achat velo occasion

Acheter un VTT d’occasion : bonne ou mauvaise affaire ?

Vous voulez faire l’achat d’un VTT sympa sans vous ruiner ? L’occasion est peut-être la voie vers laquelle vous orienter, mais pas n’importe comment ! Suivez le guide pour comprendre les enjeux d’un achat sur ce marché.

 

Quel avantage financier ?

Un peu comme pour une voiture, un vélo décôte énormément dans ses premières années. Cependant, contrairement à ces premières, on peut constater des écarts de prix importants pour un même modèle.

La décôte par rapport au prix catalogue peut atteindre 50% la première année, puis 25% les années suivantes. En général on se situe plutôt autour de 30-35% la première année, puis 15% les suivantes. L’état général du vélo explique cet écart qui peut se révéler très important, tout comme la volatilité du marché. La percée de certains changements technologiques joue également, comme nous allons le voir. Un autre facteur à prendre en compte est qu’avant la reprise de la saison il est possible de trouver sur le marché du neuf les anciens modèles avec de très bonnes remises, allant de -10 à -30%.

On a donc d’une part une décôte d’usage, et d’autre part une décôte « technologique » : un VTT plus ancien sera généralement moins performant. Les géométries évoluent, les poids baissent, de nouveaux standards émergent et mettent en péril la disponibilité et/où le coût de certains composants, tandis que ces derniers sont plus performants. Certains sont même devenus incontournables. Par exemple, la majorité des nouveaux VTT destinés à une pratique un tant soit peu engagée (du trail à l’enduro) sont maintenant équipés d’origine de tiges de selle télescopiques ou « dropper posts », alors que ce n’était pas le cas il y a encore 3-4 ans. C’est pourtant un accessoire devenu indispensable, dont il faudra ajouter le coût à la valeur du vélo acheté si celui-ci n’en est pas équippé.

Au final, l’achat d’occasion est donc vraiment intéressant sur le plan financier.

 

Quels risques ?

risques occasion vttPlus l’on s’oriente vers une monture destinée à un usage « gravity », mettant l’accent sur les drops, sauts, et autres descentes à grande vitesse, plus le risque est fort de se retrouver avec un cadre fatigué. Bien sûr, si vous recherchez un semi-rigide d’entrée de gamme destiné aux balades du dimanche en bord de lac, le risque est quasi-nul (à moins d’avoir la malchance de tomber sur un ancien propriétaire fou furieux !).

Il faudra donc veiller à inspecter scrupuleusement le cadre lors de l’achat, plus encore si c’est un cadre carbone, plus exposé aux impacts et dont la rupture peut s’avérer désastreuse. Mais même si aucune fracture n’est visible, il n’existe aucun moyen d’être sûr à 100% que le cadre ne lâchera pas à la prochaine sortie. Se renseigner auprès du vendeur sur son utilisation est cependant un premier pas pour collecter quelques données supplémentaires. Une inspection poussée en est un autre.

Mais, me direz-vous, un cadre c’est généralement garanti 5, 10 ans, voir à vie ! C’estvrai, mais toutes les marques ne proposent pas le transfert de garantie lors du changement de propriétaire. C’est donc à vérifier (tout comme les conditions de son application et les documents nécessaires) si vous voulez avoir l’esprit plus tranquille. Enfin, pour clore cette partie sur les cadres, il faut savoir que certaines assurances peuvent le prendre en compte.

Une fois qu’on a fait le tour du cadre, il reste les différents composants. Là encore il faut jeter un oeil à tout, il y a pas mal de choses à examiner, donc je vous invite à suivre le guide en vous rendant sur cet article, qui les détaille point par point. Mais pour faire simple, c’est déjà moins critique, et bien qu’on puisse avoir quelques mauvaises surprises, elles ne seront jamais de l’ampleur d’un cadre brisé. Par contre la facture peut vite augmenter s’il faut remplacer plusieurs pièces d’usure ou que l’entretien a été défaillant.

Enfin, les vols de vélo étant en plein boum, le risque de se retrouver avec un vélo volé est bien réel, et la plus grande prudence est de mise lors de l’achat, durant lequel vos nombreuses questions sur la pratique du vendeur ainsi que le CV du VTT devraient vous mettre à l’écart de toute mauvaise surprise. En cas de doute ou d’histoire foireuse (vendeur qui vous vend le vélo de l’oncle de l’ami du cousin de sa soeur), passez votre chemin.

 

Quelles opportunités en 2016 ?

Deux évolutions du marché jouent en faveur du pratiquant qui cherche à acquérir un VTT d’occasion sans avoir la revente en tête : les standards de tailles de roues qui continuent à évoluer et se confirment, ainsi que la polyvalence encore renforcée du mono-plateau.

Qu’on se le dise, cette fois, le 26″ est mort et enterré. On n’en est pas encore au point de se précipiter aux portes des sites marchands avec des brouettes pour faire des stocks de pneus, mais le 27.5″ est devenu la norme, la base, 650B is the new 26″. Et la course à qui a la plus grosse continue, avec l’avènement du 27.5+ (jante de 650B plus large pour accomoder un pneu de 2.80″) et certains trail bikes aggressifs qui passent au 29 pouces.

Au niveau transmission, l’arrivée du groupe Eagle chez SRAM vient confirmer la tendance au mono-plateau, avec une cassette 12 vitesses dôtée d’une couverture de 500%, soit aussi bien que ce qu’on trouve en double-plateau.

Les prix vont sans nul doute continuer à s’effondrer sur le segment 26 pouces, et le délaissement des cockpits à deux manettes s’accroitre au profit de ce qu’on pourrait qualifier de VTT moderne/tendance/in : un TT (« top tube ») long (forward geometry) pour accomoder une potence courte et améliorer la stabilité, un angle de chasse faible, des roues de 27.5 pouces, du mono-plateau pour la simplicité et le poids, et un dropper post.

 

Le mot de la fin

choix yes noAcheter un VTT d’occasion peut donc être une très bonne affaire pour peu que l’on ait un minimum d’expérience et de connaissances. En fait on trouve aussi bien sur le marché des montures qui n’ont que quelques sorties parce que leur propriétaire a vite déchanté quand il a fallu monter les premières côtes que des machines rincées qui commencent à tomber en morceaux. On peut parfois dénicher les premières à vil prix, ce qui en fait d’excellentes opportunités. Quant aux secondes, il faut savoir les reconnaitre, car leur prix affiché n’est pas toujours proportionnel à leur état.

Pour acheter d’occasion il faut aussi ne pas s’enflammer et être patient, afin de trouver le bon modèle au bon prix, dans le bon état et surtout à la bonne taille : ne pas hésiter à faire l’impasse sur un modèle trop petit ou trop grand, ne pas sauter sur une occasion qui semble trop belle lorsque l’on suspecte un vélo volé, et ne pas se laisser entrainer par le vendeur. Ce dernier point est commun à tout achat d’occasion, mais il me fait penser à l’achat malheureux d’un ami qui s’est retrouvé avec un tas de rouille parce qu’il était sur place, que le vendeur avait plusieurs vélos et semblait s’y connaitre, alors que lui ne savait pas trop quoi vérifier.

N’hésitez donc pas à vous faire accompagner lors de cet achat si c’est votre premier VTT !

Dénicher la bonne affaire requiert donc des visites régulières sur les sites d’occasion (i.e le bon coin) pour comparer les prix, une bonne idée de ce que vous voulez, des caractéristiques et de la valeur à neuf des modèles qui peuvent vous faire craquer. Cette connaissance du marché est importante pour être réactif, car les bonnes affaires (comme on l’a vu, attention aux fausses bonnes affaires) partent très très vite.

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? N’hésitez pas à les laisser en commentaire 😉 .

 

Besoin d'aide pour choisir les meilleurs pneus ? Mon guide est là pour vous aider !

 

VTT-tout-savoir-pour-choisir-ses-pneus-400Dans ce guide gratuit d'une dizaine de pages, je vous explique comment déchiffrer l'offre actuelle et choisir les meilleurs pneus VTT pour votre pratique.

Gomme, carcasse ou encore dessin n'auront plus de secret pour vous, et une sélection des grands classiques du pneu de vélo de montagne vous permettra de partir sur des bases sûres !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Matériel, VTT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.