Test Salomon Malamute

Snowboard – Test des boots Salomon Malamute

L’hiver 2015/2016 a eu raison de mes Nitro Anthem, qui se sont bien trop ramollies à mon goût. Elles restent utilisables, mais entre le manque de rigidité et le tassement du chausson, j’ai fini la saison avec les chevilles un peu en vrac et la tâche ardue de leur trouver des remplaçantes pour la saison suivante.

Tâche difficile, car ces boots, je les aimais. Nitro est reconnu pour faire des chaussons ultra confortables, et ma paire n’y faisait pas défaut. Mais après un peu moins d’une centaine de grosses journées, j’ai du me rendre à l’évidence : entre nous, plus rien n’était comme au premier jour.

Plutôt partant pour une boot très rigide qui me permettrait de carver en laissant des tranchées sur la piste, c’est finalement avec des Malamutes que j’ai entamé la saison 2017 (inutile de mentionner la fin 2016 vu les conditions d’enneigement que nous connaissons tous). Je vous propose dans cet article de découvrir cette boot et ce que j’en pense après quelques journées de ride.

Lire la suite…

reparation vêtements ski

Comment réparer ses vêtements de ski : Seam Grip + patch


Mon pantalon est déchiré, je pleure ou je répare ?

Après ma dernière session, le drame, l’horreur, la catastrophe : c’est avec effroi que je découvre une déchirure de plusieurs centimètres sur mon pantalon de snow (Picture Books) acheté en début de saison.

 

[caption id="attachment_808" align="aligncenter" width="400"]pantalpon ski déchirure L’objet du drame…[/caption]

 

Suite à une de mes chutes ce jour-là, le bouton pression des fausses poches au niveau des fesses a été arraché, entrainant l’irréparable. Irréparable, vraiment ? Aucun de mes anciens pantalons n’ayant souffert le même destin tragique, je me suis donc mis en quête d’un moyen pour réparer cette balafre. Surtout qu’à cet endroit stratégique, l’ouverture d’une voie d’eau peut mener à une conclusion tragique bien connue des snowboarders : finir la journée le cul trempé.

 

Kit de réparation Seam Grip

Le temps pressant (je compte bien profiter un maximum de la fin de saison pour faire du park et améliorer mon niveau risible en freestyle), je me suis assez vite dirigé vers Amazon pour voir ce qui était disponible au niveau kits de réparation, la solution du chaterton évoquée aussi bien sur les forums nord-américains que sur HFR me plaisant très moyennement. J’ai finalement opté pour un produit de McNETT : le Seam Grip Instant Repair Kit.

Lire la suite…

Ski tracks review

Enregistrer ses sorties snowboard et ski avec Ski Tracks

Depuis quelques jours je teste Ski Tracks, une application android/iOS qui permet d’enregistrer tout un tas de métriques lors de vos sorties, et qui devrait plaire aux plus geeks d’entre vous 😉 .

 

Comment ça marche ?

Comme toutes les apps de tracking, Ski Tracks nécessite d’activer la localisation par GPS.

Le gros point fort de cette appli, c’est qu’elle détecte et gère automatiquement les passages par les remontées mécaniques. Plus besoin de lancer l’enregistrement en haut des pistes et de l’arrêter une fois arrivé en bas, contrairement à d’autres applis comme Ski Pursuit, qu’il faut lancer au début de chaque run.

De plus, Ski Tracks est vraiment, mais vraiment complète et vous permet de disséquer votre journée au run près.

Lire la suite…

kit securite avalanche

Blog update #1 : mon kit de sécurité avalanche est arrivé !

Il m’en aura fallu du temps pour finalement me décider et m’équiper !

Pratiquant de plus en plus le hors-piste, j’ai participé début février à la journée Freeride Attitude aux 2 Alpes pour me renseigner, puis après avoir encore hésité, j’ai finalement commandé et reçu mon kit de sécurité avalanche : arva, pelle et sonde.

 

Pourquoi avoir franchi le pas ?

Parce que tout simplement, il faut être un peu c** pour faire du hors-piste sans ce type de matériel. Alors oui, entre slalomer entre trois sapins sur le bord de piste sur une pente faible et faire sa trace sur une pente vierge à 40°, le risque n’est pas le même. Mais dans le second cas, c’est tout simplement indispensable. Tout va bien quand rien n’arrive, jusqu’au jour où. Après, c’est un peu le paradoxe : on achète du matériel performant qui peut nous sauver la vie (et celle des autres), mais dont on espère ne jamais avoir à utiliser.

Lire la suite…