7 Laux Bikepark

Les 7 Laux à l’automne : le feu d’artifice qui clos (presque) la saison

Cet article n’est pas comme les autres.

Ayant déjà publié un topo complet sur le bikepark des 7 Laux il y a peu, en rajouter une couche n’avait pas de sens. Après tout, Glisse Alpine n’a pas pour vocation de relater mes moindres faits et gestes, mais est bel et bien un outil destiné à partager mon expérience, mes découvertes, et avant tout vous aider.

Mais, à y réfléchir, Glisse Alpine c’est aussi un site avec de plus en plus de compte-rendus de sorties. Des compte-rendus qui visent à vous donner envie de poser vos roues où j’ai fait tourner les miennes. Vous faire découvrir les petits coins de paradis qui m’ont fait rêver, la tête dans les nuages, sur les sommets, avant de redescendre dans la vallée. Et la journée que je m’apprête à vous conter est restée gravée en moi, tant et si bien qu’une fois la semaine bien entamée, je n’ai pu m’empêcher de continuer à contempler les photos de ce dimanche ensoleillé.

Bref, cet article est le récit d’une journée d’automne sur le bikepark des 7 Laux. Une journée arrivant à point nommé, après deux semaines de précipitations. Une journée qui sent bon la terre humide, jonchée de feuilles tout juste tombées et parsemée de mousse verdoyante qui s’étale à l’infini sur les secret spots de la station. Le tout savamment baigné d’une lumière rasante éclairant de façon presque divine la fôret en pleine métamorphose automnale.

Une journée d’anthologie, à nulle autre pareille, pinacle d’une saison un peu particulière.

Lire la suite…

Test gants Alpinestar Rover

Test : gants Alpinestar Rover

Aguiché par leur couleur jaune fluo, je suis reparti en juin dernier du Vélo Vert Festival avec une paire d’Alpinestar Rover, les gants légers de la marque italienne. Ils ne m’ont pas quitté de l’été, que ce soit en rando montagne, sur mes sorties locales ou encore en DH.

Essai concluant ? Réponse dans les lignes qui suivent…

Lire la suite…

Acheter VTT sur internet

Acheter son VTT en ligne : bonne ou mauvaise idée ?

Ca y est, l’automne arrive ! Et alors ? L’automne c’est ce moment de l’année où il faut se couvrir pour aller rouler, où la météo se dégrade, où il n’y a pas encore de neige pour sortir les lattes… mais c’est aussi le moment où les remises sur les vélos de l’année commencent à fleurir, notamment chez les marques qui exploitent le modèle de la vente par correspondance ou VPC.

C’est donc l’occasion pour moi de faire un point sur l’achat de son vélo sur internet : quels avantages, quels inconvénients, mais aussi venir à bout de quelques idées pré-conçues qui font que vous avez toujours hésité à franchir le pas…

Lire la suite…

Test B'Twin Cycling 900

Test : lunettes B’twin Cycling 900

Qu’il s’agisse d’éléments vestimentaires ou de matériel VTT, les produits Decathlon sont souvent snobbés au profit de leurs équivalents chez les grandes marques. Il est vrai que le coeur de cible du fabricant tricolore ne s’aligne pas vraiment avec le pratiquant passionné qui lit Glisse Alpine chaque semaine (!), et que bien souvent nous recherchons ce petit plus que les marques spécialisées sont en mesure d’apporter, quitte à nous séparer de quelques deniers supplémentaires.

Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit d’une simple paire de lunettes ? Est-il réellement nécessaire de mettre une somme à trois chiffres dans une paire d’Oakleys qui peut à tout moment se retrouver en morceaux suite à une chute ou les verres rayés suite au passage sous une branche trop basse ? Quel savoir-faire ou plus-value technologique une marque peut-elle apporter sur une simple paire de lunettes ?

Je vous propose de voir tout ça ensemble dans ce test des B’Twin Cycling 900, les lunettes 4 en 1 « haut de gamme » destinées au vélo du fabricant français, que j’utilise depuis le printemps dernier.

Lire la suite…

7 Laux - Prapoutel -Pipay - Pleynet

Topo Bikepark – Les 7 Laux, perle de Belledonne

Atypique s’il en est, le terrain de jeu des Sept Laux est l’antithèse du bikepark alpin comme on l’imagine. Myriade de remontées, tracés ultra-rapides, tables et virages relevés tous les vingt mètres, nuées de touristes étrangers et grands espaces totalement ouverts : aux Sept Laux, rien de tout ça !

Qu’est-ce qui fait alors de cette station située à quelques pas de Grenoble une petite pépite ? Réponse dans les lignes qui suivent…

Lire la suite…

montage et demontage cassette VTT

VTT – Comment monter et démonter une cassette | EZ Tech

On continue la série EZ Tech avec une opération simple mais qui demande un minimum de matériel spécifique : le montage et démontage de cassette. Que ce soit pour en changer, réaliser un grand nettoyage ou entretenir son moyeu, c’est une opération que l’on n’entreprend pas tous les quatre matins (sauf quand comme moi vous êtes victime d’une malédiction et mettez régulièrement à mal les corps de roue libre), mais qu’il est bon de savoir réaliser.

Je vous explique donc dans cet article tout ce qu’il faut savoir avant de vous y atteler.

Lire la suite…

Fox Titan Sport

Test : Gilet de protection Fox Titan Sport

Si pour une pratique vélo de montagne le triptyque casque, gants et genouillères auxquels on peut adjoindre une paire de coudières fait consensus, en DH pur le niveau de protection accepté par chacun varie sensiblement. Nous avons tous vu Lacondeguy et consors envoyer du gros en T-shirt dans l’Utah, Blenkinsop rouler constamment sans gants ou encore Mulally se faire disqualifier pour une dorsale non conforme à Lenzerheide, alors que les stations regorgent de débutants suréquipés qui évoluent au ralenti sur les pistes.

Mais au-delà de la coolatitude de rigueur, un bon niveau de protection peut faire la différence entre se relever avec la respiration coupée, ou faire un tour en hélicoptère. Bref, cet article n’a pas vocation à débattre de l’utilité des protections, vous pouvez pour en savoir plus lire mon article sur les protections VTT recommandées selon votre pratique.

Pour cet été 2017 et l’ouverture de la saison de DH, je souhaitais renouveller ma dorsale, élément indispensable à une pratique engagée. J’ai finalement sauté le pas et craqué pour le gilet complet de chez Fox, le Titan Sport. Pourquoi ? Réponse dans cet article…

Lire la suite…

Test MET Parachute 2017

Test : MET Parachute 2017

Depuis l’explosion du format enduro il y a quelques années, le casque intégral léger et aéré est devenu une option que plus en plus de riders adoptent.

On trouve d’un côté les compétiteurs, que le règlement oblige à porter un casque en permanence, et qui doivent choisir entre utiliser un casque de DH à la montée pour en bénéficier à la descente, rider en casque bol toute la journée, ou monter avec l’intégral sur le sac. De l’autre, un public qui prend conscience des conséquences parfois fâcheuses d’une chute sur des machines aux performances qui s’améliorent d’année en année et nous poussent sans cesse à prendre plus de risques, consciemment ou inconsciemment.

L’idée d’un casque offrant plus de protection que le bol classique n’est pas nouvelle. En 2008 déjà, MET proposait la première itération du Parachute : un casque typé XC/AM assortit d’une mandibule légère. On peut même remonter plus loin en arrière, avec la commercialisation en 1998 du premier Giro Switchblade, qui avait alors rencontré peu de succès, notamment à cause de la fragilité de la mandibule qui en faisait un appendice décoratif plus que réellement efficace.

Fin 2014, Bell lance sur le marché un nouveau format : le casque intégral à mandibule amovible. L’idée est alléchante : on peut séparer la partie qui protège la mâchoire du reste du casque, ce qui permet de passer d’un format intégral à un casque bol. Les deux clips permettent alors de remettre en place la mandibule en moins d’une minute une fois au sommet pour profiter de la descente avec plus de sécurité.

Face à l’évolution du marché, MET renouvelle en 2015 son offre avec une nouvelle version du Parachute, reconduite chaque année depuis avec de nouveaux coloris. La mandibule reste fixe, mais la marque promet une aération efficace qui permet de porter le casque à la montée comme à la descente.

Lire la suite…

VTT Queyras - Descente sur le lac Foreant

Rando VTT dans le Queyras : descente du Col Vieux vers Ristolas

Troisième et dernière journée de notre week-end prolongé dans le Queyras. Après les trois cols du premier jour et la Tête du Rissace le second, nous optons pour un parcours détendu le dernier, pliage de bagages le matin et retour sur Grenoble en fin de journée oblige. Après pas mal de prises d’informations la veille et l’avant-veille, la trace du jour est établie : descente sur le Guil au niveau de l’Echalp depuis le Col Vieux par le GR 58 (encore lui ! ).

Grâce à Eric qui nous a rejoint pendant le week-end, nous disposons de trois voitures, ce qui nous permet de faire une navette entre Aiguilles et le Col Agnel pour faire monter les six bonhommes de 1500 à 2700 mètres. On emprunte pour ce faire la D205, superbe route qui serpente en fond de vallée dans une ambiance de bout du monde semblable à celle ressentie quelques dizaines de kilomètres plus au sud l’an dernier pendant la montée au col de la Bonette lors de mon périple sur la Route des Grandes Alpes.

Fort heureusement, nous ne sommes pas en période de vacances scolaires, car les places au Col Agnel sont bien rares ! Nous parvenons quand même à nous stationner, puis c’est repartit pour de nouvelles aventures !

Lire la suite…