gopro-accessoires-vtt-01

3 accessoires GoPro indispensables pour filmer vos sessions VTT

Vous venez d’acheter une GoPro, vous voulez filmer vos sessions VTT mais vous ne savez pas encore quels accessoires utiliser pour obtenir les meilleurs résultats ? Installez-vous confortablement, ouvrez un paquet de pop-corn et suivez le guide.

 

Le harnais ou chesty

gopro-harnais-chesty

Chesty + GoPro.

C’est LA fixation qu’il vous faut absolument pour filmer du VTT. Si vous deviez n’en emporter qu’une, prenez le harnais. Alors pouquoi tant d’amour ?

Pour filmer à la première personne, pas trente-six mille solutions. Il faut faire un choix entre le harnais, et monter la GoPro sur le casque, d’une manière ou d’une autre : fixation adhésive, système de sangle sur un casque ouvert, voir collage en dessous de la visière pour être au plus proche du regard du pilote. Alors vous me direz, pourquoi préférer le harnais à un montage sur le casque, qui sur le papier donne un résultat plus fidèle à la réalité car plus proche de ce que l’on voit sur le vélo ?

Comme j’en parlais déjà cet hiver dans ma vidéo sur les perches GoPro, le montage sur le casque pâtit de plusieurs désavantages, et pas seulement en snowboard.

Déjà, il suit le regard. Et oui, c’est bien un inconvénient. Parce qu’à moins de rider comme tatie Danièle, notre regard reste rarement fixé dans la même direction tout le temps. Dans un virage relevé par exemple, il va être en sortie de virage, ce qui fait qu’avec la cam sur le casque, on ne voit pas grand chose d’intéressant.

Ensuite, le point de vue est vraiment haut. Donc l’effet sur la vitesse perçue s’en ressent, le terrain est encore plus écrasé qu’avec le harnais, et le spectateur n’a aucun ou très peu de repères par rapport au vélo, car celui-ci fait rarement irruption dans le champ.

Le harnais s’impose donc, car il ne possède aucun de ces inconvénients. Il fait toujours plus ou moins face à la piste, le point de vue est assez bas pour retranscrire l’effet de vitesse, et vélo comme pilote entrent dans le cadre, avec un point de vue sur le cintre et les bras (voir parfois les genoux et jambes) qui rendent les scènes très dynamiques et plus impressionnantes.

De plus, le poids de la GoPro se fait beaucoup moins sentir que sur le casque, et les chances de la perdre sont également plus faibles.

Bref, le chesty est l’accessoire que vous utiliserez le plus, parce que le point de vue est le plus utile pour monter des vidéos, son encombrement est minime, il est facile à enfiler et n’ajoute pas de poids au vélo. C’est pour toutes ces raisons que pour la vidéo The Maiden Voyage j’ai pu me contenter de séquences filmées avec le harnais, que j’avais enfilé à la va-vite avant d’allumer la caméra et la laisser tourner sans m’en occuper, l’esprit plus occupé par le test de mon premier gros vélo que par l’enregistrement de clips sympas. Idem pour les sorties montagnes, où je n’ai pas envie de m’embarrasser avec le montage des différents accessoires partout sur le vélo.

Est-ce que ça veut dire que la fixation sur le casque est à bannir complètement ? Non, car avoir un point de vue supplémentaire est toujours utile, et la diversité de ces derniers permet de créer des montages qui n’en sont que plus intéressants. Mais le harnais reste une bien meilleur alternative pour l’essentiel de vos prises de vue.

Consulter l’offre Amazon : GoPro Harnais

 

Le rollbar mount

gopro-roll-bar-mount

Rollbar mount et extensions.

Euh, c’est quoi ça ? Je ne suis pas sûr qu’il y ait un nom particulier en VF ! C’est l’accessoire qui permet de fixer la GoPro sur les tubes de gros diamètre. C’est lui qui va vous permettre de fixer votre caméra sur le tube diagonal (« downtube ») pour filmer la roue avant, l’action de la fourche, et la piste.

Il ne faut pas abuser de ce point de vue, mais les résultats sont très sympas quand il est utilisé pour quelques plans dans une vidéo, notamment dans les passages qui sollicitent fortement les suspensions.

Cela dit, avec des tubes de plus en plus gros sur nos vélos, maintenant souvent en carbone, et donc possédant des sabots pour protéger le downtube, même le rollbar mount s’avère parfois trop petit. Il existe d’autres solutions, de la fixation adhésive au Sugru, sur lesquels je reviendrai sans doute dans un prochain article.

Mais l’intérêt de cet accessoire ne s’arrête cependant pas au seul downtube, car son diamètre s’adapte sur quasiment tous les tubes de votre VTT. Vous pouvez donc l’utiliser pour des plans plus originaux, en vous laissant guider par votre imagination quant à son positionnement sur le cadre. Attention par contre à vérifier que la caméra n’entrave pas le mouvement des suspensions !

Consulter l’offre Amazon : GoPro Roll Bar Mount Kit de montage

 

Le seatpost mount

gopro-seatpost-mount

Le seatpost mount officiel est livré avec un réducteur de diamètre.

Cette fixation ressemble au rollbar mount, mais son diamètre est plus faible, ce qui permet de la fixer sur votre tube ou tige de selle (on évitera le plongeur sur un dropper post hein !). Le rollbar mount peut aussi parfois être utilisé pour cette application si votre budget est serré, mais le seatpost mount reste le meilleur choix, car son diamètre réduit permet un serrage plus sécurisé.

On va utiliser cette fixation pour filmer vers l’arrière, avec la roue dans le champ de vision. Comme pour le rollbar mount, il faut l’utiliser avec parcimonie, mais ça reste un point de vue très sympa, et encore plus si vos potes sont derrière vous !

A l’instar de son grand frère, d’autres points de montage lui sont accessible : bases, haubans, … de quoi trouver pas mal d’angles un peu décalés pour insérer un moment « wow » dans votre vidéo finale.

L’autre avantage de posséder le seatpost mount en complément du rollbar mount, c’est que vous pouvez monter les deux sur le vélo, puis déplacer votre GoPro, plutôt que perdre du temps à démonter une fixation pour la positionner à un endroit différent sur le cadre.

Une fois encore, attention à la cinématique du vélo : il serait embêtant que le pneu arrière vienne faire des bisoux à votre caméra lors d’une grosse réception…

Consulter l’offre Amazon : GoPro Ride Hero Kit de montage vélo

 

Montre-moi des examples des différents points de vue !

Ok, c’est partit pour quelques exemples, le temps de finir le pop-corn… Comme d’habitude, n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet article et à poser vos questions dans les commentaires.

 

2-alpes-venosc-vtt-dh-2016-01

Vue à la première personne avec le harnais.

2-alpes-lilith-vtt-dh-2015-01

Le point de vue permet de voir les mouvements du vélo et du pilote, ce qui ajoute un dynamisme important.

2-alpes-vtt-dh-2014-01

Montage sur le downtube avec le rollbar mount.

2-alpes-vtt-dh-2015-02

La vue vers l’arrière est encore plus sympa en prenant de la hauteur !

2-alpes-vtt-dh-2014-02

Un montage sur la potence ou le cintre permet de prendre quelques rares plans de soi.

2-alpes-vtt-dh-2014-03

Selon votre cadre et le système de suspension, un peu d’expérimentation permet de trouver des points de montages originaux.

 

Note : les liens en italique pointant vers Amazon sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour faire votre achat, une commission m’est versée par Amazon, sans que le prix n’augmente pour vous. Merci si vous les utilisez, je m’offrirai une bière à l’issue de ma prochaine sortie !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
Posted in Matériel, Vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.