvez vous retrouver avec la chaine dans les rayons, ce qui est beaucoup, mais beaucoup moins sympa.

Accessoirement, c’est pour cela qu’on trouve sur les vélos d’entrée de gamme un disque en plastique plus ou moins transparent entre la cassette et les rayons : il permet d’éviter le drame en cas de mauvais réglage du dérailleur.

Vous comprenez pourquoi je disais que ces vis n’ont que très rarement besoin d’être touchées : elles ne jouent pas de rôle dans le passage des vitesses en lui même. Mais alors, me direz-vous, comment faire pour que mon dérailleur retrouve une action fluide comme avant ?

 

dérailleur sram x9

Sur ce dérailleur SRAM, les vis de réglage « L » et « H » sont indiquées et facile d’accès.

 

Et bien c’est le câble, qui en se détendant au fil du temps (et principalement au tout début de son utilisation) entraine un passage de vitesses aléatoire. En fait il faut comprendre que la position du dérailleur sur la cassette dépend de la longueur du câble. Lorsqu’on passe à une vitesse plus petite (et donc un pignon plus grand) sur un dérailleur arrière, on tire sur le câble, qui vient s’enrouler dans le petit boitier où sont situées les manettes (« triggers » ou « shifters »). Donc que si le câble n’est pas exactement à la bonne longueur (parce qu’il s’est allongé par exemple), le dérailleur va être mal positionné et essayer de guider la chaine entre deux vitesses.

 

Le réglage en action

Vous l’aurez compris, si vous avez de plus en plus de mal à passer les vitesses mais que vous n’avez jamais touché aux vis, oubliez-les pour le moment. Si en revanche une des vitesses à l’extremité de votre cassette ne passe pas du tout, c’est le moment de vous y intéresser.

Deux méthodes : soit vous alignez « de visu » la chape du dérailleur sur le pignon, soit vous le faites au feeling en faisant tourner les manivelles, et en vous assurant d’un passage net des vitesses. En ce qui me concerne, pour des petits ajustements, je préfère la seconde.

Commencez par vous positionner sur le plus grand pignon, et assurez-vous que la chaine ne passe pas de l’autre côté, dans les rayons. Si vous ne parvenez pas à passer sur le grand pignon, desserrez la vis en faisant tourner les manivelles, jusqu’à ce que la vitesse passe. A l’inverse, si, la chaîne saute dans les rayons, resserrez-la. Essayez à nouveau de la passer 3-4 fois en vous assurant qu’elle le fait sans bavure. Même opération avec le petit pignon, à la différence près qu’un câble trop court peut également empêcher la chaine de passer sur celui-ci. Si desserrer la vis ne produit aucun effet, il va donc falloir vous y intéresser.

 

réglage dérailleur velo vtt molette

Molette de réglage du câble. Les plus observateurs auront remarqué que la photo montre la manette d’un dérailleur avant ;).

 

Nous voilà donc face à ce fichu câble, qui est sans doute la cause de nombre de vos ennuis. Pour jouer sur sa longueur, rien de plus simple. Avec une transmission à peu près correcte et récente, vous disposez d’une petite molette là où le câble entre dans le boitier des manettes. En la tournant, le câble s’allonge ou se rétrécit, c’est magique ! Une fois que vos butées sont réglées, positionnez vous sur la ou les vitesses qui posent problème, commencez à actionner les manivelles et tournez la molette jusqu’à ce que la vitesse passe. Comme pour la première étape, vous pouvez répéter l’opération plusieurs fois pour vous assurer d’un passage parfait.

Si vous vous arrivez en bout de course de la molette et que le problème n’est pas résolu, il va falloir récupérer la longueur perdue par le câble en le replaçant au niveau du dérailleur. Passez sur le plus petit pignon et repositionnez la molette en début de course. Desserrez la vis de fixation du câble (marquée sur la première photo) et faites glisser le câble pour qu’il soit tendu. Resserrez la vis. Vous venez de récupérer la longueur qu’il manquait, et un dernier réglage avec la molette devrait vous permettre d’arriver à vos fins.

 

Que faire si ça ne marche toujours pas ?

Dans ce cas il est possible que votre dérailleur ait été endommagé. Un problème courant et que la patte soit tordue, ce qui fait prendre de l’angle à la chape et rend quasiment impossible un bon réglage.

Dans le cas contraire, il vous faut peut-être reprendre l’opération à zéro : quand tous le problèmes s’additionnent (câble trop court ou trop long, butées mal réglées, …), il peut être difficile de s’y retrouver, surtout si c’est la première fois que vous réalisez cette manip’. Commencez donc par desserrer la fixation du câble pour le laisser libre. Positionnez-vous sur le petit pignon en réglant la vis de butée. A partir de cette bonne base, vous pouvez régler la deuxième butée et le câble via la molette comme décrit précédemment.

Enfin, il faut savoir qu’un câble en fin de vie ou une gaine obstruée ou en mauvais état peuvent compliquer le passage de vitesse. Si vous devez changer votre câble, vous pouvez suivre mon article qui explique comment changer un câble de dérailleur.

 

Hé ho, mais ton article ne parle même pas des dérailleurs avant !

Ha non, c’est vrai. C’est tout simplement parce qu’après s’être occupé d’un dérailleur arrière, celui à l’avant est encore plus facile à régler. D’ailleurs, on a beaucoup moins d’ennuis avec ce dernier (d’autant plus si l’on est en mono-plateau, ah !). A l’avant on retrouve le même système : vis de réglage, et câble. Le principe est donc exactement le même. Par contre la mécanique est beaucoup plus simple, avec une fourchette qui vient diriger la chaîne vers l’un ou l’autre des plateaux, qui sont beaucoup moins nombreux que les pignons d’une cassette. La tolérance est aussi bien plus importante, car l’espace entre chaque anneau est plus grand qu’entre les pignons d’une cassette.

 

Cet article vous a été utile ? Vous avez des questions ? Quelque chose à ajouter ? N’hésitez pas en parler dans les commentaires 😉 .

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Entretien, VTT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.