Test Five Ten Impact Sam Hill

Test : Five Ten Impact Sam Hill 3

Plus besoin de présenter Five Ten, la marque emblématique de la chaussure VTT pour pédale plate. Plus besoin non plus de présenter Sam Hill. La légende du VTT de descente récemment reconverti en rideur enduro a encore marqué les esprits cette année en remportant l’overall des EWS (Enduro World Series) pour sa première saison à temps plein dans la discipline. Tout cela, évidemment, en pédales plates, et avec son modèle signature que je vous propose de (re)découvrir aujourd’hui.

DH, AM, et même essai de VTTAE, je vous livre mes impressions après plusieurs mois passés en leur compagnie.

Lire la suite…

Test Crankbrothers Mallet E

Test : pédales CrankBrothers Mallet E

Depuis le temps que vous lisez Glisse Alpine, vous connaissez le refrain : les pédales plates c’est de la bombe (les utiliser améliore vos performances sexuelles), au bûcher les pédales auto (qui vous rendent impuissant), toussa toussa (zéro-six de mon marabout perso en fin d’article).

Mais dans le fond je ne suis pas totalement sectaire et j’accepte quand même de rouler avec celles et ceux qui errent sur le chemin du mal. Celui là même qui est pavé de bonnes intentions mais mène irrémédiablement à cet endroit sombre et brûlant qui commence par un « E ». Comme d’ailleurs le nom des pédales que nous allons découvrir aujourd’hui.

Bref, mon ami Simon a accepté de se livrer à l’exercice du test de matos en nous livrant son ressenti sur les CrankBrothers Mallet E, les pédales automatiques de la marque destinées à l’enduro. Et vu qu’il y a le mot enduro dedans ça doit être bien, non ?

Je vous laisse donc aujourd’hui entre ses mains expertes pour découvrir ce modèle.

Lire la suite…

Test gants Alpinestar Rover

Test : gants Alpinestar Rover

Aguiché par leur couleur jaune fluo, je suis reparti en juin dernier du Vélo Vert Festival avec une paire d’Alpinestar Rover, les gants légers de la marque italienne. Ils ne m’ont pas quitté de l’été, que ce soit en rando montagne, sur mes sorties locales ou encore en DH.

Essai concluant ? Réponse dans les lignes qui suivent…

Lire la suite…

Acheter VTT sur internet

Acheter son VTT en ligne : bonne ou mauvaise idée ?

Ca y est, l’automne arrive ! Et alors ? L’automne c’est ce moment de l’année où il faut se couvrir pour aller rouler, où la météo se dégrade, où il n’y a pas encore de neige pour sortir les lattes… mais c’est aussi le moment où les remises sur les vélos de l’année commencent à fleurir, notamment chez les marques qui exploitent le modèle de la vente par correspondance ou VPC.

C’est donc l’occasion pour moi de faire un point sur l’achat de son vélo sur internet : quels avantages, quels inconvénients, mais aussi venir à bout de quelques idées pré-conçues qui font que vous avez toujours hésité à franchir le pas…

Lire la suite…

Test B'Twin Cycling 900

Test : lunettes B’twin Cycling 900

Qu’il s’agisse d’éléments vestimentaires ou de matériel VTT, les produits Decathlon sont souvent snobbés au profit de leurs équivalents chez les grandes marques. Il est vrai que le coeur de cible du fabricant tricolore ne s’aligne pas vraiment avec le pratiquant passionné qui lit Glisse Alpine chaque semaine (!), et que bien souvent nous recherchons ce petit plus que les marques spécialisées sont en mesure d’apporter, quitte à nous séparer de quelques deniers supplémentaires.

Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit d’une simple paire de lunettes ? Est-il réellement nécessaire de mettre une somme à trois chiffres dans une paire d’Oakleys qui peut à tout moment se retrouver en morceaux suite à une chute ou les verres rayés suite au passage sous une branche trop basse ? Quel savoir-faire ou plus-value technologique une marque peut-elle apporter sur une simple paire de lunettes ?

Je vous propose de voir tout ça ensemble dans ce test des B’Twin Cycling 900, les lunettes 4 en 1 « haut de gamme » destinées au vélo du fabricant français, que j’utilise depuis le printemps dernier.

Lire la suite…

Fox Titan Sport

Test : Gilet de protection Fox Titan Sport

Si pour une pratique vélo de montagne le triptyque casque, gants et genouillères auxquels on peut adjoindre une paire de coudières fait consensus, en DH pur le niveau de protection accepté par chacun varie sensiblement. Nous avons tous vu Lacondeguy et consors envoyer du gros en T-shirt dans l’Utah, Blenkinsop rouler constamment sans gants ou encore Mulally se faire disqualifier pour une dorsale non conforme à Lenzerheide, alors que les stations regorgent de débutants suréquipés qui évoluent au ralenti sur les pistes.

Mais au-delà de la coolatitude de rigueur, un bon niveau de protection peut faire la différence entre se relever avec la respiration coupée, ou faire un tour en hélicoptère. Bref, cet article n’a pas vocation à débattre de l’utilité des protections, vous pouvez pour en savoir plus lire mon article sur les protections VTT recommandées selon votre pratique.

Pour cet été 2017 et l’ouverture de la saison de DH, je souhaitais renouveller ma dorsale, élément indispensable à une pratique engagée. J’ai finalement sauté le pas et craqué pour le gilet complet de chez Fox, le Titan Sport. Pourquoi ? Réponse dans cet article…

Lire la suite…

Test MET Parachute 2017

Test : MET Parachute 2017

Depuis l’explosion du format enduro il y a quelques années, le casque intégral léger et aéré est devenu une option que plus en plus de riders adoptent.

On trouve d’un côté les compétiteurs, que le règlement oblige à porter un casque en permanence, et qui doivent choisir entre utiliser un casque de DH à la montée pour en bénéficier à la descente, rider en casque bol toute la journée, ou monter avec l’intégral sur le sac. De l’autre, un public qui prend conscience des conséquences parfois fâcheuses d’une chute sur des machines aux performances qui s’améliorent d’année en année et nous poussent sans cesse à prendre plus de risques, consciemment ou inconsciemment.

L’idée d’un casque offrant plus de protection que le bol classique n’est pas nouvelle. En 2008 déjà, MET proposait la première itération du Parachute : un casque typé XC/AM assortit d’une mandibule légère. On peut même remonter plus loin en arrière, avec la commercialisation en 1998 du premier Giro Switchblade, qui avait alors rencontré peu de succès, notamment à cause de la fragilité de la mandibule qui en faisait un appendice décoratif plus que réellement efficace.

Fin 2014, Bell lance sur le marché un nouveau format : le casque intégral à mandibule amovible. L’idée est alléchante : on peut séparer la partie qui protège la mâchoire du reste du casque, ce qui permet de passer d’un format intégral à un casque bol. Les deux clips permettent alors de remettre en place la mandibule en moins d’une minute une fois au sommet pour profiter de la descente avec plus de sécurité.

Face à l’évolution du marché, MET renouvelle en 2015 son offre avec une nouvelle version du Parachute, reconduite chaque année depuis avec de nouveaux coloris. La mandibule reste fixe, mais la marque promet une aération efficace qui permet de porter le casque à la montée comme à la descente.

Lire la suite…

Schwalbe ADDIX

ADDIX : ce qu’il faut savoir sur les nouvelles gommes Schwalbe

Schwalbe met sur le marché cet été de nouveaux mélanges de gommes, nommés ADDIX. Fini les PaceStar, TrailStar et autres VertStar dont je parlais justement dans mon article sur la classification des gommes par fabricant, tous remplacés par quatre nouveaux mélanges mis au jour par la marque teutonne au printemps.

Voici ce qui change et comment vous y retrouver dans cette nouvelle offre.

Lire la suite…

test schwalbe magic mary hans dampf

Test pneus AM/Enduro – Schwalbe Magic Mary et Hans Dampf : du grip un peu, beaucoup, passionnément…

Si mon test précédent faisait l’éloge du Rock Razor, se réceptionner sur une arrête rocheuse est rarement une bonne idée pour assurer la longévité de ses pneus. L’entaille qui s’en suivit fut négligemment patchée avec une rustine classique, sa taille étant alors fort contenue. Malheureusement, au fil des sorties, elle a progressé, jusqu’à ce qu’elle devienne trop importante pour cette pauvre rustine trop peu rigide pour assurer l’intégrité de la carcasse.

Un peu dans l’urgence, j’ai décidé de prendre un Magic Mary, pneu ô combien plebiscité par ceux qui y ont goûté, pour remplacer le Hans Dampf à l’avant tandis que je passais celui-ci à l’arrière.

Sur le papier, ce combo a tout pour réussir et se positionner comme une option de premier choix pour qui recherche beaucoup de grip pour une pratique engagée. Le Magic Mary a t-il tenu ses promesses ? Quid du Hans Dampf testé à l’avant jusqu’alors ? Réponse dans les lignes qui suivent…

Lire la suite…