Glisse Alpine Un An

Glisse Alpine souffle sa première bougie : l’heure des comptes est arrivée

Un an ! Un an déjà que j’ai lancé Glisse Alpine. Un peu plus même, le premier article remontant au 9 janvier 2016.

Si l’hiver a été bien décevant au niveau des conditions d’enneigement, l’évolution de Glisse Alpine a cependant été plutôt excitante, ce qui explique cet article ô combien tardif. J’avais besoin de voir un peu plus clair dans la situation avant de publier tout ça.

Aujourd’hui je revêt donc mon costume d’analyste en herbe pour vous dévoiler quelques chiffres.

Lire la suite…

Podcasts

Glisse Alpine en podcasts

« Hey mais ça fait quinze jours que tu n’as pas publié d’article, tu t’es perdu en montagne ? »

Non, pas exactement. J’ai surtout travaillé sur deux projets vidéo. Le premier traine dans mes cartons depuis plusieurs mois et a été repris de zéro à deux reprises. J’en reparlerai quand il sera achevé. Aujourd’hui, c’est le moment de mettre au jour le second projet : le lancement d’une série de podcasts.

Lire la suite…

col-du-galibier-fp

Route des Grandes Alpes : visiter les Alpes autrement

Aujourd’hui j’écris un billet qui se positionne un peu en marge du blog, mais qui me semble suffisament intéressant pour vous lecteurs pour qu’il ait sa place ici. Au menu : montagnes, vidéo, et plus encore.

Reliant Thonon-les-Bains à Menton, la route des Grandes Alpes traverse une bonne partie des massifs de la chaine de montagnes. Ses 684 kilomètres lui font traverser 16 cols en cumulant 15 713 mètres de dénivelé. Elle constitue une excellente opportunité pour découvrir les régions traversées et de superbes paysages de montagne en famille ou avec ceux qui, contrairement à la plupart des lecteurs de ce blog, n’ont pas la possibilité ou la condition physique pour gravir à la force des mollets les singles qui permettent de se perdre au bout du monde et de faire corps avec la nature. Rien ne vous empêche non plus de la parcourir sur plusieurs semaines en vous arrêtant chaque jour pour une des nombreuses randos accessibles depuis le tracé.

De mon côté, je l’ai emprunté sur trois jours, de La Clusaz à Roquebillère. Et nous avons fait le voyage à deux, parce que c’est quand même bien plus sympa. En venant de Grenoble, monter jusqu’à Thonon ne me semblait pas l’option la plus intéréssante par rapport au temps dont nous disposions, d’où la récupération à La Clusaz. Cela nous offrait en plus l’avantage de traverser Chartreuse et Beauges. Enfin, il était prévu de descendre jusqu’à Menton, mais comme nous allons le voir nous avons mis fin un peu plus tôt que prévu à notre traversée.

Je vous propose donc un petit compte-rendu de cette micro-aventure et un retour sur ce que j’ai aimé ou moins aimé, les images que j’ai ramené et comment je me suis organisé pour cette première, avec plus ou moins de succès.

Lire la suite…