Snowboard - rider en poudreuse

Snowboard – Rider en poudreuse : le guide pour réussir vos premières traces

Avec une entrée en matière spectaculaire, l’hiver 2017/2018 s’annonce sous les meilleurs auspices. Des températures négatives, des précipitations en quantité, la machine à neige s’est mise en route de manière fracassante fin novembre pour notre plus grand bonheur. Adieu les pistes, bonjour la peuf !

Je vous propose aujourd’hui de faire le point sur tout ce qu’il faut savoir pour rider en poudreuse comme un pro (ou presque).

Lire la suite…

jones-snowboards-gamme-freeride-2018-01

Jones Snowboards : de nouveaux modèles surfy pour l’hiver 2017/2018

Amis freerideurs, une heureuse époque s’ouvre à nous. Enfin, oui et non. Réchauffement climatique, manque de neige, à moins d’avoir passé l’hiver dernier en Amérique du Nord, il n’y a à première vue pas de quoi s’enthousiasmer en ce moment.

Ma bonne humeur actuelle est plus dirigée vers l’évolution du matériel, et la direction qu’elle prend. Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet, mais tel n’est pas l’object de cet article. En revanche, un constat s’impose : le freeride revient sur le devant des préoccupations de pas mal de marques. Après les années freestyle, les années couteau-suisse, on recommence enfin à trouver en nombre des planches taillées pour rider la profonde dans un seul sens. Bon, dit comme ça, ça peut prêter à confusion, je dois l’avouer.

Le fait est que de nouveaux shapes font leur apparition pour enfin sortir un peu de ces années de twin-banana-hybrid-camber qui font le café et la vaisselle mais laissent pantois lors des journées avec des skieurs en fats modernes qui flottent mieux que nos mono-lattes pourtant annoncées comme l’arme ultime en poudreuse. Les marketteux à bonnet ont déjà trouvé le terme qui va bien : la « snowsurf revolution » est en marche.

Lire la suite…

Comment choisir ses boots de snowboard

Comment choisir ses boots de snowboard

Si l’évolution des planches de snowboard occupe une place prédominante dans les nouveautés dévoilées chaque année, pour en profiter il faut déjà se sentir bien dans ses bottes.

Le choix d’une bonne boot est primordial. Surtout, il est plus difficile de choisir la boot qui vous correspond que la planche de vos rêves. Le choix d’une botte adaptée est avant tout une affaire de compatibilité avec votre pied, plus que de fonctionnalité. Si vous pouvez passer un bonne journée avec n’importe quelle board en vous adaptant à ses points forts et ses faiblesses, une boot incompatible avec votre pied peut transformer votre journée en véritable calvaire.

C’est pourquoi dès que vous êtes devenu accro au snowboard, acheter rapidemment votre propre paire de boots peut vous changer la vie, même si vous continuez à louer le reste de votre matériel le temps de progresser davantage. L’achat est d’ailleurs un investissement qui est relativement vite rentabilisé, comme je l’explique dans cet article : Vaut-il mieux louer ou acheter son matériel de ski et de snowboard.

Je vous propose donc dans cet article de nous pencher sur les boots de snowboard et tout ce qu’il faut savoir pour faire le meilleur choix.

Lire la suite…

Test Salomon Malamute

Snowboard – Test des boots Salomon Malamute

L’hiver 2015/2016 a eu raison de mes Nitro Anthem, qui se sont bien trop ramollies à mon goût. Elles restent utilisables, mais entre le manque de rigidité et le tassement du chausson, j’ai fini la saison avec les chevilles un peu en vrac et la tâche ardue de leur trouver des remplaçantes pour la saison suivante.

Tâche difficile, car ces boots, je les aimais. Nitro est reconnu pour faire des chaussons ultra confortables, et ma paire n’y faisait pas défaut. Mais après un peu moins d’une centaine de grosses journées, j’ai du me rendre à l’évidence : entre nous, plus rien n’était comme au premier jour.

Plutôt partant pour une boot très rigide qui me permettrait de carver en laissant des tranchées sur la piste, c’est finalement avec des Malamutes que j’ai entamé la saison 2017 (inutile de mentionner la fin 2016 vu les conditions d’enneigement que nous connaissons tous). Je vous propose dans cet article de découvrir cette boot et ce que j’en pense après quelques journées de ride.

Lire la suite…

choisir-masque-ski

Comment choisir son masque de ski ou de snowboard

Equipement indispensable pour dévaler les pistes confortablement et en toute sécurité, le masque de ski se décline dans de multiples moutures à des prix variant facilement du simple au quintuple. Plus qu’un accessoire de mode, il se choisit en fonction des conditions météorologiques sur les pistes, mais pas seulement. Nous allons voir dans cet article les critères qui vont orienter votre choix vers un modèle plutôt qu’un autre.

Lire la suite…

snowboard sidecut

Snowboard – Tout ce qu’il faut savoir sur le sidecut

Aujourd’hui, petit point technique sur une partie de nos planches qui ne suscite que rarement l’intérêt qu’on devrait pourtant lui porter : le sidecut.

Le sidecut est la partie qui se situe entre vos spatules, de chaque côté de la planche. C’est cette découpe qui permet à la planche de prendre des courbes serrées à faible vitesse ou de se montrer très stable dans les courbes rapides à Mach 10. Il se situe entre les points de contact A et B sur mon superbe schéma que vous pouvez trouver un peu plus loin, points qui délimitent la longueur de carre effective.

Lire la suite…

Reglage spoiler fix burton

Snowboard – Comment régler le spoiler sur une fix Burton

Aujourd’hui, gros plan rapide sur un élément dont j’ai déjà évoqué les tenants et les aboutissants dans mon article sur le réglage de vos fixations et qui est trop souvent oublié par un nombre important de snowboarders : l’angle du spoiler, ou forward lean.

Pour rappel, plus cet angle est important, plus vous avez un appui backside puissant et réactif : deux bonnes raisons d’opter pour un réglage un peu plus agressif que la position neutre par défaut.

Lire la suite…

largeur planche snowboard

Snowboard : comment choisir la bonne largeur de planche

C’est la taille la plus compliquée à accorder avec sa morphologie, tellement les facteurs qui l’influent sont nombreux. Elle est moins mise en avant que la longueur d’une planche, et pourtant, c’est une des plus importantes. J’en parlais déjà dans mon article sur le choix d’un planche, mais aujourd’hui, nous allons dans ce court (mais intense !) article aller au fond des choses et voir ensemble comment trouver la largeur de planche qui vous correspond le mieux.

 

Pourquoi est-ce si important ?

Le problème le plus souvent recontré est celui du « toe drag« , résultant d’une planche trop étroite. Vos orteils ou vos talons (parfois l’arceau des fixations) vont toucher la neige et la carre va perdre le contact avec cette dernière. Résultat : la chute assurée.

Ce problème est le plus handicapant si vous faites prendre beaucoup d’angle à votre planche, par exemple en carvant, car plus vous l’inclinez, plus vos pieds se rapprochent de la piste. Dans ce cas, une planche trop étroite limite directement l’angle que vous pouvez lui faire prendre avant qu’elle ne décroche parce que l’appui sera reporté sur vos boots qui dépassent. C’est pour cela qu’en snowboard alpin, les pratiquants règlent leur matériel pour ne pas dépasser du tout de la planche, afin de pouvoir prendre autant d’angle que nécessaire.

L’effet inverse est moins courant et les conséquences moins brutales, mais il est tout aussi insidieux. Si une planche trop large ne va pas vous faire chuter comme dans le premier cas, elle sera en revanche difficile à manoeuvrer, semblera pautaude et aura peu de répondant.

Lire la suite…

kit securite avalanche

Blog update #1 : mon kit de sécurité avalanche est arrivé !

Il m’en aura fallu du temps pour finalement me décider et m’équiper !

Pratiquant de plus en plus le hors-piste, j’ai participé début février à la journée Freeride Attitude aux 2 Alpes pour me renseigner, puis après avoir encore hésité, j’ai finalement commandé et reçu mon kit de sécurité avalanche : arva, pelle et sonde.

 

Pourquoi avoir franchi le pas ?

Parce que tout simplement, il faut être un peu c** pour faire du hors-piste sans ce type de matériel. Alors oui, entre slalomer entre trois sapins sur le bord de piste sur une pente faible et faire sa trace sur une pente vierge à 40°, le risque n’est pas le même. Mais dans le second cas, c’est tout simplement indispensable. Tout va bien quand rien n’arrive, jusqu’au jour où. Après, c’est un peu le paradoxe : on achète du matériel performant qui peut nous sauver la vie (et celle des autres), mais dont on espère ne jamais avoir à utiliser.

Lire la suite…