gas pedal réglage

Comment régler ses fixations de snowboard

Aujourd’hui, nous allons voir tous les réglages possibles sur vos fixs, afin de les adapter à votre programme, votre style et vos préférences. Cet article fait suite à celui où j’expliquais comment choisir ses fixations de snowboard.

 

Regular ou Goofy ?

Ca peut paraître bête, mais forcément, si vous ridez goofy (pied droit en avant), votre fix droite sera à l’avant de la planche, et vice-versa si vous êtes regular. Voilà, tout est dit, cet article est maintenant terminé… :)

Bon d’accord, mais je préfère préciser, parce que ce serait dommage de se retrouver dans ce genre de situation :

 

 

Quels angles ?

Le réglage principal va concerner vos angles de fix, c’est à dire leur orientation par rapport à l’axe de la board. Plusieurs cas :

  • Une fix avec un angle de 0° est perpendiculaire à cet axe.
  • Une fix avec un angle positif, par exemple +15, oriente votre pied vers l’avant de la planche.
  • Une fix avec un angle négatif, par exemple -15, oriente votre pied vers l’arrière de la planche.

On peut combiner les angles de chaque fix pour obtenir des stances différents. Cette combinaison est notée avec chaque angle, par exemple +15/-12 : le pied avant possède un angle de 15° (il est donc incliné vers l’avant), et le pied arrière un angle de -12° (il est donc incliné vers l’arrière).

En règle générale, la différence entre la fix avant et la fix arrière doit être comprise entre 15 et 30°, afin de ne pas solliciter les genoux de manière trop peu naturelle. Par exemple, +15/-15, c’est 30° de différence, +21/+3 c’est 18°.

De nos jours, le stance le plus commun est le « duck stance« , qui positionne vos pieds en « canard », le pied avant accusant un angle positif, et le pied arrière un angle négatif. Cela peut être un duck parfait, par exemple +15/-15, ou le pied arrière peut avoir un angle légèrement plus faible, comme +15/-9. L’avantage de ce stance est de pouvoir rider switch (ou fakie, c’est à dire dans le sens inverse de ce dont vous avez l’habitude) plus facilement, puisque dans les deux sens votre pied avant possède un angle positif.

On retrouve ensuite un stance intermédiaire qui consiste à donner un angle positif à son pied avant et mettre le pied arrière à 0°. Souvent utilisé pour débuter, il permet de bien faire la différence entre avant et arrière de la planche.

Enfin, un stance qui tend à disparaitre est le « forward stance« , avec des angles positifs aux deux pieds. L’avantage : la planche est très directionnelle, on peut carver avec beaucoup d’appuis et relancer facilement, et les passages de carre à carre sont rapides. A l’extrême de ce stance on trouve le snowboard alpin, où les angles se situent généralement entre 40° et 60°. L’inconvénient : on a vraiment l’impression de faire de la marche arrière en ridant switch !

Je suis de ceux qui apprécient beaucoup le forward stance pour du carving/freeride, et je me suis stabilisé à +24/+9 sur ma Highlife. J’ai débuté entre +15/0 et +15/-6, puis du temps de ma Ride Control j’ai oscillé entre +15/-6 et +15/-12. Quand j’ai acheté la Highlife j’ai un temps ridé en +15/0, avant de me décider à passer en full forward quand j’ai commencé à faire beaucoup de carving. Je trouve ce stance vraiment sympa dans ce but, et mes genoux me remercient.

Pour du freestyle, le duck +15/-15 me convient bien, mais si j’attaque fort je sens clairement que mon genou arrière n’est pas sollicité dans l’axe et à la fin de la journée ça tire pas mal. Ce qui est étrange est que je n’avais pas ce problème il y a quelques années, mais mon programme, mon volume de pratique et la rigidité de mon matériel étaient bien différents. Il est possible que ce soit également dû à l’évolution de ma technique, et l’habitude prise de rider les épaules plus dans l’axe de la piste (principe de la contre-rotation), alors que j’ai pendant un bout de temps gardé les épaules dans l’axe de la board (principe de la co-rotation) par peur de prendre de mauvaises habitudes.

Bref, n’ayez pas peur d’expérimenter plusieurs combinaisons d’angles différentes pendant plusieurs heures afin de trouver celle qui vous convient le mieux. Parfois on s’habitue vite à de nouveaux angles, alors si vous avez du mal à sentir une différence à la fin de votre essai, n’hésitez pas à revenir en arrière pour avoir un feedback direct par rapport à vos anciens réglages.

Des outils sont en général disponibles en bas et/ou en haut des remontées, n’hésitez donc pas à vous en servir pour modifier vos angles pendant la journée. Ce n’est pas très confortable et il ne faut pas perdre de vis, mais ça peut vous permettre de détecter des différences rapidemment si vous ne ridez pas assez pour expérimenter toute la journée.

 

disque fixation réglages

La lecture de l’angle de la fix se fait via les petits triangles (il y en a un second en bas). Le centrage sur la largeur de la planche dépend des trous utilisés sur le disque (cliquez pour agrandir).

 

Le réglage des angles de vos fixations s’effectue le plus souvent grâce au disque livré avec, et disposé à leur centre. Il possède à cet effet des incréments de 3°. Il faut positionner le disque dans la fixation en pré-sélectionnant son angle, puis on visse l’ensemble. Ces disques comportent également plusieurs trous où il est possible d’insérer les vis. Ceux-ci permettent de centrer la fixation sur la largeur de la planche : c’est ce que nous allons voir maintenant.

 

Centrage

Il est important que votre pied, et donc votre fixation, soit centrée sur la largeur de la planche, sinon vous allez d’une part avoir du mal à effectuer un virage d’un côté, et d’autre part vous risquez de toucher la neige.

Sur les photos suivantes, la position de mes fixs, avec ou sans les boots :

 

réglage fixations 02 réglage fixations 03 réglage fixations 04

 

Pour centrer ses fixations, on utilise les trous présents dans le disque, en général trois. Quand la fix est bien alignée, elle ne doit d’une part pas ou peu dépasser de la planche, que ce soit au niveau du talon ou des orteils, et l’angle que vous pouvez prendre de chaque côté doit être similaire. Pour ce faire, quand je règle ma fix pour la première fois, boot en place, j’utilise le tournevis qui me sert à régler les fix et je le pose contre le carre et l’arceau de la fix, ou contre la carre et le bout de la boot, pour vérifier de visu l’angle formé.

 

Ecartement

Selon le constructeur et l’âge de votre planche, plusieurs configurations d’inserts existent, comme nous l’avons vu dans l’article sur le choix des fixations. Les plus communes sont :

  • Le 4×4 : deux rangées d’inserts espacés de 4cm.
  • Le 2×4 : deux rangées d’inserts espacés de 2cm.

On va donc pouvoir positionner les fixations avec un écartement personnalisé. L’écartement par défaut tourne autour de 22″, soit environ 56cm. Il peut être augmenté ou diminué, en utilisant des inserts plus ou moins espacés. Attention cependant à rester sur la même « rangée », par exemple si vous décalez la fix avant d’un insert vers l’avant, reculez la fix arrière d’un insert vers l’arrière, et pas de trois. J’ai déjà parlé du setback ici : les inserts peuvent être reculés par rapport au centre de la planche, mais il faut respecter cet alignement pour garder un comportement identique. Vous pouvez bien sûr expérimenter un peu et reculer vos inserts pour la poudreuse, mais le comportement de votre planche va évoluer au fur et à mesure que vous les reculez. Par contre ça ne sert à rien de les avancer par rapport à leur position par défaut, c’est même contre-productif.

Alors c’est bien beau, mais pourquoi faudrait-il que je change cet écartement ? Le premier facteur, c’est évidemment votre taille et la longueur de vos jambes : si vous êtes très grand, il faudra l’augmenter, et vice-versa. Ensuite, pour un programme freestyle, cet écartement sera un peu plus important, afin de procurer plus de stabilité, alors qu’en freeride un écartement plus faible permet des transitions un peu plus rapides. Enfin, ça reste un facteur personnel, l’important est que vous vous sentiez bien sur votre planche.

 

Spoilers/Highbacks

réglages fixations snowboard

Réglage du forward lean, de l’alignement du spoiler et de la hauteur du strap de cheville (cliquer pour agrandir).

Le réglage principal des highbacks est celui du forward lean ou inclinaison des spoilers. C’est l’angle formé par le spoiler par rapport à la verticale. Plus il est important, plus la planche sera réactive sur sa carre backside. Le rider aura aussi tendance à avoir les genoux plus fléchis, conséquence directe de l’angle plus important formé par les highbacks, ce qui peut entrainer une fatigue musculaire plus grande mais le place dans une position plus athlétique.

Il est donc intéressant en freeride et pour carver d’avoir pas mal de forward lean, en revanche pour un programme park (half-pipe excepté) on ira plus vers des spoilers à 0° pour conserver une position neutre.

Ce réglage s’effectue de différentes manières selon les fixs. Chez Burton, les modèles d’entrée de gamme possèdent une tige en plastique qu’il faut déplacer verticalement pour augmenter ou diminuer l’angle. Sur les fixations de gamme supérieure, une petite molette permet d’ajuster le spoiler précisément. J’explique en détail comment effectuer ce réglage dans cet article : comment régler le spoiler sur une fix Burton.

Le second ajustement est la rotation des spoilers et leur alignement par rapport à la carre. Afin d’appliquer un maximum de pression sur la carre backside, et pour conserver une bonne mobilité latérale dans vos fixations, il est important de faire pivoter les highbacks pour qu’ils soient parallèles à la carre. Cela dit, si vous revenez sur les photos publiées dans la partie « centrage », vous remarquerez que le spoiler de ma fix avant n’est pas vraiment aligné par rapport à l’axe de la planche. C’est parce que vos fixations peuvent ne pas permettre de corriger plus d’une quinzaine de degrés d’angle.

Sur des fixs Burton, desserez les vis de réglage de chaque côté de l’arceau. Il n’y a pas besoin de dévisser beaucoup, dès qu’elles peuvent glisser dans la course crantée, vous pouvez commencer à aligner le spoiler. Attention à garder le spoiler le plus près possible de l’arceau. Plus l’angle de vos fixs est important, plus l’une des vis sera avancée et l’autre reculée. Le réglage n’a pas besoin d’être précis au millimètre près, quand c’est à peu près aligné et que le spoiler est calé contre l’arceau, revissez : c’est terminé.

 

Gas pedal

La quoi ?? La gas pedal, c’est la partie en mousse de la fix sur laquelle va venir appuyer l’avant de votre pied, d’où le nom. Cet élément est ajustable, afin d’accomoder les différentes tailles de boots. Cet ajustement vous permet d’avoir un appui confortable et efficace plutôt qu’avoir les orteils dans les airs. Ce n’est pas non plus la peine de trop l’avancer, sinon la fix dépasse de la planche inutilement, avec les problèmes que j’ai déjà evoqué. De plus, le bout de votre boot n’est pas plat, il est tout à fait normal que les derniers centimètres dépassent de la gas pedal.

 

gas pedal réglage

La gas pedal ne dépasse pas de la planche. Seul le bout des orteils n’est pas supporté (cliquer pour agrandir).

 

Straps

Enfin, n’oublions pas les straps. Ils peuvent être réglés en longueur, et le point d’ancrage du strap de cheville peut être déplacé. Cela permet de mieux la supporter, ou au contraire lui offrir un peu plus de liberté s’il est descendu. Le point central offre un juste milieu qui convient à la plupart des pratiquants.

La longueur du strap se règle en général via une vis du côté opposé à la boucle de serrage rapide. Une fois réglés, les straps doivent être centrés quand ils sont serrés, afin de retenir au mieux votre boot.

 

Le mot de la fin

Finalement, ça n’en a pas l’air, mais il y a un bon petit paquet de réglages possibles sur une fixation de snowboard ! La plupart sont souvent oubliés et beaucoup de riders ne s’attardent que sur leurs angles. C’est bien dommage, mais si vous avez lu cet article jusqu’au bout, vous êtes sur la bonne voie pour maitriser totalement vos fixs !

Et vous, quels sont vos réglages ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires ! 😉

 

Vous débutez le snowboard ? Recevez mon guide pour progresser efficacement !

apprendre-le-snowboard-7-astuces-guide-glisse-alpine

Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je partage avec vous 7 conseils qui m'ont permis d'apprendre rapidemment le snowboard et qui me sont encore utiles aujourd'hui après des années de pratique !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Matériel, Snowboard.

16 Comments

  1. Question sûrement très débile, mais je me lance: je viens de m’acheter mon premier snowboard et j’ai une interrogation. Mes angles sont de +15/0 , et comme indiqué, j’ai bidouillé les spoilers de mes fixs pour qu’ils soient au max parrallèles à ma planche. Sauf que du coup, quand je replie mon spoiler avant pour ranger ma planche, bah ça tombe un peu en travers de la « semelle » de la fix. Ca pose un soucis de fragilité du spoiler (lors du transport etc) du coup ou on s’en tappe?
    En tout cas merci pour tes articles supers utiles et clairs pour des quiches débutantes!

    • Salut Emmanuelle,

      Aucune inquiétude à avoir, c’est prévu pour ;).

      Même si tes fix sont en plastique et qu’elles ont l’air fragiles, il faut quand même vraiment le vouloir pour les casser !

      Seb

    • Salut Amélie,

      Question très intéressante et potentiellement complexe ! C’est dans le bas du mollet que tu as mal ? Est-ce que tes nouvelles boots sont plus souples que les anciennes ?

      J’ai développé un problème similaire (mais pas jusqu’au point que ça devienne pénalisant) quand mes anciennes boots ont commencé à rendre l’âme et n’offraient plus assez de support/réponse parce qu’elles étaient devenues trop souples. Des boots souples sont confortables et apportent une très bonne liberté de mouvement, par contre le mouvement de la cheville étant peu supporté, en frontside les mollets doivent plus travailler pour encaisser le terrain par rapport à une boot rigide.

      Vu qu’essayer une autre paire pour voir si ça vient de là est pas forcément le plus facile, à moins d’avoir encore les anciennes, tu peux déjà essayer de remettre tes spoilers dans leur position d’origine si tu as ajouté du forward lean, ça te permettra d’avoir une position moins aggressive et épargner un peu tes mollets.

      Troisième voie à explorer, les angles de tes fix. J’ai jusque là supposé qu’ils n’avaient pas changé, mais si tu es passé d’un duck stance (style +15/-15, avec les pieds en canard) à du forward stance (les deux angles vers l’avant), tu vas avoir une position différente, et potentiellement recruter des muscles que tu n’es pas habituée à faire travailler.

      Sinon il y a les classiques que tu dois sans doute déjà connaitre : serrage de la boot approprié mais pas excessif, hydratation, etc…

      N’hésites pas à me donner des précisions concernant ton problème et me tenir au courant de l’avancée des choses ;).

  2. Bonsoir !!!
    Merci pour toutes ces explications je me suis perdu en route 😉 je surf alpin depuis deux saisons je me suis offerte une petite JONES 😉 Tousur était OK même parfait .. j’ai fais farter ma planche cette année les gars m’ont enlevé les fix ont noté l’angle. . Enfin ils ne l’ont pas remise en place je ne sais pas se qu’ils ont bidouillé lorsque je surf je pars en arrière. Je m’en veux de ne pas avoir noter l’angle au secours à l’aide :))) merci beaucoup !
    J’espère un bon conseil :) à bientôt :)))

    • Salut Laure,

      Bizarre bizarre tout ça ! Vérifie que les fixs sont au setback d’origine, c’est à dire centrées sur chaque rangée d’inserts. Si elles sont reculées, en plus d’avoir du mal à pivoter tu peux en effet sentir la planche partir un peu en avant à chaque virage. Vérifie au passage qu’elles soient centrées sur la largeur de la planche.

      A part ça je ne vois pas trop quoi te dire sinon essayer de repartir sur des angles « standards » que tu avais sans doute à l’origine quand elles ont été montées la première fois : soit un duck autour de +15/-15, soit du +15/0. En faisant varier l’arrière entre 0 et -15 tu seras sur un réglage qui convient à la grande majorité des rideurs.

  3. Bonjour Sébastien.
    J’ai trouvé tes explication très très intéressantes merci.
    Je recherchai principalement le réglage en rotation du spoiler, je viens de m’offrir des Genesis x Est et j’ai hâte d’essayer.
    Un tout grand merci, j’ai base de départ.
    Victor

  4. Salut, merci pour ces explications. Ça passe déjà un peu mieux. Par contre j’ai dû remplacer mes Burton de 25 ans d’âge ( car une de cassée) par des decath, ( oui erreur ) et la le talons dû pieds arrière ne tient plus du tout en fronts idée et décolle dans ma boots. Une idée ? Au pire je vais remettre la Burton intact à l’arrière…

    Merci

    • Salut Olivier,

      J’ai jeté un coup d’oeil aux fix Wedze/Décath’ que je ne connaissais pas, je dois avouer que les deux modèles qu’ils proposent me laissent perplexes en ce qui concerne leur conception.

      Est-ce que par hasard tu aurais l’Expedite 300 ? Outre la sécurité du système qui en voyant les photos me laisse dubitatif, le point d’ancrage super avancé du crochet de verouillage me parait très peu approprié pour bien maintenir le pied au niveau de la cheville, ce qui expliquerait ton problème.

      J’espère que tu vas quand même pouvoir profiter de ta semaine si tu es en vacances, et si à l’avenir tu cherches des fix à entrée rapide tu peux aller faire un tour du côté des Flow. Elles ne sont pas adaptées à toutes les situations (l’entrée par l’arrière est très compliquée en poudreuse) mais le système est très efficace et existe depuis de nombreuses années, ce qui en fait une valeur sûre.

  5. Bonjour Sebastian,

    Mille mercis pour ces explications que j’ai trouvé vraiment tres interessantes. Comme toi, j’ai pas mal essayé de trouver mon stance. Quand j’ai debuté en 1996 (freeride et regular), j’ai ridé mon pied devant en 30 et j’ai changé pas mal l’angle de mon pied arriere de +10 à 0 et j’ai gardé l’arriere en 0 et j’appris à carvé jusqu’à l’annee passé lorsque j’ai changé mes fixation flow et board nidecker. Je me suis offert un Burton Flight attendant et upgradé en nx2 hybrid de Flow et un pote m’a passé ses Burton cartel pour tester. J’ai changé mon stance en « duck » +20/ -9 . C’etait comfortable au debut mais j’ai remarqué qu’en fin journée, mes genoux à commencer de reclamer surtout celui de gauche mais j’ai continué en duck jusqu’à la fin saison 2016 (avril) et en stance « duck » j’ai plus de stabilité et j’appris à rider en fakie mais perdu la vitessese et je n’arrive plus à carvé comme avant et j’ai senti que je suis revenu en mode debutant moyen quand j’ai commencé à apprendre à tourné en extension et en plus, je n’arrivai plus à rider après 3 descent à cause de mes genoux qui faisait mal à chaque flexion. Dont Cette année, j’ai changé en forward stance(+27/+12) et là, je me suis retrouvé tout de suite au carving, plus de controle et au grande vitesse et les genoux me remercie beaucoup et j’ai meme progresser à carvé en fakie.

    • Salut bigdaddi,

      Merci pour ton témoignage ! Il n’y a en effet pas de secret, aucun stance n’est parfait en toute situation et rien ne remplace le temps passé à essayer plusieurs combinaisons d’angles pour trouver ce qui correspond le mieux à la pratique, les préférences et le ressenti de chacun.

  6. Bonjour les gars !

    Moi je suis en goofy. Pied droit à quasiment 23° et arrière à -3. Si je change l’angle de mon pied de devant j’ai une douleur qui apparaît au pied avant au niveau de mes deux premiers petit orteille. Ça pourrait venir d’un problème de réglage ou d’une mauvaise position de ma part ? Et autre chose. J’ai toujours une douleur aussi à mon pied droit au niveau de la petit boule qu’on a à la cheville. J’ai des fixations k2 pour info et une planche buron nidecker.

    Merci !!

    • Salut Polo,

      Tes boots ne seraient pas un peu petites par hasard ?

      La douleur au niveau de la malléole c’est un classique si les boots sont trop étroites et/ou que le chausson ne permet pas de compenser le point de pression à cet endroit. Donc si en plus tu as mal aux orteils, j’aurais tendance à pencher pour des boots trop petites ou un mauvais serrage.

      Sinon avec certaines boots souples tu peux avoir la boucle du toe strap qui vient l’écraser et faire pression sur les petits orteils à l’extérieur du pied. Tu peux vérifier ça rapidemment mais ça me semble déjà plus tarabiscoté comme source de ton problème ;).

  7. Réponse rapide ces cool !
    Mes boots sont même limite un peux trop grande. Elle n’ont que 2 semaines, en gros elle sont neuve. Elle ne sont pas très soupe je trouve. Depuis 2 jours je me bats avec les réglages et la plus de douleurs. Mais réglage bisard. 24° à l’avant et -10 à l’arrière. Et la aucune douleur au orteil. Mais toujours au niveau de la petite boule de la cheville.

    • Salut Polo,

      Si tes boots sont neuves c’est normal qu’elles prennent un peu de temps à se faire à ton pied. Après avec des boots adaptées tu devrais te sentir bien quels que soient tes angles. Jouer là-dessus c’est un peu mettre une rustine plutôt que s’occuper du vrai problème et ça va limiter tes options si tu veux expérimenter différents angles pour voir comment ton contrôle de la planche évolue.

      Enfin c’est cool que tu aies pu remédier en partie au problème, mais tu l’auras compris, pour être bien je te conseille de chercher ce qui cloche au niveau de tes boots pour la saison prochaine, que ce soit passer sur un autre modèle, faire thermoformer le chausson ou mouler une semelle ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.